Les infos de Motards en Balade

lundi 29 octobre 2012
par  Hervé
popularité : 1%

La suite de nos petits conseils pour des balades réussies ... Aujourd’hui on va vous dire comment bien voyager !!

Où se loger ?

- La formule que je privilégie c’est la chambre d’hôtes, dans un petit coin bien sympa. La moto ne craint rien car elle est bien souvent parquée dans un garage, l’accueil est très personnalisé, on peut discuter avec d’autres personnes qui voyagent et apprendre des choses sur la région. On y mange très bien le plus souvent car de nombreuses chambres d’hôtes proposent aussi le repas le soir. Le prix est le souvent beaucoup plus intéressant qu’un hôtel. On arrive souvent à en trouver pour le soir même, sans réservation au préalable et lorsqu’une chambre d’hôtes est complète les propriétaires connaissent souvent une autre personne à même de nous accueillir.
La différence avec les gîtes est qu’il n’y a normalement pas le nécessaire pour que l’on fasse notre propre cuisine et que le petit déjeuner est inclus.
Le site des chambres d’hôtes en France.

- Lorsque vous allez dans une agglomération et que vous devez dormir dans un lieu précis il est difficile de couper à l’hôtel. Beaucoup permettent d’arriver tard la nuit, c’est souvent totalement impersonnel. Le petit dèjeuner est souvent inclus mais faites quand même attention aux tarifs et surtout aux suppléments éventuels ( taxes, garage .. etc )

- Un autre couchage pratique et pas cher auquel on ne pense pas souvent, c’est le mobile-home. Beaucoup de campings proposent cette formule. On peut s’y faire à manger mais les faibles isolations thermiques et phoniques rendent le confort parfois limite. Pourtant si vous êtes deux ou trois la solution est à envisager surtout en hors saison.

- Pour ceux qui veulent retrouver l’ambiance dortoir il est également possible de dormir dans des auberges de jeunesse, elles sont très intéressantes financièrement, mais dans certains lieux prisés il faut parfois réserver très longtemps à l’avance.

- L’un des moins cher des hébergements, mais aussi surement l’un des moins pratique c’est de partir avec sa tente et tout le petit matos. Il vous en faudra du courage après ou avant une journée de moto pour monter et démonter votre couchage, vous me direz, maintenant avec les tentes « rapido » le plus dur c’est de la replier … Le plus gênant c’est la place qu’il faut consacrer à tout cet équipement sur la moto par contre si c’est pour une seule nuit vous pouvez pratiquement vous mettre où vous voulez.. En ce qui me concerne je n’ai utilisé ce moyen que lorsque cela faisait partie du folklore ( Bol d’Or, 24 heures, GP … etc) !!

- Mais en fait, LE moins cher, c’est de dormir à la belle, un bon duvet et c’est parti ! Un conseil quand même ne soyez pas trop joueur avec les prévisions météo mais pour peu que vous ayez trouvé un bon tapis de mousse, le réveil est incomparable … Pensez juste la veille au soir de remplir un petit thermos de café dans un troquet !!

Ou aller ?

La France est extrêmement bien dotée en routes qui vont bien et certaines régions recèlent des trésors que bien peu d’entre nous connaissent vraiment. L’Association des plus beaux villages de France a édité en partenariat avec Sélection un superbe guide qui va vous permettre de les découvrir et éventuellement de préparer la balade que nous organisons sur ce thème au mois de Juin 2013. Toutefois il n’y a pas que cela, si notre pays est prisé par les touristes du monde entier ce n’est pas pour que dalle mais si vous aimez les balades, faites comme nous et de temps en temps dépassez nos frontières.

info document - JPEG - 23.5 ko

Quand on roule, il ne faut pas hésiter à passer chez nos voisins. Depuis que nous nous baladons en Europe on a pu se rendre compte à quel point les mentalités et la conduite étaient différentes selon les pays. Entre cela et la langue vous allez vous sentir complètement dépaysé. Avec le fait de profiter de nouveaux panoramas le simple trait de frontière représente souvent une petite incursion dans le monde aventure. Désormais les frontières sont quasiment virtuelles et même si il faut absolument que vous ayez sur vous un papier d’identité et la carte verte de votre moto il n’y a que peu de chance que l’on vous contrôle au moins dans l’espace Schengen.

Vous trouverez selon certainspays des différences sur le prix de l’essence ( moins chère en Espagne, plus chère en Italie !! ) les hébergements sont identiques à ceux que nous avons ici, attention à l’arnaque qui est sport national chez nos amis transalpins … la nourriture est toujours excellente .. un petit bémol en Grande Bretagne ou de temps en temps il ne faut pas être trop difficile ...

L’esprit motard existe également à l’étranger, même si le salut est un peu moins pratiqué qu’en France et que les automobilistes n’en ont souvent rien à cirer que vous les suiviez ou non, pourtant l’entraide entre motard est souvent là. On trouve des routes qui tournent bien dans tous les endroits montagneux, le plus souvent elles sont bien revêtues. Attention le week-end c’est parfois à bloc de motos … et les gars connaissent leur terrain !!

Des destinations mythiques ne sont pas si loin que cela, n’hésitez pas à aller passer un week-end dans les Alpes suisses, en Catalogne, dans les Pyrénées espagnoles ou en Italie, en Toscane ou dans les Cinque terres … Pourquoi n’iriez vous pas balades dans les Ardennes Belges où vers le Luxembourg … Et puis si vous ne craigniez pas le bateau, une heure de traversée plus tard vous serez en Grande Bretagne et, en deux-trois jours, vous visiterez la côte sud de l’Angleterre de Douvres à Penzance et là, croyez moi, cela vaut son pesant !! N’hésitez pas à mettre les roues à l’étranger, vous en ramènerez de l’expérience !!

Comment se guider ?

Vous allez souvent cédé aux sirènes de la technologie en vous payant un GPS. Dotez le de toutes les cartes d’Europe, mais surtout évitez de lui faire confiance à 200 % !!

En fait, là où il est le plus utile, bizarrement c’est en ville. Qui n’a jamais perdu une demi-heure à chercher la direction de la petite route qui va bien ? Ou galéré pour trouver l’adresse du concessionnaire ou celle d’un hôtel ? Cet appareil, en agglomération, confère votre recherche à un jeu d’enfant. Une autre utilité : la recherche de station service perdu au beau milieu de nulle part .. C’est également super efficace .. si la station existe toujours !!

Par contre un GPS sur une moto ce n’est pas toujours top …

- Déjà il faut réussir à trouver un moyen où l’installer, selon les motos, cela peut ne pas être une mince affaire.

- Ensuite le guidage est essentiellement visuel, à moins de tolérer la présence d’une oreillette dans son casque et de la mère Garmin ou Tom Tom, elles sont cousines, qui va vous les briser en vous disant qu’au prochain rond point il va falloir prendre la deuxième à droite et en vous le répétant moult fois au point que vous n’aurez qu’une seule solution, mettre l’appareil en mode silencieux !! Il vous faudra donc le consulter en roulant, avec votre quatrième œil ( vous savez que les trois autres sont réservés … le premier pour regarder la vitesse à laquelle vous roulez, le second à scruter au loin les bas cotés et les différents bosquets pour essayer de découvrir la paire de jumelles qui va vous envoyer directement au zonzon, le troisième regardant accessoirement l’endroit où vous allez poser votre roue avant .. Le quatrième œil, vous savez, celui qui est affecté aux instruments de bord, pour peu que vous n’ayez pas urgent besoin de porter des lunettes, vous pouvez le détacher quelque peu pour mater le GPS .. Vous verrez, cela confère tout de même à la performance !!

- Le GPS rend fainéant et bien souvent en le suivant aveuglément on ne sait même plus où l’on se trouve réellement.

- Il est nécessaire également de bien préparer son itinéraire, le GPS va être d’une aide précieuse mais il ne faut pas lui laisser toutes les initiatives et surtout déconnecter certaines cases de navigation .. Quelques exemples .. si vous ne lui dites pas d’éviter les routes non revêtues, dans l’option « plus court chemin », ne vous étonnez point de vous retrouver dans la cour d’une ferme .. Autre exemple marrant, vous ne lui laissez pas le coix et voulez éviter les demi-tours .. Eh bien cette salop... Oh pardon ce merveilleux exemple de la technologie embarquée vous fera éviter TOUS les virages en épingle à cheveux ..ce qui est un peu gênant pour les itinéraires montagneux. Si vous achetez un GPS passez impérativement au moins une bonne heure à lire le mode d’emploi et avant chaque balade pensez à configurer l’appareil selon le profil de celle-ci et vos désirs du moment.

- Même si cela vaut maintenant trois francs six sous et que l’on en trouve même en cadeau avec le catalogue de n’importe quel soldeur de plantes, le GPS sur une moto c’est quand même bien tentant à piquer .. moralité, prévoyez une fixation inviolable ( souvent hors de prix ) ou pensez à l’enlever à chaque arrêt prolongé.

- Dernier défaut et ce n’est pas le moindre, à part certains modèles spécifiques, destinés à la moto et qui valent la peau des rouleaux, les trois quart des GPS sont adaptés .. aux bagnoles. Ils ne sont pas étanches, sont programmés pour les itinéraires directs et ignorent complètement les routes secondaires .. ce genre d’appareil, fuyez, il ne vous servira à rien !!

Moralité, la carte Michelin a encore de beaux jours devant elle surtout que maintenant la plupart sont déclinées en versions indéchirables et plastifiées .. Une bonne carte, un bon surligneur et une sacoche réservoir avec un compartiment transparent c’est une aide indispensable. Le GPS doit rester un complément mais lui faire confiance à 100 % va sans aucun doute à un moment ou à un autre vous entrainer dans une sacré galère .. J’en connais qui rigolent en lisant ces lignes !!

L’autoroute …

info document - JPEG - 54.8 ko

Il n’y a rien d’intéressant dans le coin, tu es pressé et dois te rendre à un rendez vous important, tu démarre une balade et souhaite dégager le plus rapidement possible .. Une seule solution .. le grand ruban !!
C’est au bout de peu de bornes que commence la galère ..

- Le bruit .. Si tu avais su tu te serais protégé … en effet plus on va vite plus les remous du vent sont bruyants et un casque silencieux cela n’existe pas. Seule solution : les bouchons d’oreille qui vont te permettre d’encore entendre parfaitement le bruit de ta machine et celui des avertissements des autres usagers mais qui vont filtrer les sons sourds tu risqueras un peu moins de te choper des acouphènes.

- Pas de bol, tu te fais surprendre par la pluie et il n’y a pas d’aire de repos aux alentours ? Soit, à tes risques et périls, tu te poses sous le premier pont venu pour te changer, soit tu traces. Si c’est un petit orage tu sècheras vite en roulant, en une cinquantaine de bornes. Si tu es déjà trempé mettre l’équipement de pluie sera la garantie de rester dans ton jus jusqu’à la fin du voyage (ou jusqu’à ce que tu l’enlèves).

- Au bout de 200 bornes tu commences à avoir mal au cul .. Eh oui, cela prouve que tu as oublié de bouger un peu sur la selle trop ferme. Si tu avais soulevé alternativement les fesses de façon régulière tu aurais pu aligner les bornes sans trop de gène … ne t’en fais pas, maintenant c’est trop tard, tu vas déguster jusqu’à la fin du voyage !!

- La queue au péage .. En cas d’embouteillage, si celui-ci va jusqu’au péage tu peux te rapprocher de l’endroit où les files se séparent et en choisir une, mais il faut respecter les autres usagers. Et pourtant qui n’a pas zappé la file et s’est inséré juste avant le paiement ?
Ce n’est pas très civique ; on peut éventuellement remonter la file, se préparer (gants, ticket et moyen de paiement) et attendre gentiment qu’un automobiliste nous laisse passer pour un passage éclair, on prendra soin de se ré équiper APRÈS la barrière pour le faire attendre le moins possible. Certains motards empruntent aussi la voie des camions, c’est plus rapide car chacun équivaut à trois caisses en longueur mais quelquefois l’option moto n’est pas prise en compte en paiement automatique et vous allez payer le même tarif que les bagnoles !!

- Pour économiser un peu les pneus qui vont avoir tendance à virer au plat surtout après un bon paquet de kilomètres sans aucun virage, on peut légèrement remonter la pression constructeur. Ils se déforment moins à haute vitesse ( gaffe quand même au permis !! ). Veillez également à bien arrimer les bagages et ne sous estimez pas la consommation .. Il n’y a rien de plus ch... que de devoir se traîner, quitte à se faire doubler par des poids lourds, pour essayer d’arriver désespérément à la station qui pointe à 20 bornes. Une petite astuce, avant de prendre l’autoroute pour un long trajet, si vous ne connaissez pas très bien celle-ci, préparez vos pauses. Une halte tous les 200 bornes est indispensable, à la fois pour refaire le niveau d’essence mais également pour se détendre les muscles .. Sachez d’autre part qu’il est très facile de s’endormir en conduisant une moto ... J’ai failli en faire l’amère expérience et croyez moi, depuis ce jour au moindre signe … et même avant .. je stoppe ne serait ce que pour faire un « siestounet » d’une dizaine de minutes !!

Les forces de l’ordre …

On est cerné et les points de notre permis sont en perpétuel risque de s’envoler … Respecter les limitations semble souvent quasi impossible à moto .. Une combine, repérez un poids lourd qui roule à 90 d’une façon continue et vous vous apercevrez que même si vous l’infusez à une vitesse XXX, il arrivera souvent à destination en même temps que vous, comme quoi !! Pour le reste c’est une question de chance mais ne restez pas sur la même file, prenez soin de vous planquer derrière un véhicule après en avoir dépassé un autre, surveillez la voie contraire où il y aura bien souvent une bonne âme qui va vous prévenir de la bagnole banalisée planquée derrière la pile d’un pont et n’essorez la poignée qu’à coup sur .. Cela va limiter les risques. Si vous trouvez une bécane pour rouler avec vous, profitez en et si par chance un lièvre s’annonce, emboitez lui le pas sachant que si vous êtes deux sur la photo celle ci n’est pas valable !!

Allez, bonnes balades à tous et comme disent nos potes anglais : « take care » !!

info document - JPEG - 69 ko


Sur la toile …

- Un petit jeu qui rend dingue : Le Chat noir

- Ils sont fêlés : Jump

- L’actualité moto : Moto Webzine

- La 6e est passée à 110, les diodes sont réglées très proprement, la fourche "pompe" un peu à partir de 140 (224 km/h). Conduite très propre, pas de surrégime, les rapports sont passés à 12 000
et la 6e emmenée jusqu’à 13 000 (250 mph). Le gars est un peu pressé pour aller retrouver ses potes au pub !! Sur L’île de Man.

- Pour retrouver n’importe quel bled sur une carte :
http://www.fallingrain.com/world/ou http://geonames.nga.mil/ggmagaz/

- Pour ceux qui ont un Tom-Tom : Paramétrage radars .. pas facile mais utile !!

- Nostalgie, quand tu nous tient !! Steve dans ses œuvres. RIP.

- Exemple du con parfait Gaffe à vous, cela peut arriver, la preuve !!

Allez .... à dans une quinzaine !!

Hervé



Portfolio

JPEG - 3.2 Mo JPEG - 779.9 ko JPEG - 1.5 Mo JPEG - 109.5 ko

Commentaires

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur