Essai rétro pour motards en balade … La Yamaha 1600 WildStar 1999

mercredi 6 février 2013
par  Hippolyte Duhameau
popularité : 2%

En 1999 si vous vouliez vous lancer dans le très gros custom et jouer dans la cour des imposantes autant choisir la plus grosse. Certes la 1600 WildStar de chez Yam n’avait pas l’aura d’une Harley mais pour qui en voulait pour son pognon, elle pouvait tirer son épingle du jeu. Elle sera restée au catalogue jusqu’en 2005 avec un certain succès et est encore une bonne opportunité en occasion pour ceux qui aiment le genre.

Elle a bien failli être le péril jaune ?

Bien évidemment elle ne venait pas de Milwaukee et allait vous attirer les foudres des puristes mais vous alliez, pour un budget quand même un peu plus limité que chez HD, pouvoir disposer d’une bonne moto capable de vous emmener loin et longtemps.

info document - JPEG - 10.1 ko

Si on ne regarde pas de trop près, cette machine a quand même un sacré look et s’inscrit bien dans la lignée des customs clinquants que l’on peu agrémenter à loisir … et selon ses moyens.

Ne pas regarder de trop près signifie que les plastiques chromés seront moins endurants que la bonne vieille ferraille et les caoutchoucs accuserons plus rapidement le poids des ans que sur une HD mais l’ensemble est de bonne facture et s’avère endurant. Nous avions devant nous une machine qui avait 14 ans et plus de 135000 km et qui semblait sortie de chaîne. Il faut dire que le proprio avait toujours soigneusement entretenu sa moto, respectant à la lettre les révisions et s’attachant à ce qu’elle soit toujours impeccable !!

Lorsque l’on grimpe dessus l’on s’aperçoit de suite que la hauteur de selle est idéale pour un pilote de petite taille … Si vous faites moins d’1m70, rassurez vous, vous aurez les deux pieds sont bien à plat sur le sol et de ce fait aucune excuse si vous la posez à l’arrêt !!

info document - JPEG - 9.6 ko

Le moteur est bien coupleux, au point de pouvoir redémarrer pratiquement sans problème, juste avec un coup d’embrayage … en 3e …. et de ne s’en rendre compte seulement après … Les sensations moteur sont vraiment agréables et pour une grosse va ... bête ... de ce style qui, tous pleins faits, dépasse largement les 330 kg, elle arrache suffisamment au démarrage !!

Au niveau du confort, pour le pilote .. pour peu que les suspensions soient en excellent état et que le revêtement soit impec .. c’est le pied. Position sénatoriale, large et confortable selle, quelques sympathiques vibrations .. c’est un appel au cruising et j’avoue que me taper 500 bornes dans ces conditions ne seraient pas pour m’effrayer. Comme sur la majorité des custom, le passager est moins à la noce. Le petit pouf est assez mince et le combiné amortisseur, chargé sur l’arrière, a tendance à donner des coups de raquette. Si vous envisagez de faire de la route avec madame il vous faudra impérativement améliorer cela.

Là où le bat blesse sur cette machine c’est le manque total de stabilité à très basse vitesse ce qui en fait confère à un super piège dans les encombrements. Si vous devez vous taper de l’embouteillage, oubliez là car vous allez passer votre temps à la relever. Le poids inhérent à la machine ne pardonne aucune erreur et le centre de gravité est bizarrement placé au point que si vous braquez à vitesse réduite la bécane va se coucher sans prévenir.

info document - JPEG - 50.6 ko

Sur la route c’est quand même autre chose .. Certes la moto, comme bien d’autres, déteste le gravier qui va imposer des manœuvres à basse vitesse ( voir ci dessus ) … mais autrement elle dispose d’une bonne tenue de route quelles que soient les conditions. Comme sur tous les customs les virages doivent être négociés en père tranquille car la Wild ne dispose que d’un ersatz de garde au sol. Dire qu’elle frotte facilement est un léger euphémisme. Il convient de rappeler que par essence ce type de machine n’est pas spécialement fait pour attaquer dans le virolos … mais là je pense qu’on touche le fond !!

Au point de vue freinage c’est le top. L’arrière est un excellent ralentisseur, capable de mettre en ligne la moto et de limiter la prise d’angle trop prononcée et l’avant , bien servi par un double disque de 298 mm, est redoutable.

En ce qui concerne la consommation, la moto est assez sobre. A 130/140 sur autoroute, elle consomme entre 6,5 et 7,5 litres ce qui la met dans la moyenne. Avec son réservoir de 20 litres vous aurez une autonomie largement suffisante.

info document - JPEG - 3 ko

Avec les pots d’origine, la sonorité moteur est assez décevante. Bien souvent les proprios les ont remplacés par des adaptables, un peu plus libérés, type Cobras. Si vous associez cela à un filtre à air K&N Stage 1 vous trouverez quelques chevaux supplémentaires qui rendront la moto encore plus agréable à la conduite et faciliteront les reprises.

Il est difficile de ne pas qualifier cette machine d’ anti-Harley car la WildStar est tout bonnement une réplique de la Fat-Boy. Tout y est : les mensurations, le poids et la position de conduite, la transmission à courroie. Même le moteur ressemble à celui de la Harley, avec un coffre un peu plus imposant et une conception un peu plus moderne : 1600cc, 4 soupapes par cylindre. Par contre le prix est vraiment un cadeau et vous trouverez aisément une WS en excellent état très peu kilométrée d’un millésime 99 ou 2000 .. les meilleurs … à un tarif défiant toute concurrence.
Attention aux millésimes 2001 car en raison d’un risque de rupture d’un circlips dans la boîte de vitesses, Yamaha a rappelé les machines de cette année là pour qu’il soit procédé gratuitement au remplacement des arbres complets de boîte de vitesses .. Une centaine de motos furent concernées. Bien qu’il n’y ait eut qu’une très faible proportion de machines risquant de présenter le problème si vous voulez en acquérir une de ce millésime faites quand même gaffe que le rappel a bien été respecté par le proprio !!

info document - JPEG - 93.5 ko

Sans qualifier systématiquement cette machine de « moto de vieux » il faut avouer qu’elle peut être une option intéressante pour qui ne recherche plus la performance sur deux roues, en a marre de perdre des points et veut uniquement avoir une moto plaisir pour balader le dimanche.

Hippo

Fiche Technique :

MOTEUR

Type : bi-cylindre en V à 48°, refroidissement par air, distribution par tige et culbuteur, 4 soupapes par cylindre

Cylindrée : 1 602 cc

Alésage x Course : 95mm x 113mm

Puissance : 62.6 CV à 4 000 tours-minutes

Couple : 13.7 Kg-m à 2 250 tours-minutes

Boite : 5 vitesses

Transmission finale : par courroie

PNEUSSUSPENSION AVANT

Pneu AV : 130/90-16 67H

Frein AV : double disque 298mm, étriers 2 pistons

Fourche : télescopique – débattement 140mm

PNEUSSUSPENSION ARRIÈRE

Pneu : 150/80B-16 71H

Frein AR : simple disque 320mm, étrier 2 pistons

Suspension AR : mono amortisseur, débattement 110mm

DIMENSIONS

Longueur : 2 500 mm

Largeur : 980 mm

Hauteur : 1140 mm

Hauteur de selle : 708 mm

Garde au sol : 145 mm

Poids à sec : 307 kg

Poids en ordre de marche : 335 kg

Réservoir : 20 litres (dont 3.5 en réserve)



Portfolio

JPEG - 178.3 ko JPEG - 11.8 ko JPEG - 10.2 ko JPEG - 87.6 ko

Commentaires

Logo de <span class="caps">FONTZI</span>
dimanche 23 juin 2013 à 10h13 - par  FONTZI

Bonjour ,

Pourquoi toujours se référencer à HD quand un constructeur sorts une moto de ce type ...

Pour infos , yam à l’époque avait et de loin la gamme la plus étendue des constructeurs , donc le but était en suppriment la VENTURE 1300 et l’ancien V MAX , afin de recréer une gamme à partir d’un même moteur !!!! ... de façon à diminuer l’ensemble des pièces de stock = plus facile et moins couteux à gérer.
Ensuite , il en est découlé la gamme que l’on connais aujourdhui et dont la WILDSTAR ou appelée ROADSTAR et qui existe toujours au USA voir sous de nombreux modèles différents et disponibles (de 1600 ou 1700 cc ) et différement équipements .
Durant ces années et après 99 , il y a même eu la WARRIOR et la MT O1( pour l’Europe sur la même base moteur de la WILDSTAR mais en 1700 cc , et puis une évolution logique vers des 1900 cc avec les Roadliner et midnithstar ...

La wildstar sortie en 1999 sera certainement un Mythe moto dans le futur , puisque déclinée en foul exemplaires ( USA ) et donc même les préparateurs américains sont friant ( voir beaucoup mieux que l’exemple montré ci avant ) et voir du coté Allemand ou il y a des beaux spécimens avec des catalogues de pièces dispo en exemple chez TUNDERBIKES et depuis peu même au JAPON qui groupes et CLUBS se sont montés sur la base de WILDSTAR ( ROADSTARS ) ..........

A suivre .................

Salutations

FONTZI

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur