Mahias l’abeille

dimanche 27 novembre 2011
par  Guido
popularité : 2%

Dimanche dernier, sous la pluie fine d’Andalousie, un certain Lucas Mahias remportait la septième et dernière manche du championnat Moto2 CEV.

 Vous vous demandez certainement qui peut être cet Ibère victorieux. Magistrale boulette ! Il s’agit d’un véritable pilote grolandais. Vous connaissez certainement cette présipauté utopique née dans l’esprit malade de la bande du Canal + historique.

Seule la passion du grain de folie pouvait réunir la télévision et la moto. Serge Nuques, chevalier du Groland a en été l’artisan. La notoriété de Serge s’est bâtie sur cette étrange alliance. Le Pyrénéen a goûté avec un certain succès à toutes les disciplines : Moto-cross, Moto tour et plus récemment l’épreuve pluridisciplinaire des Scorpion Masters dont il a remporté l’édition 2011. 

Lucas Mahias (#99) alias "Bernardo" - référence au serviteur de Zorro - est en fait le protégé de Serge Nuques. Ce dernier avait repéré le talent naissant de Lucas lors d’un stage moto intitulé « Sur les traces du chevalier ». Le Grolandais l’a depuis traîné sur tous les circuits de Promosport 600 puis du trophée Pirelli 600 qu’il a remporté l’année dernière grâce au soutien financier inespéré de Gérard Depardieu.

 En remportant l’ultime manche du championnat espagnol, le sociétaire du MC Pau-Arnos vient de frapper un grand coup.

 D’une part, il honore la confiance placée en lui par Alain Bronec, détecteur de champions pour le compte de la Fédération française de moto (FFM). La balade andalouse de Mahias l’abeille a été financée par la fédération dans le cadre de l’équipe de France vitesse espoir. Cette structure offre l’opportunité de rouler sur une Moto2 cadre Inmotec de 2010 aux nationaux méritants. Si Louis Bulle et Gregory Di Carlo sont revenus bredouille de leur campagne espagnole, Lucas a marqué des points lors de ses deux piges. Il termine onzième de cette compétition. Sa victoire lui permet d’ailleurs d’honorer l’objectif sportif de l’équipe : un pilote dans le top 15.

 D’autre part, l’insecte landais marque les esprits en fin de saison dans un championnat qui, plus que baroud national, est devenu l’antichambre de la Moto2. La liste des engagés tient d’un écran d’aéroport : USA, Russie, Japon, Irlande, Italie, Australie, Argentine, Qatar... etc.

 Cette compétition sert à la fois de vitrine pour les équipes et de pépinière pour les chasseurs de têtes casquées. Jordi Torres, sacré champion d’Espagne cette année, évolue au sein de l’équipe Gigaset Laglisse qui court en Moto2 depuis 2009. Son dauphin, Carmelo Morales, est d’ailleurs son coéquipier. Le troisième du championnat, Tomoyoshi Koyama, roule pour le CIP dont le patron en Moto2 n’est autre qu’un certain Alain Bronec...

 Comment Lucas va-t-il faire fructifier ce coup d’éclat ? Depuis toujours, Mahias l’abeille a butiné en comptant sur sa bonne étoile. Méfiez-vous quand même du dard...

Guido du Bourdon nippon.

Translation :

Lucas Mahias is a French rider who won the last race of the Spanish Moto2 championship two weeks ago. Despite the rain, he managed to rush ahead from the first lap. He scored each time he drove for the French federal team. This victory is a real good present for him because of the fame of this competition. In fact, Spanish Moto2 championship is a springboard to find an international handlebar.

Known to follow his mentor, Serge Nuques,, Lucas’s nickname is « Bernardo » as Zorro’s servant. Mahias started riding in French 600 Supersport championship and Pirelli trophy. He won it in 2010 with financial help from the actor, Gérard Depardieu.



Portfolio

Mahias : Victoire à Jerez en Moto2 <span (...) Mahias et Nuques à Lédenon (2010). Mahias parfois chiffon... Mahias, ambassadeur de l'humour grolandais. JPEG - 27.3 ko

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur