La Triumphalite évolutive Maligne

mardi 22 décembre 2009
par  Hervé
popularité : 2%

Écrit en 2001 cet article peut sur certains points se révéler encore d’actualité. Il aura au moins , j’espère, le mérite de vous faire rire !!

La Triumphalite Evolutive Maligne (T.E.M )

Stade évolutif de la Motocyclite Chronique(1). Cette affection est connue depuis de longues années, mais l’absence de matériaux fiables a retardé considérablement sa description(2).

Étiologie et épidémiologie :

La cause et le mode de dissémination ne sont pas connus mais la maladie est probablement contagieuse et provoquée par un virus neuropsychotrope : le Triumphalis meridenus. Curieusement et pour des raisons encore inconnues la T.EM. ne se développe que chez des sujets atteints de Motocyclite Chronique.

Symptomatologie et Diagnostic :

Il est important de noter que c’est, dans tous les cas, l’entourage du malade qui est à l’origine de la consultation en effet le sujet lui même ne prend jamais conscience du moindre trouble. La période d’incubation est très variable et ne peut être formellement précisée malgré les récents travaux du Dr Samuel B. Khan(3). Le sujet présente dans 97,14% des cas des troubles chromatiques : la quasi totalité des couleurs du spectre semble être gommée à l’exception du vert et du bleu, pour 5% des sujets le noir est également épargné, et pour 1 petit % le rose s’interprète, il est intéressant de noter que dans 100% des cas ces couleurs sont reconnues uniformément et tout mélange est perçu par le sujet comme une agression ; on a pu observer un changement de comportement chez 93,58% des sujets exposés à la vue de couleurs bigarrées, les 6,42% restant étaient déjà aveugles au moment des tests. Les patients infectés sont atteint pour la plupart de logolâtrie(4) : Poignées chauffantes, Roulettes, Putain de câble, Merde une fuite, 955, T509, Triple,T595, Street, Tiger sont les vocables les plus récurrents. Sur le plan statique 80% des patients adoptent curieusement une position légèrement penchée en avant en équilibre sur des poignets tendus, les genoux fléchis et les pieds reculés. 20% des sujets privilégient une position très ramassée : le bassin basculé vers l’avant et le dos nettement incurvé, ce comportement est apparut il y a peu de temps et selon certain auteurs serait du à une mutation voire une aberration du virus : le Triumphalis Stis baladénus(5). Sur le plan comportemental strict une expérience pratiquée récemment sur environ 1356 sujets(6) mis, sur une route secondaire, en présence d’une grande succession de virages, a démontré que : 99,5% des sujets affichent une expression béate qui devient extatique chez 30% des patients : certains auteurs voient là une modification du mysticisme transcendantal basique(7). 70% des patients crient “GAZ ???. 2,5% tremblent et sanglotent à l’évocation du mot “rodage ???. 0,5% s’écrient : “ J’ai pas de bécane ??? avant de réagir avec une extrême violence ; les thérapeutes présents ont du avoir recours au psychoneurotro-giromorphaze classe II à doses massives.

Prophylaxie :

La TEM peut être prévenue ou atténuée par 2 injections sous-cutanées de Harley-Davidstase à 0,775mg par kg à 2 semaines 3/4 d’intervalle ; cependant ce vaccin n’est pas sans risque, en effet dans 14,94% des cas on observe un début de Bikerite(8) qui fort heureusement n’évolue en Bikerose que dans 1,745896% des cas(9). 38% des patients atteints de Motocyclite présentent une intolérance à ce vaccin, on peut avoir recours à l’homéopathie en administrant Caissus Automobilum Familis 12 CH à raison de trois granules par jour d’avril à octobre.

Traitement :

Si dans certains cas on peut espérer obtenir une rémission durable de la Motocyclite(10) il n’en est pas de même de son stade évolutif du au Triumphalis B.. A ce jour tous les traitements classiques ont été testés sans succès, certains même, après une période pourtant encourageante, ont entraîné une rechute quasi irréversible : c’est le cas de la Lobotomie qui ne peut être envisagée que dans le cadre d’une période d’internement comprise entre 20 et 60 ans (11). Les services gouvernementaux concernés(12) ont mis en œuvre un vaste programme visant à éradiquer la maladie ou du moins à en limiter considérablement la propagation. On ne peut que se féliciter de ces actions qui procèdent d’un soucis de santé publique : Abattage du cheptel contaminé par gravillons, gasoil et rail de sécurité.
(14) Il s’est avéré que les patients contaminés qui ont subi tout où partie de cette tentative d’éradication et se sont posés sur le coté gauche avec un élément porteur qui est âgé de plus de cinq ans subissent désormais l’attaque du virus dit de Bielletus déformatus s’ils ne traitent pas immédiatement le cas par une ponction expresse de la chambre affectée ainsi que par l’ablation du filtrum aérum et la mise au repos forcé durant au moins deux tours d’horloge ... il paraîtrait que les membres de la secte restreinte dite "Triumphus à 4 pattus" auraient été affectés d’une affection similaire mais heureusement ils sont quasiment en voie d’éradication. Afin d’éviter ce désagrément il est conseillé d’utiliser la technique couramment employée par les adeptes du périphéricum encombratus qui ont une grande pratique de la Transformam en épavum totalem, cette technique permet non seulement d’éviter que le vecteur porteur ne subisse les outrages du temps ( car en principe ils n’utilisent que des sujets extrêmement jeunes et de la dernière génération ) mais également ils contribuent au développement du secteur recherche.
(15)Pour accentuer encore l"expression de béatitude enregistrée chez divers sujets, l’adjonction en sortie d’un appendice Carbonum nictu homologuétum est fortement recommandé, le sujet étant toutefois susceptible de se retrouver en état de choc lors de passages en souterrain ..
(16)Le traitement post thérapeutique à base de feuilles de plantes du type urticales peut à la longue se révéler efficace, voire essentiel dans les cas les plus prononcés.

S. C. C. Docteur Honoris causa de la Britannicam Torturéam University de Hinckley ( Leicestershire) pas triste.

Remerciements

L’auteur tient à remercier tout particulièrement : La direction et toute l’équipe de L’ Association Britannique Rationnelle et Universelle des Techniciens de l’Information ( A.B.R.U.T.I ) sans qui cette publication n’aurait pas pu voir le jour.

Les Professeurs Hervé Tiger, Elma Faitlintérieur, Jean Emile Aidécent, les Docteurs Roberto Rturé, Jean Merdelesfazer, Oscar Baune et Jhaborre Lesjaponiaises pour leurs recherches éthyliques.

Et messieurs : Ricco Mandereculé, Jean-Yves Assevautrer et Paul Position pour l’ensemble de leurs travaux.

Notes :

01 : La Motocyclite Chronique : Pr Herbert von Kronenbourg de Munich, éditions Das Pak, Berlin 1973
02 : En 1972 Igor Allexandrovich Techniski observe une modification du comportement des malades atteint de T.C mais sans parvenir à en trouver la cause bien que pressentant les origines britonnes du phénomène.
03 : Étude contradictoire en comparabilité réciproque de la T.E.M. : S. B. Khan, Université Meriden, Londres 1998
04 : Culte des mots considérés comme ayant une puissance magique
05 : Bonnie et Triple en rhétorique subliminale : Georges Pètlefeu, International Thérapeutic Tribune, N.Y 1998
06 : Le Triumph dans le comportement virolier usuel : Roberto Nissin, Lisbonne 1999, traduit du bègue par T. Touze
07 : Lire à ce sujet : Dieu, ma Vie, ma Triumph : Pére Edward Turner, éditions du Vatican, Rome 1954
08 : A ce sujet lire la monographie du Pr Bud Weiser : Biker et Bitter dans l’imaginaire collectif Los Angeles 1515
09 : Etudes prophylactiques comparées Dr Johnny Allen, Bonneville 1955
010 : Polythérapie intrinsèque à caractère rémanent appliquée à la Motocyclite : Prs Henri Bambelle & Albert Gamote in Journal de l’Association Française de prophylaxilophone Paris 1918
011 : En 1978 une étude financée par le U.S. Health Department, sous la direction du Pr John Fitzgerald Honda, au Federal Motocyst Institut of Illinois a permis pendant trois mois de supprimer par lobotomie chez 125,23 patients la vision du Bleu et du Blanc ; la reconnaissance des mots quat’pattes, suzuki, kawa etc... était également restaurée. Hélas l’emploi accidentel des vocables Ray Pickrell et Tourist-Trophy par un membre du personnel soignant faisait rechuter la totalité des sujets. Seule l’ablation totale du cerveau a permis la restauration des résultats précédemment obtenus.
012 : D.D.E : Direction Départementale de l’Elimination
013 : Par le Professeur Jean Aiprisune de l’Université de Carpentras . " Berlingots et gamelles, la grande interrogation ... " 1995
014 : Étude conjointe par les professeurs Mig et Akrapovic …. Nota : il est à remarquer la forte influence du technicien de laboratoire Jean Airégléplusdune ainsi que les conseils avisé de Dom Agequeçasoitsicher spécialistes de la mise au point.
015 : Famille des Urticales où figurent le chanvre et le houblon.

Détails :

En pièce jointe le cliché d’un malade en phase terminale.
Une étude un peu plus approfondie va, dans les mois à venir, nous permettre de sélectionner un certain nombre de types particuliers de façon à pouvoir arriver à quantifier la quantité de neurones atteints en fonction du stade de la maladie. Si dans votre entourage vous remarquez des personnes susceptibles d’être atteintes par celle-ci n’hésitez pas à nous faire parvenir des photos de ceux-ci que nous publierons anonymement.


Motocyclettes Triumph


Portfolio

Patient atteint de <span class="caps"

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur