Rideau !

dimanche 7 novembre 2010
par  Guido
popularité : 1%

Les trois titres du championnat du monde de vitesse moto appartiennent désormais à des pilotes espagnols. Couronné à Valence ce dimanche, Marc Marquez est devenu monsieur 125cc pour 2010 ¡ Que viva Espaňa !

Tir groupé pour l’équipe Bancara Aspar en 125cc lors du départ de l’ultime course de la saison. En effet, Smith et Terol ont tenté de prendre le large dès le départ mais Marquez a pris la paire en chasse en compagnie de Espargaro.

 Les deux prétendants au titre 2010, Marc Marquez et Nicolas Terol, ont fait la course ensemble. Marc s’est contenté de prendre l’aspiration de Nicolas afin d’assurer le titre. Il aurait pu passer son rival au 11e tour mais il a sagement laissé son compatriote reprendre la trajectoire. De la même manière, il s’est écarté afin de laisser passer Pol Espargaro deux tours après. Ce dernier a d’ailleurs ravi la seconde place aux dépens de Terol. Facile quatrième, Marquez a salué son titre par une élégante glissade le long du muret des stands où l’attendait un numéro 1 géant.

 Le bilan tricolore est maussade. Louis Rossi a abandonné à la mi-course à la suite d’un tout droit interminable dans le bac à sable. La position de Johann Zarco correspondait à son numéro 14 jusqu’à ce qu’il soit éjecté de la piste après un contact à la réaccélération.

 L’année prochaine, certains animateurs de la catégorie seront engagés en Moto2, étape décisive vers le MotoGP. C’est certainement un judicieux calcul avant l’avènement de la Moto3 qui remplacera les 125cc en 2012. Ainsi, Bradley Smith, vainqueur du jour, rejoindra l’équipe française Tech3 pour faire gagner la nouvelle Mistral 611. Pol Espargaro changera de catégorie tout en restant chez Tuenti.

 Toni Elias sait faire le show dans les grandes occasions. La dernière course de l’année lui a donné l’occasion de placer son armure étincelante de champion 2010 en pole position. Mais c’est Andrea Iannone qui a pris le meilleur à l’extinction des feus suivi par Sofuoglu . Le Turc s’est malheureusement retrouvé dans le bac après un block pass de belle facture réalisé par Bradl en bout de ligne droite.

 Julian Simon a encore une fois fait la démonstration de sa maîtrise en effectuant une splendide remontée jusqu’à disputer la victoire à Ianonne . Mais dans le dernier tour, Elias a dépassé Simon avant d’essuyer son pneu sur le dos de Iannone. Cet étrange assaut a semé la confusion dont profitait Abraham. Le Tchèque gagne ainsi sa première course dans une catégorie qu’il quitte pour rejoindre le MotoGP l’année prochaine. En effet, Karel Junior, soutenu par son millionnaire de père, pilotera une Ducati.

 En MotoGP, on assistait à la dernière course de Melandri qui rejoindra le championnat Superbike en 2011. Randy de Puniet sera engagé aux côtés de Capirossi dans l’équipe Ducati Pramac.

 Toni Elias a certainement inspiré Jorge Lorenzo car le champion MotoGP 2010 a lui aussi patiné le cuir d’un de ses camarades, Simoncelli. Ce dernier a tout de même conservé sa troisième place derrière Stoner et Pedrosa jusqu’à ce que Rossi puis Lorenzo la lui ravissent. Les pilotes Yamaha ont ensuite doublé dans le même temps Dani Pedrosa avant de régler leur compte entre coéquipiers.

 A huit tours de la fin, Lorenzo s’est emparé de la tête de course sous les vivas de la foule avant de creuser l’écart sur Stoner en délicatesse avec son train arrière. Spies a arraché la quatrième place au terme d’une sévère bataille contre Dovizioso et Simoncelli.

 Le bilan du jour est limpide : avec un record de 383 points, le nouveau patron a marqué son territoire pour l’année prochaine...

 Quant à Valentino Rossi, il achève sa collaboration historique avec Yamaha en offrant un énième podium à sa M1. « Bye bye, baby ! » lui a-t-il glissé à genoux lors d’un émouvant tête-à-tête dans le tour d’honneur. D’ici quelques jours, l’Italien sera au guidon d’une Ducati d’usine.

 La saison s’achève sur une triple victoire espagnole. La péninsule ibérique subit la crise économique et pourtant, elle rayonne internationalement par ses victoires dans les sports les plus médiatisés à l’exemple du football, du tennis et de la moto.

 Le climat et les traditions n’expliquent pas tout. Avec un seul constructeur national - Derbi - mais fort du soutien d’une fédération entreprenante dans le cadre d’un Etat constitué de régions autonomes, la moto trouve son compte.

 Il s’agirait que la France suive cet exemple. N’y était-elle pas parvenue lors de la coupe du monde de football de 1998 en s’appuyant sur une structure fédérale constituée d’amateurs passionnés ?

L’ouverture de la chasse aux chronos 2011 aura lieu le 20 mars.

Guido du Bourdon nippon.



Portfolio

Trois champions espagnols en 2010. Les adieux de Rossi à <span class="caps Marc Marquez, champion 2010 en 125cc. Casey Stoner, brillant second dans un (...)

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur