Essai Rétro, encore une Triumph mal aimée : La Sprint RS

lundi 8 mars 2010
par  Hervé
popularité : 2%

Extrait du catalogue Triumph 2001 :

« Aucune moto sportive n’est plus dépouillée, réactive et polyvalente que la Sprint RS. Une telle arrogance et bien ça s’affiche !
............
La Sprint RS, un style simple, dépouillé mais totalement captivant.

Preuve que dans le monde de la moto de sport, le moins peut aussi vouloir dire le plus. »

Crédit photo : Divers et Triumph

RS comme Roastbeef Super !!

Une nouvelle Triumph est sortie. Vous pensez bien que pour l’inconditionnel des anglaises d’Hinckley que je suis je n’allais pas laisser passer l’occasion d’être le premier à venir vous en parler.

A peine était elle arrivée et sortie de caisse que mon ami Armand de Technic Motos à Nîmes a sauté sur son téléphone et, que croyez vous qu’il arriva, deux heures après je posais mon auguste postérieur sur la selle de ce petit bijou pour lui faire effectuer ses premiers tours de roues ! !

Putain que c’est chouette d’avoir des copains ! ! Allez en route, la pucelle ne demande qu’à être déflorée.

Et un petit jaune, un …

Je ne vais pas vous faire un essai façon « Moto mes choses » mais ce n’est pas l’envie qui m’en manque, en effet cette bécane demande à être explorée, détaillée , apprise même, tellement elle semble être aux antipodes de tout ce que nous avait concocté Triumph auparavant.

Petite, fine, courte (même dimensions qu’un Daytona), elle tranche allègrement avec l’impression de lourdeur qui pénalisaient les anciennes Sprint à moteur découvert. Un berlingot qui se voit, voilà mon péché mignon …

- « Tu te souviens maman de ma vieille BSA sur laquelle j’avais juste rajouté un tête de fourche.
Bien sûr, abruti, même que si tu ne l’avais pas vendue une poignée de cerises on …. »

Allez on passe.

Discrète, pas vraiment la copine.

Plus jaune que çà il n’y a guère qu’un pékinois qui traîne un ictère persistant. Ciblée sport avec deux décalcos qui, ceci dit en passant doivent valoir la peau des burnes sur les flancs, la bestiole annonce la couleur … Elle est aussi déclinée en orange pétard et en bleu terrific … Tout dans le sweet ! ! Et le moteur, tu le veux le moteur et bien là tu le vois, tu le sens, tu le touches … Pourquoi toujours planquer cet organe essentiel, cx mon cul … et en plus quand tu te poses c’est le jackpot … Enfin autres temps, autres mœurs, s’il n’ont pas quinze kilos de plastique entre les cuisses sont pas heureux … Tu vas me dire partant du principe que maintenant il faut en utiliser un gramme pour s’envoyer en l’air … L’habitude, l’habitude …

Question mécanique, on prend le moulin du Daytona et vogue la galère, ils ont fait dans le simple. Le cadre c’est le Sprint ST auquel ils on benné le monobras … Entre nous c’est pas un mal, la bécane est plus maniable et passe mieux à la route ! … Pour le reste, c’est sport à tous les étages. Tableau de bord digital … Font chier, faut appuyer sur un bouton pour lire l’heure et z’ont économisé sur le warning et sur la jauge d’essence … pour la seconde je m’en tape, mais faire du cheap sur un organe de sécurité cher à la marque, là ça frise la connerie et j’en connais qui vont se régaler de mettre des points négatifs ! !

Je continue la revue de détails. Fourche en 43 (ça suffit, de toute façon ce n’est pas vous qui la tordrez, c’est l’autre pétasse en ouvrant sa portière) Deux roues, - eh oui, deux – et du boudin comme à la légion, 180 derrière !

- « Tu te souviens maman de ma vieille Bonneville avec son 110 x18 …
Bien sûr, abruti, même que si tu ne l’avais pas vendue une poignée de cerises on … »

Allez on repasse.

Pour le reste allez la voir chez votre concessionnaire préféré et vous pigerez pourquoi je suis encore tout chose.

Like a rolling stone

En selle et roule. Pour une fois je ne suis pas venu avec la belle, normal elle bosse, faut bien assurer les besoins du ménage. J’vais la chercher à la sortie.

D’entrée … C’est poilant je dis toujours ça … Vous allez me dire si je dis « en sortant » vous allez me conseiller de changer de moquette …

D’entrée disais-je tu as l’impression de t’asseoir dans cette bécane et non pas sur, tellement la position est agréable. J’avais à peine fais 50 mètres avec que c’était comme si nous avions fait des centaines de Km ensemble. Pour le reste il n’y a pas grand chose à dire .

Je t’énumère :

- Rétros : A la bonne hauteur, les seuls que tu risques d’accrocher sont ceux du Multipla et comme ce truc pour l’acheter faut avoir les neurones greffées avec un alien basique, çà te laisse des chances dans les embouteillages.

- Éclairage : Cela faisait longtemps que je n’en avais pas essayé une qui éclairait vraiment bien d’origine. Même l’Aprilia SL 1000 dont je vous parlerais par ailleur avec son double optique présentait en code un trou assez désagréable … Là c’est OK.

- Selle  : Confort, tout bien.

- Bulle : A la bonne hauteur, pour ceux qui sont dans la norme. Si Jordan va sentir un peu de vent Mimi Mathie ne risquera pas de s’envoler.

- Repose pieds : Pas encore réussi à les faire racler, normal je rode … J’en vois qui se marre, rendez vous à la prochaine balade, bande de blaireaux !

The weapon ...

- Maniabilité  : Alors là c’est fort. Jusqu’ici je pensais que l’arme absolue en Cévennes c’était un Tiger légèrement boosté … Eh bien avec ce truc je suis carrément certain que je lui mets une carotte . Putain , c’est maniable comme un trail et puissant comme un superbike … Attendez de voir une fois rodée, avec le pot qui va bien et la carto adéquate avec les nouveaux Bridge qui ont l’air de coller au parquet comme un chewing-gum sur une moquette de maternelle et un réglage fourche amorto arrière pile poil. Tiens, juste comme ça pour essayer, un petit coup de patin sur l’angle, la meule ne se relève quasiment pas et dès que tu colle les gaz tu retrouve une ligne parfaite. Faudra que j’aille un coup sur circuit … Je dis ça mais je connais une certaine route près de chez moi qui ferait pleurer d’envie les useurs de Gineste ! !

- Couple  : Y’en a comme sur toutes, peut être un peu plus faudra voir à l’usage, A propos de couple, y’en a une qui poiraute, je ne m’ennuie pas avec vous mais si je ne vais pas la chercher va y’avoir du remue ménage dans le Landernau, allez je vous quitte.

Si vous voulez plus de détails lisez la presse traditionnelle, leurs journaleux sont raqués à la ligne alors s’il pouvait vous re-écrire « l’étroit mousquetaire » à chaque fois ils n’hésiteraient pas ! ! !


- « Stop les mecs je glisse mon mot »

Il est arrivé à la bourre, cela faisait un quart d’heure que je me gelais au bord de la route. Très mignonne cette meule, petite, sympa, s’il n’y avait pas ce gros moteur gris. De premier abord on croirait un 600.

Au point de vue esthétique ils ont du changer de designer chez Tromph, celui-là il doit fumer un peu plus où alors il carbure au Talisker (en voilà un pur malt qu’il est bon … Pub gratos). Personnellement j’aurais laissé le cadre en gris et c’est le moteur que j’aurais passé au noir mat.

Une fois en selle c’est comme sur la ST, pieds au même endroit, bonne stabilité, RAS, si toutefois un point de détail qui pourrait tout gâcher : d’origine elle est livrée sans poignée passager … encore une économie de bout de chandelle qui nuit à la sécurité et va permettre aux essayeurs de faire passer cette bécane derrière d’autres bien moins servies mécaniquement mais qui feront le plein en accessoires … Y’a des moments où l’on se demande où les responsables du marketing ont fait leurs études ! !

Je suis bien protégée par la bulle et de premier abord la sécurité semble de mise sur cette RS, truc poilant je vois bien dans les rétros, la nuit tombe et l’éclairage est pile poil.

Au fait, il paraît qu’elle est livrée avec un dosseret mono en option, si jamais il lui prend de le mettre je divorce.

Allez bisous à tous et à toutes.

Annie


Le plus du rédacteur !!

- « Je vais vous dire un secret .. maintenant il y a prescription ... Eh bien lorsque j’ai fait l’essai de cette brelle je me suis bourré grave .. Avec Armand nous nous sommes bien gardé d’en parler, cela allait faire désordre !!

En fait j’étais sur une petite route du coté de Lézignan et je ne chômais pas. A la sortie d’un virage je revois ce c.. avec sa R11 qui était au beau milieu de la route. J’ai attrapé les freins !!
*
J’ai instantanément couché la brelle qui est allé mourir doucement contre le pare-choc de l’autre truffe. Le temps de la remettre sur ses roues, de benner à coup de pompe le carénage qui en avait pris un coup, de me faire dépanner par un gars qui passait par là d’un levier de frein de moto de cross .. J’avais repris la route vers Nîmes .. à une allure totalement folle .. un peu parce que j’avais le genou en vrac, un peu parce que j’avais la rage.

Quand je suis arrivé au bouclard on a planqué la brelle pour la remettre en état et j’ai osé regardé mon genou .. Je ne vous raconte pas la tronche du frangin de Snoopy ( le mécano de l’époque !! ) quand il a vu les dégâts.

Je suis rentré at home sur mon Tiger.. le lendemain faut pas déc.. je bossais !!
On a réparé la brelle qui n’avait vraiment pas grand chose et personne n’en a jamais rien su.
En ce qui me concerne, l’arthroscopie ce fut deux mois plus tard .. j’ai gardé les morceaux de cartilage dans du formol !! »


Le site Triumph


Commentaires

Logo de Jeff38
lundi 29 juin 2015 à 23h31 - par  Jeff38

EDIT 29/06/2015 : j’ai fini par modifier le train avant...

Fourche munie de ressorts progressifs Wilbers (en promo chez Louis à un moment) et remplacement de l’huile par de la bonne Motul full synthetic racing etc... SAE 10.

Remplacement du maitre cylindre axial 14 mm d’origine par un Nissin radial 11/16’ (soit pas loin de 17 mm) : « plug and play », tout le reste, durites, contact de stop etc...se monte indifféremment sur les deux modèles. D’origine d’ailleurs on dirait bien du Nissin, même si c’est estampillé Triumph (!)...

Effectivement « ça le fait », le freinage est bien plus dosable et la fourche est plus agréable à l’usage. On n’obtient pas une Ohlins top niveau montée en Brembo radial... mais par rapport à l’origine la différence est appréciable et va dans le bon sens pour pas très cher.

Logo de Jeff38
dimanche 5 octobre 2014 à 20h04 - par  Jeff38

J’en ai acheté une... une « vieille neuve » (modèle 2000 - 21 000 km !) qui dormait depuis quelques années dans un garage. Pour compléter un peu l’essai, après 3000 bornes de roulage :
- ne consomme pas grand chose pour une presque 1000, 5 à 6 litres aux 100 km ;
- peu onéreuse en assurance, car considérée comme un modèle « basique » et qui se vole peu ;
Les moins maintenant :
- chauffe beaucoup en ville, le ventilo est à fond la moitié du temps. Il parait que c’est normal...
- pour un éclairage digne de ce nom il faut faire une petite modif’ pour coupler les 2 phares, d’origine il n’y en a qu’un pour l’homologation chez nous. Très simple, 2 relais auto chez Feu Vert ou autres (15 €) à installer dans les logements vacants à côté de leurs confrères ;
- frein arrière nul, frein avant très correct mais un peu « ON - OFF », la fourche plonge beaucoup sur un gros freinage, il serait préférable d’utiliser de l’huile plus épaisse et/ou des ressorts progressifs. Certains améliorent la commande en montant un maître cylindre radial de Yam’ R1 ou R6. Pas essayé...
- pour ceux qui se font l’entretien eux mêmes c’est un peu le fouillis et la visserie c’est du grand délire, tout le catalogue de BricoRama sur une même machine sans raison technique évidente.
Sinon c’est comme dans l’essai, machine très sympa, discrète mais efficace.

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur