MotoGP : Rideau sur lido

mercredi 3 avril 2013
par  Guido
popularité : 1%

Est-ce le titre du dernier SAS  ? Pour le sable poudreux, la brise marine et la lumière électrique : oui ; pour la mousmé dénudée : oh que non ! Si le Qatar accueille la première course MotoGP depuis bien des années, il reste un Etat régi par les lois de l’Islam sans parler de son soutien présumé à des causes qui sentent la poudre (lire Le canard enchaîné autant que ce site). Cette fois encore, la monarchie arabique nous servira son show mécanique nocturne.

La trêve de compétiteurs a permis de digérer la retraite de Casey Stoner. Les drifts généreux de l’Australien sont désormais entrés dans la légende. Le numéro 27 a préféré rejoindre son île natale plutôt que d’assister à la décrépitude du sport élitiste pour lequel il avait concédé tant de sacrifices.

Comme la crise mondiale s’éternise (depuis 1973 voire 1929), les économies de bout de slicks sont légion en MotoGP. La catégorie CRT est maintenue. Au guidon de ces machines de Superbike, le Français Randy de Puniet espère bien faire la nique au champion 2012, son coéquipier Espargaro. Toutefois, il faudra compter avec quelques empêcheurs de tourner en rond issus de la catégorie reine comme le vétéran Colin Edwards (Kawasaki FTR) mais aussi Hector Barbera (Avintia Blusens FTR) et Karel Abraham (Aprilia AB Cardion).

La sous-catégorie a été remaniée pour la rendre encore plus spectaculaire En effet, les équipes pourront utiliser la très performante centrale électronique (ECU) qui sera rendue obligatoire en 2014. De plus, les qualifications débuteront dès le samedi.

En MotoGP, les sept équipes « usine », « satellite », « de test » ou « client » alignent tout un tas de types connus pour brûler la gomme. Les trois principales interrogations de cette nouvelle saison tiennent au retour de Valentino Rossi chez Yamaha, à l’arrivée de Marc Marquez en MotoGP et aux performances de Ducati.

Depuis le transfert de Rossi, l’équipe Ducati a connu bien des remaniements. Audi, nouveau propriétaire de la marque, a souhaité décapiter la structure course tout en conservant les « petites mains » rodées à la compétition. Bernd Gobmeier, ex-BMW, est chargé de ramener la firme bolognaise aux avant-postes. Il s’agit donc d’apprendre ou de ré-apprendre à gagner des courses. Pour ce faire, il s’agira d’établir une solide base de travail construite sur des fondamentaux comme "Une moto, ça tourne", "Un cadre, ça se règle", "Une idée n’est pas une innovation", "L’anglais est la langue de tous". La Scuderia rossa doit se mettre à l’heure germanique. Tout un programme...

Marc Marquez est désigné par tous les observateurs comme le meilleur de sa génération. Ses titres acquis en 125cc puis en Moto2 avec la manière comme les résultats des essais hors saison abondent dans ce sens. L’Espagnol sait vite aller très vite, épate son monde (dont le champion en titre, Lorenzo) et se bourre de temps à autre. Doué, bien entouré et juché sur le meilleur piège du plateau ; le débutant pourrait faire des étincelles aux côtés de son coéquipier Dani Pedrosa.

Le cas Rossi... Depuis 2010, Valentino enchaîne les pelles à pizza : fémur et épaule au Mugello, monture qui refuse le virage pendant deux ans. Cette année, le Dottore retrouve son équipe favorite, couronnée par les bons soins de Lorenzo. Cet état de fait explique sa rentrée en mode piano. En effet, Valentino n’a cessé de clamer qu’il s’agissait pour lui de reprendre confiance en ses capacités. L’ultime test réalisé à Jerez a fait taire les derniers détracteurs de la diva fluo. J’ai même la conviction qu’il va falloir que je sorte mon T-shirt frappé du 46 de la naphtaline plus tôt que prévu...

Dimanche prochain, à l’heure où la France communiera avec Claire Chazal, la ronde multicolore reprendra sa course folle sur l’arène qatarie.

Guido du Bourdon nippon (www)



Portfolio

JPEG - 369.1 ko JPEG - 137.2 ko JPEG - 36 ko

Commentaires

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur