Essai rétro pour Motards en balade : La Kawa ZXR 750 modèle 1992

jeudi 7 mars 2013
par  Hippolyte Duhameau
popularité : 45%

Il n’est pas évident de trouver une ancienne sportive en vraiment bon état. Chocs divers, éclats de peintures et points de rouille sont facilement réparables mais les reliefs d’une bonne glissade, un entretien délaissé ou un berlingue qui en a vu des vertes et des pas mûres, là il va vous falloir être prêt à y faire face. La consigne est évitez de trop vous emballer sur un bas prix, déplacez vous et allez inspecter la bestiole car une remise en état pourra très facilement largement augmenter la note !!

Dans le style « tracteur increvable, incassable, indémodable » nous avons trouvé, toujours chez notre pote Jo, une Kawa vert blanc et bleue, l’une des sportives des années 90 : La ZXR 750 modèle 1992 … Elle était sous sa bâche et n’avait pas tourné depuis un moment .. Jo nous demanda de repasser le lendemain, il allait s’en occuper …

Il faisait super beau en ce samedi de Février. Bonne journée pour sortir les vieilles !!

Eh bien, en très peu de kilomètres, la ZXR m’a fait découvrir que ces anciennes sportives sont encore bien dans le coup. Cela fait bien longtemps que je me suis sorti du discours des constructeurs présentant leur dernier bébé comme enterrant le précédent. En ce qui concerne ces engins de folie que l’on poussait à bloc dans le début des années 90, pour peu qu’elles aient été soigneusement remisées et entretenues, elles ont toujours un look mortel et un châssis d’enfer, elles sont stables et faciles à conduire, elles possèdent d’origine un freinage excellent, et, le plus souvent en full, parce que c’était la règle la puissance et le couple du moteur sont toujours bien là.

Celle là est dans la norme. Avec ses 42000 km d’origine on peut considérer qu’elle est à peine rodée. Dès les premiers kilomètres cévenols je me rend bien compte qu’il y a suffisamment de watts pour rouler très fort. Comme, de surcroit, le châssis met complétement en confiance et que la stabilité sur l’angle bien aidée par les pneus de nouvelle génération est géniale c’est un véritable plaisir que de redonner une jeunesse à la mamie .. Eh oui, n’oublions pas que cette machine a une bonne vingtaine d’années … On ne le dirait manifestement pas. Certes, le poids en ordre de marche est un peu élevé, le moteur pourrait être plus rageur, les suspensions ne sont pas aussi moelleuses et confortables que sur les sportives actuelles mais la moto ne semble pas avoir subit le poids des années et se balance d’un virage à l’autre avec une incroyable facilité.

La position de conduite, bizarrement, ne me fait ni mal aux poignets ni mal au fesses mais cela tire un peu dans le dos .. un petit problème de calage sur le siège je suppose.

La selle est un peu ferme mais très ( trop ) large. L’appui sur les bracelets assez prononcé et lors de freinage prononcé je me retrouve facilement avec les joyeuses compressées contre le réservoir .. Il est vrai que ces vieilles sportives n’ont pas toutes le confort des sport-GT actuelles !

La boite de vitesse est parfois un poil dure et il arrive qu’on tombe sur de faux points morts, il est vrai que c’est une boîte de vitesse "à l’ancienne", qui claque pas mal et qui est assez rugueuse. Elle est toutefois assez agréable lorsqu’on roule normalement mais si l’on envoie du gros il ne faut pas hésiter à utiliser le double débrayage pour rentrer les rapports.

Le moteur est coupleux et envoie suffisamment, la moto ne délivre que 104 CV selon le père Jo, mais ce que l’on peut affirmer c’est qu’ils sont bien là !! Machine assez longue la ZXR est un vrai rail sur l’angle, les grandes courbes sont bien son terrain de jeu seules les épingles ne sont pas la joie car au ralenti on ressent vraiment le poids de la bestiole !! Le son est très sympa, grave et agréable mais il manque un peu de volume, notamment à bas régime.

Il est vrai que le point fort de cette moto est le châssis, très stable, précis et facile, un régal on n’a vraiment pas l’impression que cette machine a vingt ans !! Les bracelets ne sont pas très écartés mais je les trouve bien bas. Les rétros comme sur la quasi intégralité des sportives ne sont utilisables qu’à moitié, les comodos sont un peu durs mais la moto dispose de leviers réglables.

Le tableau de bord est planqué derrière les bocaux de liquide de frein et d’embrayage, les tuyaux des entrées d’air et le support de carénage. Les jambes sont assez pliées, on sent un peu les 230 kg tous pleins fait, mais principalement dans les enchaînement serrés et suite à la fatigue de cette fraîche fin de journée, mais cela ne gâche en rien le plaisir. Au final le "sport" d’avant est au moins aussi extrême que celui d’aujourd’hui !!

En fait la ZXR de 1991-92 était vraiment en avance sur son temps. On retrouve quasiment tout ce qui est présent aujourd’hui sur les sportives modernes : fourche inversée, disques de grand diamètre avec étriers 4 pistons, jantes 17 pouces, pneus larges, bras oscillant surdimensionné, cadre double longeron en aluminium, et ce quatre cylindres à refroidissement liquide qui propulse le tout à des vitesses qui désormais t’envoie directement au zonzon.

Ce qui est amusant c’est que déjà à l’époque les sportives étaient vilipendées : "pas exploitable sur la route", "leur place est sur un circuit", "la puissance est vraiment déraisonnable". Je me demande ce que doivent dire ces mêmes bien-pensants lorsqu’ils voient les sportives d’aujourd’hui au rapport poids/puissance divisé par deux et où la moindre 600 basique fait plus de 100 chevaux ... Surtout dans le contexte actuel de répression à tout va !!

Bon, il est temps de rentrer, l’expérience fut enrichissante et oh combien rafraichissante .. tant dans l’esprit que dans les mimines.

Si toutes les petites vieilles sont comme celle-là, je comprends que beaucoup de petits jeunes se laissent séduire par des « couguars » !!

Hippo

Les petits plus …

Historique de la ZXR 750

Cela a commencé en 1989-1990 par les H1/H2 avec la fameuse Stinger, réputée la plus sympa au point de vue moteur. Bonne motos, mais un look qui laissait quand même à désirer.

Entre 1991 et 1992 arrivèrent les modèles J et K. La K est la version racing : la ZXR 750 R déclinée en Vert-Blanc-Rouge. La J un peu plus civilisée était proposée en Vert-Blanc-Bleu … Originalité chez Kawa elle fut déclinée en bleu électrique en 1991 puis en bordeaux en 1992.

De 1992 à 1995 sortirent les L et M. Strictement identique à la J/K, sauf au niveau du tête de fourche, avec une unique entrée d’air sur le côté mais 5 kg de plus...

Enfin de 1996 à 2002, ce fut la ZX-7R. La dernière, un peu plus pataude en ce qui concerne le look et sans le vrai coté racing bestial de ses prédécesseurs.

L’entretien

La moto a bien besoin d’être toujours bien réglée et elle n’admet pas du carburant de mauvaise qualité .. Le Jo utilise du 95 avec un petit additif dont il a le secret et qui évite aux machines qui ne roulent pas beaucoup de voir la qualité de leur carburant se détériorer dans le réservoir.

Les joints spy de fourche sont relativement fragiles .. vérifier d’autre part que la dite fourche n’est pas marquée voire légèrement oxydée ..

Le liquide de frein doit être toujours impec et les plaquettes de qualité garantiront l’efficacité du freinage .. faut quand même arrêter la bestiole et là, pas question d’ABS ou d’ESP .. vous pouvez toutefois mettre des durites avia, ce n’est pas bien cher et vous en ressentirez rapidement les bienfaits !!

Huile moteur de qualité, liquide de refroidissement changé, 4 bougies neuves, une batterie impec, filtre à air soufflé, bon réglage de soupapes, carbus nickels, réservoir traité, robinet d’essence changé et un petit filtre incorporé au milieu de la durit essence que l’on aura au préalable changé .. avec cela le berlingue va retrouver sa jeunesse.

Il vous faudra compter sur une consommation d’huile normale d’environ 200 ml au 1000 et une consommation de carburant de 7 à 7.5 l. Le passage en réserve se fera vers les 200 km et l’autonomie est d’environ 230 km en usage normal .. Si vous arsouillez un max ne vous étonnez pas de grimper à de jolis sommets !!

Le kit chaine doit être de qualité et les réglages d’amortissement et l’accord des suspensions effectués par un professionnel.

Les deux problèmes récurrents de cette moto sont l’usure prématurée de l’amortisseur de couple et une fuite au niveau du réceptacle d’embrayage qui se remplit d’huile et fini par en mettre partout … filez le bébé à votre mécano car , même aux dires de Jo, c’est assez emmer.. à corriger car il faut démonter la pompe à eau et le carter derrière le pignon de sortie de boîte pour y accéder.

Conclusion :

Cette machine a incontestablement de la gueule, elle représentait pour beaucoup comme une sorte de gros fantasme et puis, quand même, elle a eu un joli passé sportif !!

Ce qui est marrant c’est qu’à l’époque, à chaque nouvelle ZXR que Kawa annonçait, on se demandait comment ils allaient pouvoir faire mieux que la précédente … Eh bien, ils y arrivaient .. et la plaisanterie a duré une dizaine d’années.

Sans être une icône à l’instar de la 916 de chez Ducat ou de la GSXR de la maison d’en face, la ZXR 750 de Kobé a quand même marqué son temps et pour les amoureux d’anciennes sportives on peut facilement dire qu’elle a bien vieilli et qu’elle reste, même en 2013 vingt ans après sa naissance, utilisable au jour le jour.

Hippo



Portfolio

JPEG - 9 ko JPEG - 11.8 ko JPEG - 11.6 ko

Commentaires

Logo de freddu07
lundi 15 juin 2015 à 21h33 - par  freddu07

salut a vous,je suis l’heureux possesseur d’un zxr 750 j,et j’ai se fameux problème de joint spy de tige d’embrayage qui est mort,du coup sa perd beaucoup coter récepteur.....je ne trouve pas se fameux joint sur le net et même chez kawa,ils me disent qu’il n’existe pas....pourriez vous me donner un lien ou le trouver !?????
merci a vous

Logo de Rodzxr
jeudi 18 septembre 2014 à 01h15 - par  Rodzxr

J’ai une bleu 1991, avec son cadre noir(seule les bleu et les rouge métal l’ont) qui est a la mode maintenant, elle paraît pas vieille du tout ! Il n’y a que les 2 phares rond qui trahissent son âge ,mais pour le reste (se tirer la bourre) elle est toujours aussi efficace ! Sont moteur n’est pas aussi puissant qu’un R1 débridé ,mais plein a tous les régimes, il reprend tranquille a 2000tr sans brouter, ni cogner et grimpe de façon linéaire pour devenir plus rageur au dessus de 7500tr , la Conso est plutôt entre 5,5 et 6,5l ,en moyenne 250km avant la réserve .Une fois les petits problèmes de joint spi de tige d’embrayage ,et le patin supérieur dans le cache culbu qui tombe et se fait broyer par la chaîne de distribution changé, c’est une machine très fiable.
Certes la position de conduite est assez fatigante, très agile à vitesse moyenne , elle se révèle très lourde de l’avant en ville ,dans les rond point a basse vitesse,les petites épingles bien serrées ... a 2 ça devient carrément un 38tonnes sans direction assistée, mais elle était faite... pour la piste ! Une fois sur une belle nationale, pleine de grandes courbes, de droite-gauche...c’est le pied !
Pour rien au monde je changerais contre une moto moderne, aux formes anguleuses,qui ressemble a un insecte....
Zxr un jour, zxr toujours !

Logo de romada
vendredi 4 octobre 2013 à 15h09 - par  romada

moi j ai eu une zxr modele 91 bleu kawa c est la meilleur sportive que j ai pu avoir je la regrette encore super look super materiaux utilisé pour l epoque quand on vois maintenant certaines motos plastiques,pieces mecaniques, ect.. bref si j en retrouve une aussi propre je suis preneur !

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 03h00
par weather.com®

12°C


  • Vent : 0 km/h - N/D
  • Pression : 1012.5 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 21 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 22 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur