Sardaigne - Corse, seconde partie .. l’île de Beauté.

jeudi 28 avril 2011
par  Hervé
popularité : 1%

Je ne vais pas vous la rejouer façon Goscinny et Uderzo .. mais la Corse c’est non seulement des paysages mais également des effluves .. les myrtes en fleur, les immortelles qui exhalent, les pins qui s’expriment et ces eucalyptus qui embaument .. Tout un tas de saveurs odorantes qui se percevaient même du bateau qui entrait dans le port de Propriano.

Arrivée en Corse.

Nous ne pouvions rêver mieux que de pouvoir rejoindre le Belvédère de Coti en passant par la côte au soleil couchant. Le Golfe de Valinco avait des allures de lagon et même si l’étroitesse de la route par rapport à celles que nous avions arpentés en Sardaigne en surprenait quelques uns le revêtement récemment refait nous mettait en confiance.

Tellement subjugué par un spectacle dont je ne me lasse pas je roulais à une allure de sénateur désireux de profiter le plus longtemps possible de ce moment magique. Nous sommes juste arrivés pour profiter des derniers rayons qui éclairaient les îles Sanguinaires bien nommées que nous dominions de la terrasse de l’hôtel. La suite fut comme d’habitude chez la famille Muratore .. Apéro d’anthologie, repas corse typique et ambiance à nulle autre pareille. Il ne restait plus qu’à aller se coucher, fenêtre grande ouverte pour profiter des bruits de la nuit et du ressac qui se devinait dans le lointain.

Second jour en Corse.

Départ de bonne heure pour gagner la côte Ouest et les fameuses Chalanques de Piana. Nous avons choisi de passer par l’intérieur des terres pour profiter au maximum des paysages avant un risque de pluie qui était annoncé pour l’après midi. C’est toujours merveilleux de doubler le col qui ouvre la vue sur la baie de Sagone et la lumière printanière aidant nous fûmes encore une fois bluffés. J’ai bien du faire cette route plus de 500 fois mais à chacune le paysage me semble toujours aussi magique. Petit café à Sagone et grimpette sur Vico où les plus téméraires ont pu s’exprimer sur un revêtement très accrocheur, profitant à chaque dépassement de saluer le club Citroën qui avait choisi cette période pour sortir sur l’île Kalliste bon nombre d’antiquités qui rappelaient de bons souvenirs à pas mal d’entre nous. Repas à Vico sur la place où les entrecôtes sont toujours aussi énormes et les omelettes au figatelli somptueusement délicieuses. Pas de sieste en vue mais une incursion en Corse profonde du coté d’Evisa et surtout la descente sur Porto au milieu de ce canyon magique tout de roches rouges vêtu. Sieste sur le port de Porto et ensuite Piana .. indescriptible comme toujours même si en cette période de vacances il y avait bon nombre de touristes et de camping cars .. La rentrée se fit sur Ajaccio puis la traditionnelle montée du pénitencier de Coti fit apprécier au groupe la difficulté de ce qui attendait le lendemain matin les concurrents du rallye moto de Corse dont nous allions pouvoir apprécier le spectacle.

Troisième jour en Corse :

Lever de bonne heure pour un petit déjeuner gargantuesque avant de se placer sur une belle enfilade afin d’apprécier les exploits des concurrents du rallye. Nous avions effectué la montée la veille et le fait de voir les jeunes corses se tirer une bourre mémorable sur ce revêtement défoncé au mépris des traces d’humidité laissées par les pluies de la nuit en sidéra plus d’un. Nous serions bien restés plus longtemps mais l’envie de rouler fut la plus forte et c’est en se défiant des concurrents qui nous arrivaient dans le dos que nous prîmes la route du grand sud.
Le temps n’était pas franchement au beau, mais l’avantage dans l’île de Beauté c’est que même si la montagne est gagnée par les intempéries, il nous reste le littoral pour profiter de la journée .. enfin de la mi-journée car après le repas de midi sur la plage de la Tonara à coté de Bonifacio, nous eûmes droit à un sacré déluge pour visiter la Cité des légionnaires … pourtant toujours aussi belle même avec la pluie, une pluie qui ne faisait qu’accentuer le contraste de couleurs entre le blanc des falaises et le bleu de la mer. Retour par la côte sous une bonne drache qui conférait à la visite de la baie de Somme en plein automne .. avec la douceur de la température en plus .. Bonne épreuve pour certains d’entre nous qui n’avaient guère l’habitude de rouler sous un tel déluge, mais épreuve réussie car même si nous sommes arrivés à tordre dans le garage du Belvédère personne ne s’était fait la moindre chaleur !! Une belle balade qui restera dans les souvenirs plus à cause des circonstances qu’à celle des paysages traversés .. Bonifacio sous le soleil, je leur ai raconté, ils le verront la prochaine fois qu’ils viendront avec nous !!

Dernier jour en Corse et fin de la balade.

Il nous fallait remonter sur Bastia pour rejoindre le ferry et nous avons pour une fois choisi l’itinéraire le plus direct. Il faut dire que même si certains voulaient buller sur la plage de St Florent, une partie du groupe voulait profiter de l’occasion qui leur était donnée pour faire le tour du Cap Corse avant de rejoindre la capitale du nord de l’île. Soleil à Ajaccio, pluie et brouillard à Vizzavona puis de nouveau soleil après Corte, la Corse, ce rocher planté au milieu de la Méditerranée est l’objet de tous les contrastes en terme de météo .. et de températures …
Journée encore irracontable entre la beauté de la forêt de pins laricio, les couleurs magiques du désert des Agriates et l’exceptionnelle douceur qui accompagna les courageux qui firent le tour du cap encore moult fois bercés par les effluves des plantes aromatiques.

Tout le monde se retrouva à l’heure pour embarquer à bord du ferry de la Méridionale. Le séjour était terminé et lorsque le bateau doubla le Cap au large du sémaphore de la Giraglia il y avait dans le cœur de chacun d’entre nous comme une pointe de pincement ..

Vous me direz, moi je m’en moque, j’y reviens en automne .. Pourquoi pas avec vous ?
Le vert aura fait place au rouge et au brun mais les odeurs seront toujours là et la mer sera bien plus chaude au point de surement s’y tremper. Et de plus on pourra manger des champignons et du sanglier et boire du vin d’arbouses !!

Prochaine balade en Corse du 24 au 31 octobre .. une semaine complète avec deux hébergements au programme .. deux jours dans le nord au bord du désert des Agriates dans un gîte rural que nous expérimentons .. pur corse, rustique mais confort avec une cuisine fabuleuse http://www.location-agriates.com/ et trois jours chez Jo au Belvédère http://www.lebelvederedecoti.com/ .. là je ne vous en parle même pas. Détails du séjour dans le programme joint en port folio.

ALBUM PHOTO A VENIR SUR LE SITE



Portfolio

JPEG - 1.9 Mo JPEG - 2.6 Mo JPEG - 2.8 Mo JPEG - 2.8 Mo JPEG - 2.4 Mo JPEG - 3 Mo