Gilles et les Honda CX

vendredi 25 novembre 2011
par  Hippolyte Duhameau
popularité : 2%

Gilles, nous le connaissons depuis longtemps et toujours il nous a vanté les qualités de la Honda CX 500 .. Ce n’est certes pas la plus belle des motos mais elle a ce coté couteau suisse qui fait que ceux qui en ont eu une une fois ont souvent regretté de l’avoir vendue .. Il nous raconte.

Fin 1986, nous sommes allés habiter, avec la petite famille, à Thiais dans le Val de Marne.

C’était la campagne, je n’avais plus de moto depuis longtemps et cela me manquait. Il me fallait en trouver une, mais les moyens étaient limités.
Après avoir fait la plupart des boutiques motos du coin sans trouver mon bonheur, je suis entré sans trop y croire dans une casse moto. Rapidement j’ai repéré une CX de 1980, rouge, avec 15 000 km d’origine, une paire de sacoches Krauser et…une fourche un peu en vrac. Pourquoi pas me dis-je ?
Je ne l’ai pas achetée bien cher, 6000 francs de l’époque, à cela j’ai du rajouter 50 francs pour réparer la fourche, en fait un tube seulement avait besoin d’une remise en ligne.
Elle ne me plaisait pas tant que cela, mais je m’y suis attaché, et nous avons roulé, ma femme et moi, régulièrement, sur des parcours d’environ 2 à 300 km sans le moindre problème. C’était une moto sans soucis !

Bonjour le CX Twinning Club

C’est à ce moment là que j’ai connu le CX Twinning Club, par hasard, avec un petit mot posé sur ma selle, merci encore à celui qui l’a posé là.
Ce club est encore aujourd’hui le mien et je fais maintenant partie des plus anciens. Nous faisons des sorties dans différentes régions de France et n’hésitons pas à faire de longues distances avec nos CX.
Nous sommes dans les divers salons et sorties officiels tels que : Moto Salon, Coupes Moto Légende ou Bol d’Or Classic, etc…
Depuis 22 ans je suis passé d’adhérents à membre du bureau et je m’y investi de plus en plus avec toujours autant de plaisir d’y retrouver des amis.

La fin d’une première histoire

J’ai roulé avec mon premier CX pendant 3ans 1/2 et, effectuant plus de 50 000 km.
Je l’ai revendue avec regret, gardant juste les sacoches avec leur support. Je l’ai cédée 6500 francs, comme quoi je n’avais pas fait une si mauvaise affaire.

En fait j’avais craqué pour une Yam 900XJ quasi neuve qui n’avait pas 15 000 km. Je n’ai pas pu me retenir.

Retour aux premiers amours :

Rapidement j’ai regretté mon CX mais petit à petit je me suis fait au XJ. Toutefois, lorsque je l’ai revendu, quelques années plus tard, je me suis mis de suite à la recherche d’un autre CX.

J’ai eu l’occasion d’en retrouver un à vraiment pas cher, mais il était dans un piteux état. Beaucoup de bornes (86 000 km), un amortisseur mort à gauche et un de side-car à droite. Bref, l’affaire du siècle, quoi…

La suite de l’histoire .. en fait une simple histoire de place !!

Après lui avoir refait une santé, mécanique d’abord, esthétique ensuite, je lui ai ajouté un ensemble sacoches/top-case afin de pouvoir emmener les bagages et de repartir dans nos pérégrinations. C’est avec celui-ci que je suis allé fêter les dix ans du club.

Par la suite, je l’ai refaite complètement avec moult modifications afin de la rendre plus sûre et j’ai encore fait un max de km avec passant allègrement la barre des six chiffres.
Par manque de place je l’ai revendue, je la regrette encore surtout quand je découvre qu’aux dernières nouvelles elle roule encore régulièrement dans Paris !
Ensuite j’en ai sauvé deux autres qui roulent maintenant aux mains de copains du club et je suis très fier de l’avoir fait.

Le temps et la passion de ce twin si particulier faisant j’ai acheté une GL650, c’est toujours la même mécanique, sur un châssis plus moderne. Toutefois je ne me suis jamais senti bien dessus.
Un jour un gars a voulu me l’acheter... Elle ne m’a pas manquée.

Et maintenant …

J’ai agrandi le garage et du coup pu acquérir un superbe CX500 Custom.
Certes j’ai quelques « bricoles » à faire dessus mais elle est impeccable esthétiquement. Allez c’est promis, celle là je vais la garder …

Sans vouloir plagier certains possesseurs de véhicules atypiques, on peut dire que le CX, ce n’est pas une moto, c’est un art de vivre.

Gilles G. cxmag chez cxclub.org


Le site du CX Club de France


Portfolio

JPEG - 23.4 ko JPEG - 29.2 ko JPEG - 63.6 ko JPEG - 190 ko JPEG - 23.5 ko JPEG - 46 ko