Cent Cols en Mono KTM 690 Duke R 2016 ... On ne change pas une équipe qui gagne.

vendredi 1er juillet 2016
par  Hervé
popularité : 5%

J’avais fait le Cent Cols 2014 sur la version précédente de la 690 R. Depuis KTM a beaucoup travaillé en terme de confort, d’équipement, de souplesse moteur, de design et d’électronique embarquée au point que ce « petit » mono 690 n’a plus rien à envier à des cylindrées bien supérieures et des motorisations multi-cylindres .. Le tout était quand même de savoir si cette machine, quand même à connotation sportive, était capable de faire un raid GT de très longue durée .. eh bien l’essai fut plus que concluant ... en ce qui me concerne, j’avais deux ans de plus mais la Duke, elle, n’avait pas pris une ride ... au contraire !!!

Quoi de neuf, docteur ?

Avant quand on disait mono c’était synonyme de démarrage difficile, de vibrations inhérentes et de souplesse inexistante .. Désormais lorsque l’on va dire 690 Duke on pourra répondre :
- " Vous êtes certain que c’est un mono ? "

En égalant les performances des twins et embarquant cette année une technologie jusque-là réservée aux aînées, la Duke élargit son champ d’action. Dans sa version 690 de base, à fortiori avec la version premium baptisée R, la KTM devient plus facile au quotidien et encore plus efficace à l’attaque : un bijou docile ou sauvage suivant l’humeur !

info document - JPEG - 61.3 ko

Grace à sa technologie embarquée ( disponible d’origine sur la version R que nous avions et en option sur la version normale ) la petite merveille de Mattighofen se révèle extrêmement efficace quelle que soit les terrains parcourus et les conditions rencontrées. En jouant du pouce sur la commande au guidon on va passer de Dr Duke à Mr Rage sans aucun problème et la moto va ainsi s’adapter à l’humeur, au terrain et au revêtement.

Esthétiquement, par rapport au modèle 2014, il y a peu d’évolutions. Les couleurs sont toujours aussi"pétard" et la gueule toujours atypique .. Mais c’est ce qui fait son charme.

info document - JPEG - 87.7 ko

La version Duke 690 R dont nous disposions se distingue grâce à l’adjonction d’un silencieux Akrapovic, au demeurant fort discret au point de vue sonorité, et à des graphismes de réservoir qui accentuent le coté sportif de la bestiole. Ne cherchez pas une place bis .. La moto est exclusivement solo, de la selle à l’absence de cale pieds "passager".

Le tableau de bord est désormais " LCD à fond" et il est vraiment très complet ... une seule remarque : Pourquoi Monsieur KTM n’avez vous pas incliné celui-ci de quelques degrés supplémentaires, comme nous vous en avions déjà fait la remarque il y a deux ans ? Toutes les infos auraient ainsi été lisibles beaucoup plus facilement .. Et là, mes vieux yeux n’y sont pour rien, je vous l’assure. Rendez vous dans une paire d’années pour, je l’espère, ne pas constater le même petit défaut !!

info document - JPEG - 90.8 ko

La selle a été redessinée et, effectivement, elle propose un confort encore meilleur avec un positionnement facilité et une mobilité accrue.

Autres améliorations sur ce modèle 2016 ... au point de vue moteur

La cylindrée de 690 cc est conservée mais avec une conception quelque peu différente avec réduction de la course et augmentation de l’alésage ce qui rend le mono plus coupleux à moyen régime. Point très important : les désormais deux balanciers d’équilibrage. Celui du vilebrequin a été allégé et il est maintenant assisté d’un second situé dans le haut moteur, c’est ainsi que l’on dit quasiment adieu aux vibrations inhérentes au mono. Dernières améliorations la création d’une chambre de tranquillisation qui traite l’air entrant et absorbe les variations et l’augmentation du diamètre des papillons qui passent de 46 à 50 mm.

Tout ces modifications font que maintenant le plus gros monocylindre du marché voit son régime maximal augmenter de près de 1.000 tr/min et ainsi va dorénavant délivrer 73 CV ce qui le conforte sur la place du plus puissant.

Et l’électronique ... à quoi cela sert ?

A l’instar de roadsters de plus grosses cylindrées, la 690 Duke R est équipée d’un accélérateur "ride by wire" qui comporte plusieurs mode de pilotage : pluie, route et sport. Elle est également équipée du système MSR qui permet de rétrograder sans risquer le blocage intempestif de la roue arrière en ajustant idéalement le régime moteur. Cette option, comprise dans le Pack Sport de la Duke standard, complète le contrôle de traction et l’ABS sur l’angle.

info document - JPEG - 78.9 ko

Comme vous le voyez, désormais la "petite" n’a rien à envier aux "grandes" !!

Et si je veux faire du tourisme ?

Rien ne vous empêchera de l’équiper du pack "bagagerie" qui vous permettra d’emmener votre brosse à dent, trois slips et deux paires de chaussettes dans deux petites sacoches latérales souples fermées par fermeture "éclair" et qui se sont révélées relativement étanches sous les déluges que nous avons encaissés, ce à la grande surprise de tous les participants à ce Cent Cols copieusement arrosé. Nous avions bricolé une prise de courant au guidon de façon à brancher un GPS mais cette option existe également au catalogue. On pourra juste quelque peu reprocher à la longue une position typée Supermot, en appui sur les poignets, mais cela pourra sans problème se rectifier en changeant le positionnement du guidon, voire en ajoutant une paire de pontets de façon à le surélever quelque peu.

info document - JPEG - 45 ko

Bon, assez discuté, si on y allait, y’a de la route à faire !!

Quand j’ai récupéré la bestiole flambant neuve chez KTM France je les ai bien prévenu que lorsque je la leur rendrait, cela ne serait plus le cas .. en effet 4000 bornes plus loin la moto serait largement rodée. Ils sont joueurs chez KTM France et c’est sans aucune hésitation qu’ils me confièrent les clés de l’engin.

Quand je quittais St Priest je ne me doutait tout de même pas que
les conditions atmosphériques déplorables conjuguées à des étapes extrêmement longues et difficiles allait faire de ce Cent Cols 2016 le terrain d’essai idéal pour ce qui allait être la plus petite cylindrée au départ.

info document - JPEG - 61.8 ko

Direction La Bresse, 350 bornes plus loin pour gagner le départ de cette balade et rejoindre les 29 autres participants. D’ entrée avec Manu, mon fidèle acolyte au guidon de son Triumph Tiger special, nous avons choisi de prendre ce qui se faisait de plus petit dans la catégorie des routes .. Pour cela vous voulez une astuce : n’hésitez pas à choisir sur votre GPS les options - au plus court et à lui indiquer que vous souhaitez emprunter les voies mineures .. Vous avez une chance sur trois de vous retrouver dans la cour d’une ferme mais le reste du temps vous serez sur des départementales qui sont tout juste indiquées en blanc sur la carte Michelin. Pour faire 350 bornes, en roulant bien, comptez 7 bonnes heures mais vous allez vous régaler et en prendre plein les mirettes .. pour peu qu’il fasse beau.

Premières impressions ...

Une bécane neuve c’est comme une gonzesse que l’on invite pour la première fois au restaurant, faut regarder comment elle arrive sapée, apprécier son maquillage et son parfum, voir si ses mains sont soignées et regarder comment elle s’assoit ....
Bon eh bien voilà, je vous ai tout dit .. j’avais tout juste fait une petite centaine de kilomètres que j’avais déjà envie de me marier avec cette mini Katoche.

info document - JPEG - 87.7 ko

Pour preuve la banane qui se dessinait sous le casque lors de notre premier arrêt "pause casse croûte" à laquelle mon pote Manu devina que les impressions étaient largement favorables.

Maniabilité, n’en parlons même pas .. ou plutôt si, parlons en car pour se stationner sur le parking du restau il avait fallu que je fasse un demi tour dans un mouchoir de poche.

Esthétisme, le gars qui allait partir de cette même taverne et qui s’est arrêté pour revenir et regarder la brelle m’a convaincu que celle ci allait faire tourner quelques têtes.

info document - JPEG - 91.4 ko

Positionnement sur la béquille .. envoyez moi le désigner de chez KTM qui, encore une fois, n’a jamais du faire se poser la moto ailleurs que sur un parking soigneusement nettoyé .. SVP, camarade, pour la prochaine, tu me fais la latérale un peu plus inclinée .. cela évitera qu’à chaque fois que je l’utilise j’ai une petite appréhension. Enfin il est vrai que je lui avait pas demandé de croiser les roues !!

Bon, les premières impressions étaient donc plus que favorables.

J’avais, en roulant, oublié totalement le mono et ne serait ce que la moindre sensation de fourmillement due aux vibrations. Le couple, aussi bizarre que cela paraisse, était omniprésent et je ne m’étais même pas préoccupé du régime moteur tellement le passage des vitesses était instinctif et l’embrayage d’une douceur extrême.

C’était parti pour 4000 bornes avec l’outil, m’est avis que chaque matin cela n’allait pas conférer à la corvée.

info document - JPEG - 56.2 ko

A la longue ...

Je vous fais cadeau du descriptif de la balade, que vous pourrez lire par ailleurs, pour ne relever que les éléments susceptibles de vous convaincre que pour faire du tourisme au long cours, pour peu que vous n’ayez pas besoin de transporter une armoire normande et que vous préfériez sourire à la chalande qui passe sans risquer les foudres de votre moitié, pas besoin d’une cylindrée taillée au litre ou d’un engin éléphantesque. Cette motocyclette est parfaitement capable de vous emmener au bout du monde dans des conditions de confort susceptibles de vous faire parcourir des étapes de plus de 450 km sur des chemins de chèvre et ce huit jours d’affilée. Vous pourrez, pour peu que vous y ayez mis le kit valises avoir suffisamment de rechange pour rouler six jours de suite sous la flotte et sentir "Bleu de Chanel" avec un tee-shirt propre le soir à l’hôtel. Comme en plus vous n’avez pas la place ni la possibilité de ramener qui que ce soit il vous sera aisé de consommer sur place !!

info document - JPEG - 92.2 ko

Les points particuliers ...

Ce qui fâche ..

- Tableau de bord ... Arriver à allier une présentation aussi complète et aussi lisible dès que la luminosité tombe, à une lecture aussi difficile par grand soleil compte tenu de l’angle de présentation de l’écran LCD, ça c’est une sacré performance. Certes je conçois que l’autrichien moyen est taillé façon golgot et que de par le fait même a un melon sis un peu plus haut que celui du méditerranéen que je suis, mais quand même !!

- Faux point mort entre 4 et 5 ... Quelle purge ce truc, surtout lorsque vous voulez passer les rapports à la volée et éluder l’embrayage. Cela ne le fait pas à tous les coups mais pour peu que vous soyez trop soft ou trop rapide dans le geste, vous y avez droit. Ce n’est pas dangereux mais simplement ch... !!

info document - JPEG - 87.9 ko

- Usure des pneumatiques ... Je conçois que le parcours proposé n’était pas de première quiétude, je conçois également que le fait que cet outil diabolique, même sur le mouillé le plus mouillé, permet avec ces pneumatiques de prendre de l’angle sans aucun problème et de rouler, pour peu que vous l’ayez mis en version "rain" pratiquement tout le temps comme un "beau" ( oui, je sais celle là je n’aurais pas du la faire !! ) mais en arriver à ce stade au bout de 3400 bornes ... C’est quand même limite.

- Béquille latérale trop verticale .. Si je n’ai pas foutu par terre au moins 3 ou 4 fois la moto à cause d’elle et si j’ai, au moins autant de fois, évité l’élongation , je peux dire merci à ceux qui m’ont retenu. A revoir SVP, cela serait dommage de se faire une jambe à cause d’une béquille.

info document - JPEG - 84.5 ko

Ce qui plait ...

- Le régime d’utilisation est utilisable entre 3 et 8000 ce qui , quand même, est assez remarquable pour un mono sportif. En dessous, si vous êtes joueur ou que vous vous manquiez cela va cogner un peu mais sans jamais provoquer un calage intempestif. Au dessus je n’ai pas pu, chez KT ils avaient mis le véto.

- La plage puissance est vraiment bien étalée. Pour doubler, reprendre en épingle et faire l’intérieur au rascal qui t’avais rincé dans la ligne droite il te suffit de tourner la poignée de droite bien franchement ... cela pousse tout le temps et le contrôle de traction fait le reste .. quand cela fait sapin de Noel, tu changes de rapport .

info document - JPEG - 89.1 ko

- Freinage ... Pas besoin de deux 33 tours assistés .. le monodisque de 32 Bremborisé et ABSisé fait très bien l’affaire, c’est redoutable de puissance et de précision. La commande dispose d’un feeling d’enfer et les possibilités de réglages sont bien là ... Comme en plus l’ensemble levier et émetteur c’est une petite merveille au point de vue design .. que demander de plus .. Un frein AR ? Certes mais il va très bien en tant que ralentisseur et pour asseoir la moto en entrée de virage, pas besoin de plus.

- Embrayage .. quelle douceur, tu en arrives presque à te forcer à l’utiliser .. Pour t’aider en épingle c’est un plaisir ... avec deux doigts tu joues sur le levier .. deux doigts pour jouer avec la belle, que demander de mieux !!

info document - JPEG - 62.3 ko

- l’option Tri pack ... Je n’ai pas mis longtemps à apprendre à jouer du clavier. De la position street sur laquelle j’avais débuté ma balade champêtre je suis vite passé, circonstances obligent, au mode rain ... douceur immédiate, la gueuse se découvre câline et même si tu en prends plein la tronche par le fait qu’il n’y a pas la moindre protection .. ah oui, j’avais oublié ce détail .. tu n’as pas besoin de changer quoi que ce soit dans ta façon de conduire, je ne dirais pas que cela rattrape tout mais croyez moi pour l’avoir vécu, cela en rattrape pas mal !! Je n’ose même pas vous parler de la position sport .. véritable pousse au crime, c’est peut être une cause de l’usure quelque peu prématurée des pneumatiques de la Duke.

- Rangement sous le capot de selle ... Papiers, petite bombe anti crevaison, petit ensemble de pluie .. cela rentre, vous me direz le machin de pluie je l’ai plus eu sur le dos que sous le capot.

Et la cerise ....

info document - JPEG - 99 ko

Un record à battre ... 350 bornes avec 12 litres pile de 95, chiffre constaté par au moins une dizaine de participants et sur une étape de montagne de près de 470 km parcourue à plus de 50 de moyenne .. cela fait, si je sais bien compter, 3,42 l au cent. Même chez KTM ils ont été impressionnés. J’ai drôlement rigolé quand j’ai vu la conso de certains autres sur le même parcours. Je ne dénoncerai pas, même sous la torture.

info document - JPEG - 59.8 ko

Bilan des courses

J’achète .. combien ? OUPSSS !! Bon, on attend un peu faut que je finisse de carmer les traites du canapé Ikéa. C’est quand même pas donné.

Il est vrai qu’une duchesse cela se mérite, que voulez vous, quand on fait dans la haute il faut s’attendre à faire briller la carte bleue.

info document - JPEG - 45 ko

Caractéristiques techniques 

Type : Mono à refroidissement liquide.

Cylindrée : Moins de 700 cc

Alésage x course : Long et courte

Puissance : 75 bourriques bien vitaminées

Couple : Suffisamment pour ne pas prendre madame.

Mise en route : Bouton à droite

Transmission : Chaîne

Boite : Six

Suspension : AV : Fourche inversée
AR : Mono amorto

Frein AV : Mono disque de 320 mm sacrément efficace

Frein AR : Mono disque de 240 mm bon ralentisseur et stabilisateur

Pneu AV : 110//70/17

Pneu AR : 160/60/17

Poids : 170 kg avec les pleins

Hauteur de selle : 835 mm

Réservoir : 14 litres ( quand la réserve s’allume tu peux faire encore plus de 120 bornes !! )

Coloris : Flashy

Garantie : D’avoir des sensations

Prix : Cher mais quand on aime !!

Équipement : La totale sur la version R (avec en plus : échappement Akra, suspensions WP entièrement réglables, étrier avant Brembo monobloc et maître-cylindre radial ) … Un peu moins sur la normale ( qui fait 2000 zorros de moins ).

Option sur les deux, quasi indispensable pour le plaisir  : Le tri pack à 300 euros … avec 3 modes de conduite … « sous la flotte », « sur le sec » et « j’ai pété un câble ».

Autres options : Voir sur le catalogue quand vous aurez négocié le prix.

info document - JPEG - 85.2 ko

On dit merci ...

A KTM France pour nous avoir confié sans restriction ni la moindre hésitation cette machine sur une balade aussi astreignante pour la mécanique que le raid des Cent Cols et ce en sachant dès le départ ce que nous allions faire de l’engin et le kilométrage que nous allions accomplir.

http://www.ktm.com/fr/

Merci à toute l’équipe de nous avoir fait confiance et au service technique de nous avoir si bien préparé la moto.

En ce qui me concerne, j’espère avoir encore le plaisir de retrouver une machine orange pour effectuer l’une de nos balades atypiques et afin d’en faire un essai longue durée pour Motards En Balade, croyez moi, c’est toujours un véritable plaisir.

info document - JPEG - 31.5 ko

Hervé


KTM Ready to race


Commentaires

Logo de lefevre philippe
mercredi 2 août 2017 à 21h24 - par  lefevre philippe

Bonjour ,je suis depuis deux mois l’heureux possesseur d’une 690 Duke ,je viens de lire l’essai ,il est extrême ta complet et parfaitement réaliste
Bravo à l’essayeur
Jetant motard depuis 40ans sur diverses japonaises ,j’ai enfin retrouver le plaisir de faire de la moto avec cette diablesse

Logo de fatalis
mercredi 30 novembre 2016 à 17h17 - par  fatalis

Merci pour ce road report bien sympa !

J’espère pouvoir faire cette fameuse route des 100 cols à son guidon prochainement :)

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur