De la Camargue jusqu’en Cévennes par les chemins.

dimanche 24 janvier 2010
par  Hervé
popularité : 8%

Lâcher de poireaux !!!

Pourquoi n’avons nous pas eu bien avant l’idée d’organiser une balade exclusivement réservée aux gros trails et pour cela même comportant une bonne partie de pistes non revêtues ?

Le plaisir que les participants ont éprouvé durant deux jours en roulant à 20 km/h au beau milieu de la garrigue gardoise, dans les senteurs de thym et de laurier, valait largement certaines bourres mémorables dans les virolos cévenols.

Ce qui est vraiment amusant c’est que lorsque vous venez de faire 30 bornes à 20 à l’heure sur une piste au milieu des cailloux vous avez eu souvent l’impression de rouler à une vitesse fantastique… par contre sur la route le 90 cela devient rapidement monotone !!

Le premier temps de la valse !!

Ce week-end a commencé chez notre ami Henri Pierre ( on ne peut s’empêcher de lui faire un peu de publicité tellement l’accueil était sympa : www.villary.com ) où la petite équipe de « fracassés du bocal » venus de France mais également d’Angleterre et d’Allemagne s’est retrouvée le samedi matin. Au départ nous avions prévu d’inviter les personnes qui allaient participer à notre balade tous chemins au Maroc ( dont je vous parlerai ultérieurement ) afin de leur donner un minimum d’entraînement avant le grand départ, mais comme tous ne pouvaient pas venir nous avions ouvert le raid à tous les possesseurs de trails que nous connaissions .. bien nous en a pris.

Il y avait donc une douzaine de machines garés sur la pelouse, prêts à en découdre avec les pistes. Henri Pierre a joué les guides et a devancé le petit groupe au guidon de son fidèle Triumph Tiger.

Cela a commencé fort .. un jeu de montagnes russes et de virages serrés au cœur d’un petit bois dans les Costières nîmoises … après deux heures de rigolade … du bout des lèvres !!! … ce fut la grande piste qui suivait le canal d’irrigation .. pas de problème de virages mais des galets bien ronds sur lesquels les motos se baladaient … Sur le coup de treize heures, lorsque nous nous sommes mis à table .. il y en avait qui se demandaient vraiment ce qu’ils étaient venus faire là !!

Eh bien ils n’avaient rien vu !!

Nous sommes repartis en direction de la grande Camargue avec son lot d’oiseaux , de chevaux et de toros pour atteindre la piste qui mène au Vieux Rhône en passant par la plage de Beauduc … Il y avait un vent terrible qui couchait les roseaux et soulevait le sable, amenant même les eaux de l’étang sur la route et par là même transformant la latérite en une pellicule glissante .. plus que glissante même !! Eh bien c’est au milieu des ces éléments que tout s’est décontracté .. peut être aussi grâce au numéro de cirque que je leur ai fait .. prenant mon Tigre pour un engin totalement amphibie j’ai voulu traverser une mare au plus profond .. résultat des courses, une roue avant qui se bloque et une baignade dans 50 cm de boue bien collante .. Rigolade assurée, honneur dans les chaussettes et les chaussettes n’en parlons pas !!

La suite ne fut que du bonheur .. Il paraît que sur la plage il tombait une petite bruine, personne n’y a prêté attention … 20 km d’étendue sauvage aux allures de désert .. et tout à coup, surgit de nulle part, une bande d’enduristes qui nous ont dépassé avec 40 km/h de mieux .. Il nous a semblé voir que leurs motos étaient un peu plus légères .. et surtout que leurs pneumatiques n’étaient pas les mêmes.
La journée s’est terminée par un large tour de l’étang de Vaccarès et un dernier épisode de pistes aux alentours de St Gilles pour découvrir les circuits d’entraînement de certaines voitures de rallye. De retour à Villary, chacun rêvait d’une bonne douche .. et d’une bière bien méritée.
La soirée se passa en racontant ses impressions du moment .. c’était drôle de constater que chacun se comportait comme s’il venait de faire de nouveau connaissance avec sa machine !!

Départ à 10 heures du matin … pour l’épisode deux !!

Tout à fait différentes étaient les pistes que nous avions choisies pour la seconde journée du raid. Il faut dire que nous allons rencontrer au Maroc des paysages qui sont aux antipodes les uns des autres au fur et à mesure du voyage et que nous avons calqués ce raid d’entraînement sur ce schéma. Garrigue, thym et perdrix sauvages furent au menu.
Une large piste caillouteuse qui, au gré de montées ardues et de descentes impressionnantes nous emmena aux bords des Cévennes. De petites routes tortueuses firent la liaison avec la traversée du bois de Leins .. un réseau de pistes au milieu des forêts de chênes verts qui, pour celui qui ne connaît pas, peut se révéler véritable labyrinthe. Sortis aux alentours de la vallée du Gardon nous sommes revenus vers les Cévennes gardoises pour finir le Raid par la superbe piste de la Fage qui fut utilisée par de nombreux rallyes sur terre et qui au gré de ses 1200 m de dénivelé vous fait découvrir les paysages somptueux des premières Cévennes.
Tout le monde en pris plein les yeux et c’est au terme d’un super repas cévenol dans notre fief monoblétois que se termina cette première balade tous chemins qui, soyez en sûr, ne sera pas la dernière de la série.

Nous avons bien envie d’organiser l’année prochaine une balade Cévennes-Camargue en tous chemins .. Qu’en pensez vous ? ..

Merci particulièrement à Henri Pierre Bois pour son accueil à Villary, à l’Auberge du Major à Monoblet pour la restauration et à Technic Motos Nîmes pour l’assistance technique.

Le Road book de cette balade est disponible sur demande !!


Domaine de Villary


Météo

Le service weather.com® a renvoyé une erreur lors de l'acquisition des conditions météorologiques du lieu .
Veuillez consulter le message du service ci-dessous.
(Invalid location provided.)
Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune prévision météorologique sur le lieu .
Veuillez consulter le message du service ci-dessous.
(Invalid location provided.)