Test longue durée du casque modulable Reevu RV SFX1

jeudi 11 septembre 2014
par  Hervé
popularité : 2%

Nous avions déjà testé un casque de ce même fabriquant, le modèle intégral MSX 1, c’était en 2011 : http://www.motardsenbalade.net/spip.php?article426
Il nous arrive encore d’utiliser ce casque pour une balade et il est toujours opérationnel et en excellent état. Au début de cette année Reevu nous a contacté pour que nous faisions le test de son nouveau modulable, le RV SFX1. Nous avons effectué avec pratiquement 50000 km, par tous les temps et nous l’avons fait tomber deux fois. Voici le bilan. C’est un peu moins glorieux que notre premier essai.

50000 km avec un rétroviseur sur la tête !!

Reevu, c’est ce manufacturier britannique qui a mis au point le fameux casque avec rétroviseur intégré, ce casque qui attire l’œil des autres motards et qui provoque toujours à la moindre halte interrogation, essai et bien souvent étonnement.

En effet, l’idée est assez géniale. Pour nous autres les accompagnateurs de balades en groupe le simple fait de ne pas devoir passer l’intégralité de la journée avec un œil scotché sur les rétros de notre machine pour voir si tout le monde est bien là et le second fait de ne pas, systématiquement, être obligé d’utiliser des motos aux rétroviseurs bien dégagés pour la raison évoquée ci-dessus, voilà deux raisons qui font que l’utilisation d’un Reevu s’avère bougrement pratique. Le tout est quand même que le casque réponde à nos attentes et s’avère d’excellente qualité.

info document - JPEG - 78 ko

Prise en tête :

Le RV SFX1 taille petit. J’ai l’habitude de prendre du 57 et j’avais sollicité de la part du fabriquant la mise à disposition d’un taille M. De suite je me suis senti un peu serré mais avec une bonne tenue de tête, même en position ouverte le casque ne bougeait pas au roulage jusqu’à 80 km/h environ, c’est sympa pour cruiser doucement au gré d’une petite route de montagne ou pour se décontracter dès que l’on arrive en ville. Au bout de notre essai force est de constater que les mousses ne se sont absolument pas tassées et que l’on a la même prise qu’au début. C’est plutôt un bon point !!

J’avais souvenance d’un récent essai de casque ou, au bout d’une journée intensive j’avais eu un bonne barre au niveau du front, là aucun problème, le casque s’avère confortable et très agréable au contact. Le poids, certes un peu élevé ( 1600 g mesurés ) mais modulable exige, n’est pas un handicap et après 450 bornes de montagne si j’avais un peu mal au bras, je ne me ressentais pas de gêne au niveau des cervicales ni de douleur persistante au front !!

info document - JPEG - 77.4 ko

Confort

L’ intérieur du casque est totalement démontable par contre il ne faut pas s’amuser à le faire trop souvent car il est fixé à même des velcros, sans le moindre bouton pression garantissant un placement idéal et surtout une longue durée de vie. Certes les velcros sont de bonne qualité mais ils ont quand même tendance à accrocher tout ce qui traîne et lorsque vous nettoyez le casque pensez à soigneusement les peigner. Le tour de cou placé sur fermeture éclair est une très bonne idée. En demi saison il s’avère très efficace pour canaliser l’air et être le complément idéal à la petite écharpe et lorsque vous allez l’ôter en été il va offrir un surplus d’aération. Les ventilations s’avèrent plutôt efficaces au regard de leurs dimensions et on peut installer une lentille Pinlock proposée en option. Ce qui est vraiment sympa sur ce casque c’est sa totale insensibilité à la buée. Nous avons pu le tester dans toutes les conditions : pluie, vent, neige, orage, vent ... la totale !! A aucun moment nous n’avons eu à souffrir de la buée .. l’exemple le plus frappant fut un run de près de 50 km sur l’autoroute, au guidon de ce sympathique 690 mono de chez KTM pourtant pas fait pour cela, sous une pluie battante et avec un vent à décorner les bœufs ... Pas la moindre infiltration dans le casque et pas la plus petite buée !!

info document - JPEG - 92.8 ko

Fixation et mécanisme

C’est là que vont commencer les critiques ....

Nous aurions aimé une fixation un peu plus racing au lieu de cette boucle micrométrique certes pratique d’usage mais qui s’avère difficile à régler et , pour ceux qui souhaitent comme moi avoir une bonne sensation de serrage, quasi impossible à satisfaire. On a l’impression que même réglé au minimum, il reste un espace entre la sangle et le cou, et c’est effectif. Avec une boucle normale on n’aurait plus cette fâcheuse impression et le casque ne serait que mieux tenu.

Le système de modulation du casque est très facile d’usage toutefois il pêche maintenant, au bout d’un an d’utilisation je le le rappelle, par un blocage qui ne se fait pas au premier coup, il faut souvent insister et ce n’est pas très agréable en roulant au point que souvent maintenant j’évite de me mettre en position semi jet, ce qui est quand même la fonction première de ce type de casque.

Le « plus » et les « moins » du casque Reevu.

Gadget ou utilisation première, la fonction rétroviseur intégré caractéristique particulière de cette marque de casque , si elle nous avait convaincue lors de notre premier essai avec le modèle « Intégral » de la marque, nous a laissé sur notre faim lors de ce long test.

Il est vrai que pour nous, les guides motos, susceptibles d’avoir quasi en permanence un groupe qui les suit, le simple fait de ne pas avoir à passer nos journées avec un œil sur le rétro au risque d’admirer ses coudes une fois sur deux c’est un sacré plus. Eh bien là je fus profondément déçu.

Difficile, voire impossible à régler, disposant d’une lentille beaucoup plus déformante que celle que nous avions testé, situé un peu trop haut et de cette façon nécessitant une gymnastique oculaire ou une inclinaison de la tête alors que l’intérêt de ce système était d’être totalement instinctif un peu comme le conducteur d’une automobile fait us de son rétro, le système Reevu sur un casque modulable s’avère très décevant et relève là du véritable gadget.

info document - JPEG - 68.4 ko

À l’arrière du casque, la fenêtre pour la vision vers l’arrière est très imposante et par chance, s’avère peu fragile .. Deux chutes sur la chaussée n’ont pas réussi à l’altérer. Le rétroviseur situé à l’avant est un peu sous dimentionné et lui n’aime absolument pas les « tripotages », même accidentels. Au bout d’à peine deux jours nous avons perdu la barre de protection qui était tout juste clipsée et une fois sur deux en relevant la partie mobile du casque il se produit un dérèglement du système. Le miroir long de 80 millimètres et haut de toute juste 14 mm, peut être ajusté en inclinaison comme en hauteur, en principe pour offrir la meilleure visibilité possible. Le réglage doit être fait assis sur la moto et s’avère assez rapide mais si la mise au point ne demande aucune adaptation, la surface utile est ridicule car celle-ci n’occupe environ que le tiers de la largeur du rétroviseur. Le reste est perturbé par les reflets du conduit aménagé dans la calotte pour placer les différents miroirs. On pourrait se contenter, pour un rapide coup d’œil quasi instinctif, d’une image réduite mais claire toutefois le rétroviseur n’est pas plan et offre une vision déformante.

La conception même du système obligeant à rouler avec la tête droite, pour tous ceux qui roulent en roadster ou si votre bulle ne présente pas une super protection, vous avez de grandes chance à ne pouvoir observer que le ciel.

Vous comprendrez que la déception nous a forcément gagné au point de totalement squizzer le système. Le concepteur de ce casque à eu une idée géniale, ceci s’avérait extrêmement positif avec le modèle intégral mais avec le modulable, est ce la faute à la conception même du casque ou au changement des matériaux servant à la réalisation, C’est pas la joie. Habitué à mieux de la part de Reevu nous sortons de cet essai quand même un peu déçus.

Vu le tarif du casque et sa spécificité quand même relativement réduite, compte tenu également que vous ne disposerez pas d’écran solaire intégré et que pour ceux qui utilisent des lunettes l’usage du rétroviseur sera encore plus amoindri le choix du RV SFX1 de chez Reevu semble relever de la curiosité ... à 380 euros le bout cela fait un peu chérot pour se distinguer de la masse.

Dommage, espérons que le fabriquant va revoir sa copie sous peu !!

info document - JPEG - 90 ko

Les photos sont celles de ce même casque, avec une année d’utilisation sans soins particuliers ... Bonne qualité quand même, il y en a qui pourrait prendre exemple !!

Hervé


Le site du fabriquant Reevu.


Portfolio

JPEG - 84.3 ko JPEG - 78.8 ko JPEG - 76.4 ko JPEG - 83.8 ko JPEG - 98.7 ko

Commentaires

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur