Une moto d’aujourd’hui : La Triumph Tiger 1050 SE : La « bonne » anglaise.

jeudi 20 juin 2013
par  Hervé
popularité : 5%

Elle eut été conçue en pays ibérique on aurait pu la dénommer « Conchita de los pompones », mais comme elle vit le jour de l’autre coté de la Manche je suis bougrement tenté de la surnommer « proud Mary » tellement cette moto est « bonne à tout faire » !!

Le Tiger « version 3 » doté du trois pattes 1050 cc de la Speed va bientôt fêter ses dix années d’existence, dix années qui ne furent toutefois pas couronnées d’un véritable succès car le soucis de Triumph d’en faire une moto polyvalente fit qu’elle ne su jamais où trop se situer dans la gamme. En fait, nous avons longtemps hésité avant de la tester sur une longue distance. Eh bien croyez moi, nous avions bien tort.

info document - JPEG - 78 ko

Pour effectuer notre « balade des plus beaux villages » nous avons emprunté un Tiger SESE pour Spécial Edition, une édition limitée qui partant sur la base d’un Tiger 1050 ABS se distingue principalement par une peinture bi-ton de bon aloi qui donne une certain souci de modernité mais qui à la longue va se révéler fort fragile, une bagagerie Triumph d’une capacité de 44 litres montée d’origine et des protèges mains.

Après 3500 kilomètres effectués par n’importe quel temps sur des routes dont le revêtement passait du bitume le plus lisse au quasi chemin de montagne nous avons pu apprécier le coté « couteau suisse » de cette machine. Si il n’y avait pas le système de fermeture des valises vraiment bizarre, de même que leur capacité qui va juste permettre à madame d’emmener son kit de maquillage et son sèche-cheveux .. entre nous les 44 litres auraient pu être conçus plus rationnellement .. mais que voulez vous il fallait bien souscrire à l’esthétique !! Si cette fourche ne voulait pas s’enfoncer plus que raisonnable sur le moindre freinage appuyé et subir les différences de revêtement avec des réactions qui ne sont jamais dangereuses mais qui ont tendance à largement surprendre et si l’éclairage était quand même un tantinet plus puissant .. Je pourrais dire que la moto n’est pas loin d’être une excellente "petite" GT.

En effet le moteur est plein, le couple omni-présent, la boite d’une douceur remarquable, les reprises fabuleuses, le freinage au top, la transmission sans à-coups .. oh si quand même un peu !! … la tenue de route imperturbable, la consommation ridicule ( on a peiné pour atteindre 6 litres au 100 sur 3500 bornes ), le confort sans reproche, la vision dans les rétros impeccable, la garde au sol énorme, l’entretien .. nul.

info document - JPEG - 84.1 ko

En fait cette moto il faut l’essayer et si vous n’êtes pas rebuté par l’esthétique qui confère à celle d’un coléoptére à qui on aurait viré les ailes vous risquez fort d’être séduit.

Ce Tiger est propulsée par le trois cylindres de 1050cc, délivrant 106 CV en France à 9400 tr/mn et 100 Nm de couple à 6250 tr/mn. Sa transmission est assurée par chaîne. Son châssis dispose de suspensions ajustables : fourche et amortisseur arrière. Les pneus typés « Sport » sont montés sur des jantes en 17 pouces … 120 à l’avant et 180 à l’arrière ... dans la norme … Les disques sont flottants et les étriers radiaux issus de chez Nissin disposent de 4 pistons à l’avant et deux à l’arrière. Le réservoir contient 20 litres et va assurer une autonomie d’un peu plus de 300 kilomètres ( test effectué en situation ). En bref que du tout bon.

info document - JPEG - 85.1 ko

Certes pour se sentir vraiment à l’aise sur cette machine il faut au moins mesurer 1m75 car l’assise est un peu haute mais c’est le cas de toutes ces machines typées « trail-route », on va regretter que le sélecteur ne soit pas un tout petit peu plus sorti mais une fois que l’on a pris l’habitude on s’y fait. Il paraît que la passagère est assise un peu haut ce qui va lui faire perdre un peu de la protection fort suffisante de la bulle d’origine. On va pester contre l’ordi de bord qui ne se commande pas du guidon, sur l’absence d’un indicateur de rapport engagé de même qu’ un indispensable warning et celle d’une prise allume cigare pour brancher le GPS .. Mais c’est le cas de pas mal de concurrence.

Pour terminer je dirais que cette moto mérite vraiment d’ être découverte car elle regorge de qualités. J’attends avec une certaine impatience de tester le Tiger Sport, qui m’as t-on dit gomme bon nombre de « défauts » de sa copine SE … je ne manquerai pas de vous raconter cela, en attendant faites donc un détour par chez Triumph si vous voulez une machine puissante, légère, polyvalente, attachante et qui sera capable de vous emmener aussi bien au boulot tous les matins qu’en vacances avec armes et pas trop de bagages, au départ elle est affichée à près de 12000 roros le bout, mais pour peu que vous jouiez avec les promos, c’est un bon coup pour tester les amours ancillaires !!

Hervé.



Portfolio

JPEG - 8.6 ko JPEG - 22 ko

Commentaires

Logo de Gaudree
vendredi 5 février 2016 à 00h45 - par  Gaudree

Je suis possesseur d un 1050 se de 2009 voici les modification que j ai apporte pour l améliore silencieux bas shark sacoches givi à la place des origines amortisseur olhins ressort de fourche Ohlins plus clapet kayaba basculeur d origine modifie et reglable qui me permet de changer la hauteur de la moto selle modifie bulle haute avec tous ça la moto est beaucoup plus rigide ne plongé plus au freinage et garde la corde au lâcher de frein en entre de virage l amortisseur ne pompe plus je peut mettre les casques dans les sacoches bref du bonheur reste l éclairage à voir

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur