TRAJECTOIRES SCOLAIRES

vendredi 21 mai 2010
par  Guido
popularité : 1%

En début de semaine, le circuit de Nogaro accueillait une compétition atypique : le Challenge EducEco qui met aux prises des véhicules à basse consommation réalisés par des élèves.

La fin de l’année scolaire approche et comme à l’accoutumée les médias vont nous resservir des reportages à forte densité cognitive dans le genre « Martine passe son bac », « Kévin repasse son baccalauréat II : le retour » et « Hystérie collective à l’affichage des résultats ». Au sein des établissements, l’arrivée imminente des « Grandes vacances » marque aussi l’aboutissement des projets pédagogiques menés au cours de l’année.

Ainsi, cette semaine, les équipes scolaires ont pu tester la validité de leurs choix en matière de locomotion à basse consommation sur le circuit de Nogaro dans le cadre du Challenge EducEco. Cette compétition scolaire réunit des établissements de tout niveau pendant trois jours. L’association AD3E qui a décidé de redonner vie au concept du (feu) Shell Eco-Marathon depuis deux ans. Si la sobriété de l’organisation tranche avec le déploiement marketing du pétrolier, elle est parfaitement raccord avec l’objectif de la compétition : parcourir sept tours du tracé gersois à la moyenne de 30 km/h en consommant le moins d’énergie possible.

Pour cette seconde édition, une soixantaine d’équipes a relevé le défi en interprétant les trente pages du règlement à sa façon. A chaque établissement sa technologie et ses objectifs. De ce fait, les piles à combustible côtoient les panneaux solaires et les moteurs thermiques carburant à l’éthanol ou au gasoil. Si certains sont là pour la gagne avec leurs engins profilés ultra légers à roulements en céramique montés sur banc d’essai comme le lycée de la Joliverie de Nantes, d’autres viennent montrer leur savoir faire à l’instar du lycée Jules Raimu de Nîmes. La section Métiers du nautisme de cet établissement professionnel a construit un engin à moteur thermique à partir d’une coque de jet ski accidenté. Malgré un rendement limité sur la piste, le prototype baptisé « Crocojet » a attisé la curiosité par l’originalité des solutions retenues pour sa construction. Constatant que la mécanique des fluides sied autant à l’air qu’à l’eau, l’équipe nîmoise a élaboré son véhicule selon les principes suivants : privilégier les solutions nautiques et recycler au maximum. Ainsi, la direction du prototype est commandée par câble comme sur les hors-bords tandis que les élastiques taillés dans des chambres à air hors d’usage et la visserie peu uniforme témoignent d’un art consommé de la récupération.

En des temps où l’Education nationale est patiemment détricotée et les sports mécaniques décriés, le Challenge EducEco prouve que la compétition est possible autrement. Collégiens, lycéens et étudiants se sont éprouvés dans le cadre d’un événement qui, à coup sûr, prépare l’avenir.



Portfolio

Le prototype du <span class="caps">L Diversité des prototypes engagés <span (...) Challenge EducEco 2010 <span class="caps EducEco, un challenge international <span (...) Un prototype en carton <span class="caps EducEco : des runs de 7 tours à 30 km/h (...)

Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur