LA LANTERNE MAGIQUE

jeudi 15 avril 2010
par  Guido
popularité : 2%

La première manche des championnats de vitesse millésime 2010 a permis de prendre la mesure des forces en présence à la faveur de la nuit qatarie.

Bien frottée – comme la lampe d’Aladin – la piste artificiellement illuminée de Losail (Qatar) a livré les mille et une merveilles de l’Orient, soit une poignée de cavaliers ibères, quarante voleurs et un génie.

En effet, la course des 125 cc a été une affaire de conquistadores espagnols puisque l’auteur de la pole, Marc Marquez n’a connu aucun répit tant la soif de victoire astreignait ses compatriotes accrochés dans son sillage. Tour à tour Efren Vazquez, Pol Espargaro et Nicolas Terol changeaient de position dans la nuit électrique du désert qatari. Derrière, le vice-champion Bradley Smith peinait à se maintenir en 10e position sous la menace de l’Albigeois Alexis Masbou. 4 tours avant l’arrivée, Terol s’emparait de la tête de course laissant les pilotes Derbi se battre pour les places d’honneur derrière son Aprilia. Marquez animait la fin de course mais il se faisait rafler la place de dauphin à l’aspiration par Efren Vazquez.

La quarantaine de pilotes de Moto2 était sous les feux des projecteurs pour la première épreuve de cette nouvelle catégorie qui remplace le championnat 250 cc. La course a répondu à certaines interrogations sur le bienfondé d’une compétition motorisée en exclusivité par Honda. Malgré le sifflement – à la longue monotone - du 4 cylindres, la compétition donnait lieu à de sévères mano à mano pour les 15 premières places. Afin de décrocher ne serait-ce qu’un point, on s’arsouille copieusement. A ce compte, les pilotes les plus téméraires ont été récompensés. Le Japonais Tomizawa glissait son numéro 48 en tête jusqu’à la ligne d’arrivée. Le pilote de l’équipe française Technomag CIP empochait facilement les 25 points de la victoire devant Alex Debon qui est sorti vainqueur de sa pittoresque bagarre avec le Montluçonnais Jules Cluzel.

Depuis 2007, l’émir de Losail était Casey Stoner mais nul n’est prophète en son pays. C’est du bac à graviers que l’Australien a pu admirer la victoire d’un génie bien connu des paddocks, le docteur ès pilotage Valentino Rossi. Le champion du monde en titre s’est ménagé une confortable avance sur ses poursuivants qui perdaient du temps à se chamailler. Son coéquipier Lorenzo prenait la seconde position devant la Honda de Dovizioso qui profitait de l’aspiration pour passer la Ducadi de Hayden sur la ligne. Le Français Randy De Puniet confirmait ses bons essais en finissant 6e derrière le champion de Superbike 2009, Ben Spies.

En Espagne, sur le circuit de Valence, Leon Haslam a remporté la première course devant Biaggi et Toseland alors qu’une partie des favoris était contrainte à l’abandon à l’instar de Carlos Checa et Michele Fabrizio. En seconde manche, Haga mettait tout le monde d’accord à commencer par Checa et Biaggi. Le Britannique Haslam conserve la tête du championnat Superbike (SBK). En Supersport (SSP), l’Espagnol Lascorz a devancé Sofuoglu. Seuls quatre points séparent les deux pilotes pour la course au titre. Le tricolore, Fabien Foret occupe la sixième place du classement.

Les prochaines manches seront roulées à la mode sushi à Montegi (Japon) en MotoGP et façon pétard à Assen (Pays-Bas) en SBK.

Guido du Bourdon nippon.

Extract :
Aided by a crash from rival Casey Stoner (Ducati) , the Italian Valentino Rossi (Yamaha) took victory at Grand Prix of Qatar on Losail track.



Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur