On a perdu un pote .. Gilles Husson nous a quitté !!

vendredi 7 novembre 2014
par  admin
popularité : 2%

Sous la plume de Gilles Gaignault, le rédacteur en chef de « Auto-Moto news info » un article hommage à Gilles Husson, un sacré bon pilote de la trempe des Fau, Tchernine eu autre Choukroun qui ont brillamment représenté la France dans les années 70. Gilles nous a quitté hier, il est décédé après une chute à moto.

Triste nouvelle ce matin que nous annonce notre ami François Gomis

Gilles Husson, s’est tué hier soir, à 63 ans, au guidon de son T Max, dans le sud de la France où il vivait alors qu’il regagnait Besse sur Issole dans le Haut Var.

info document - JPEG - 54.7 ko

Gilles Husson fait partie de la légende des champions motos de Maisons-Alfort, celle des Gérard Choukroun, Alain Terrras, Gilles Desheules, Philippe Vassard, Thierry Tchernine, Bernard Fau et tant d’autres.

Tous d’immenses pilotes qui se sont révélés à la fin des années 70, s’illustrant et brillant en vitesse, en endurance et même en tout-terrain en enduro

Gilles Husson, avait débuté au début des années 70, comme apprenti mécanicien chez son père qui tenait un magasin de cycles et cyclos à Maisons-Alfort.

Mais Gilles est trés rapidement devenu l’un des jeunes pilotes Français les plus talentueux.

Considéré comme un réel futur Champion,Pierre Barret, le patron du magazine Moto Journal décide alors au début de l’année 1974, de lancer une souscription, une opération de soutien. Le choix devant s’effectuer entre Bernard Fau et Gilles Husson.

C’est finalement Gilles qui l’emporte d’un rien.

info document - JPEG - 40.7 ko

‘ Je sponsore Gilles Husson ‘ dénommée ‘ 1000 amis pour Gilles Husson’ va lui permettre de courir au plus haut niveau et de rejoindre les meilleurs pilotes tricolores d’alors, les Pons, Rougerie, Chevalier, Léon et tant d’autres…

Il se retrouve alors après les très célèbres 200 Miles de Daytona, en possession d’une moto fabuleuse, la plus performante en vitesse, la Yamaha TZ700

Explication

Avec l’argent de la souscription, Pierre Barret achète la moto victorieuse des 200 Miles avec Giacomo Agostini !

En effet. le ‘Claim’ une pratique Américaine autorise de racheter la machine gagnante de l’épreuve Floridienne, laquelle est donc vendue par tirage au sort et le hasard fera que le ticket de cette tombola miraculeuse tombe sur …. le patron de Moto Journal, Pierre Barret !

Contrariété des Japonais qui font la tronche de voir partir des sa 1re course, et celle aussi du Roi Ago récent transfert de chez MV Agusta – à son guidon, la TZ 700 Yam !

JCO alias Jean Claude Olivier le patron de Sonauto Yamaha France intervient et propose une transaction pour rendre la ‘moto usine’ pour une TZ 700 compé client neuve. Deal qui est évidemment accepté…

Avec cette Yam, Gilles à 21 ans va avoir du mal a percer au plus haut niveau international et réalise mal le passage de jeune pilote national de promosport a celui de statut de pilote pro international…

info document - JPEG - 102.5 ko

Membre émérite de ce que l’on a alors appelé la « Bande de Maisons-Alfort », grand copain de Chouckroun, Gilles faisait régner la terreur sur les courses Nationales, en Critérium 750, avec sa KAWA H2, remportant tout simplement des sa 1ére saison…11 des 13 courses !

Preuve de son immense talent. Mais il aura su mal a franchir le cap pour devenir pilote de course professionnel !

Le ‘ Gilou’ adorait les grosses cylindrées et a rapidement participé aux courses de vitesse en 750 mais parallèlement, il devient aussi l’un des principaux animateurs du Tour de France Moto – très prisé et très populaire à l’époque – dont il sera le vainqueur en 1980.

Sans oublier ses multiples participations et ses excellents résultats dans les plus prestigieuses épreuves d’endurance, et notamment avec la Kawasaki de l’équipe de Jean-Jacques Cassegrain, avec ses équipiers, les Baldé, Estrosi, Gougy, Choukroun.

Il se classe second du Bol d’Or en 1975 au guidon de la Kawasaki qu’il partageait avec Christian Estrosi - ancien ministre et actuel maire de Nice – remportant un an plus tard les 1000 Km du Mans, cette fois avec Jean-François Baldé

Malheureusement, le manque de moyen, une prédilection avoué pour la fête et un entourage pas toujours à la hauteur, ne lui ont pas permis de concrétiser tous les espoirs que le monde le la course moto en France, avait placé en lui.

info document - JPEG - 6.4 ko

Gilles après sa carrière était devenu machiniste cinéma.

Nous avions gardé le contact et communiquions encore de temps en temps.

La dernière fois que nous l’avons vu remonte à un an à l’occasion du Salon Moto Légende au Parc Floral à Paris

Il a un fils de 21 ans qui ne cours pas en moto mais en Jet Ski à bras.

Gilles, est surement passé à côté d’une grande carrière mais au fond, le principal c’est qu’il se soit éclaté…

Maintenant que tu n’es plus avec nous, comme le dit François Gomis, racontes nous tes escapades de folie avec des étoiles dans les yeux…

Salut Gilou

Gilles GAIGNAULT

Grâce à Paul du Vademecum ( merci à lui ) on a retrouvé une vidéo de Gilles .... Souvenirs !!
GILLES HUSSON L’Acrobate de bords de Marne


Auto Moto News Info ... l’actualité sur deux et quatre roues.


Portfolio

JPEG - 108.7 ko

Commentaires

Logo de Philippe Cohen
samedi 23 janvier 2016 à 22h30 - par  Philippe Cohen

Je viens d’apprendre la nouvelle tu ma fait aimé la moto j’avais 14 ans a l’époque une partie de mon enfance disparais !
salut Gillou
condoléance à tes proches
Philippe Cohen qui habitais a Maisons alfort

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur