Ma vue de Sète ...

mercredi 4 avril 2018
par  admin
popularité : 3%

Nous avons rencontré Corinne Ducasse, elle nous a proposé un petit papier sur Sète et comme cela était bien écrit et très sincère, nous n’hésitons pas à le publier et à vous inviter à visiter son blog.

Sète : Joyau de l’Occitanie ...

La ville de Sète, chère à l’immense Georges Brassens, regorge de merveilles.
Nichée en bord de mer, porte ouverte sur la Méditerranée, Sète est une ville de culture et de plaisir.
De Paul Valéry à Agnès Varda, de Jean Vilar à Hervé Di Rosa, ils sont nombreux à avoir puisé leur inspiration dans les quartiers de cette ville mystérieuse, vivante et animée.
Manitas de Plata et Georges Brassens sont les deux artistes qui ont participé à la découverte de ce petit paradis qu’ils adoraient.

info document - JPEG - 63 ko

Sète, malgré son emplacement qui attire énormément de touristes, a gardé toute son authenticité, celle-ci essentiellement due à son ports en plein cœur de ville où le ballet des pécheurs et des chalutiers offre un spectacle toute l’année.

Un peu d’histoire ...

La ville de Sète est née, en 1666, d’une décision royale et de la volonté de trois hommes : Paul Riquet, Louis XIV et le Chevalier de Clerville.

  • Paul Riquet cherchait un débouché sur la Méditerranée pour le Canal du Midi dont il avait entrepris le creusement.
  • Louis XIV avait chargé son ministre Colbert de trouver une rade pour les galères royales et d’y créer un port d’exportation des produits du Languedoc.
  • Colbert confia cette tâche au Chevalier de Clerville, qui identifia le Cap de Sète comme le site le plus approprié pour la création d’un port.

info document - JPEG - 60.6 ko

Les travaux du port commencèrent dès 1666 avec l’édification du môle St Louis. Cette jetée longue de 650 mètres protège l’entrée du vieux port et offre un abri aux bateaux depuis le 17e siècle.
Jusqu’à la fin du XVIIe, la colline était très peu peuplée, voire déserte. Seuls quelques pêcheurs des villages voisins venaient poursuivre quelques bancs de poissons sur les rives de l’étang de Thau.
L’actuel Mont St. Clair servait également de refuge aux corsaires et aux pirates dont le plus célèbre fut Barberoussette.
A partir du XVIIIe, la colline s’est petit à petit garnie de petites constructions précaires, construites en pierres sèches, baptisées « baraquettes ». La tradition voulait que le dimanche venu, les familles grimpent les pentes de la colline pour y passer la journée. C’est une véritable institution avec ses traditions, ses histoires et ses rituels à l’image des chanteurs de baraquettes.

info document - JPEG - 78.8 ko

Maintenant ...

Aujourd’hui Sète est un port, plébiscité par les touristes. La ville, traversée par des canaux, les maisons aux façades colorées lui donnent un petit air vénitien et ses vieux quartiers ont un charme fou.
Il est particulièrement agréable de se perdre dans les rues de la ville et d’y déguster des spécialités locales ! Si vous passez à Sète, n’hésitez pas à goûter aux tielles, à la macaronnade, ou à la bourride. Un conseil, plutôt que vous installer directement sur les terrasses du port pour déjeuner, marchez un peu et vous découvrirez d’excellents petits restaurants de pécheurs le long de l’étang de Thau.

info document - JPEG - 71.6 ko

Coup de cœur ...

J’ai récemment découvert un quartier de Sète particulièrement atypique qui m’a donné envie de vous parler de cette ville.

info document - JPEG - 114 ko

Des maisons aux façades hétéroclites et au charme suranné, des rues étroites, préservées par la foule touristique, donnant toutes sur l’étang de Thau, voilà ce qui caractérise ce quartier de LA POINTE COURTE ... NdRc : quartier qu’Agnés Varda a su si bien refléter sur grand écran en 1956 avec son merveilleux film

info document - JPEG - 111.3 ko

En ce moment, la Dorade a la mauvaise idée de se balader dans les eaux tièdes de l’étang et les pécheurs Sétois la traquent sans relâche. Ce qui donne une ambiance bon enfant et ludique à l’endroit.

info document - JPEG - 99.4 ko

Au fil de notre balade nous sommes tombés sur un chemin appelé « la pointe du rat », chemin qui cache quelques anciennes cabanes, essentiellement réservées aux chats ! Des centaines de chats se dorent au soleil et sont nourris par les habitants.

Comme vous pouvez le voir, les Sétois ont de l’humour et toutes les façades des maisons de ce quartier ont leur slogan !

info document - JPEG - 138.9 ko

En bref ...

Sète et ses quartiers atypiques et originaux reste une ville mystérieuse, que ses habitants préservent jalousement de la horde touristique. Mais il suffit de s’arrêter devant une cabane de pécheur pour interroger un habitant, qui, intarissable, vous donnera des renseignements sur sa ville, vous indiquera le meilleur restaurant, et vous offrira le filet qui ornera votre jardin.

info document - JPEG - 166 ko

A chaque visite de cette ville, je découvre des endroits improbables et je constate avec un immense plaisir, qu’il est inutile de parcourir le monde pour trouver un dépaysement total et des endroits authentiques, chargés d’histoire et qui ont une âme.

info document - JPEG - 81.7 ko

http://leblogduneprovinciale.com


La Provinciale


Portfolio

JPEG - 112.7 ko

Météo

Nimes

Le service weather.com® a renvoyé une erreur lors de l'acquisition des conditions météorologiques du lieu .
Veuillez consulter le message du service ci-dessous.
(Invalid location provided.)
Le service weather.com® ne fournit actuellement aucune prévision météorologique sur le lieu .
Veuillez consulter le message du service ci-dessous.
(Invalid location provided.)


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur