De San Pedro de Atacama à Lima, du 10 au 17 mars

lundi 18 mars 2013
par  Maxime BARAT
popularité : 3%

Durant mon étape chilienne à San Pedro de Atacama j’ai rencontré une tripotée de dingue à l’arrivée de l’Atacama Crossing 2013.

www.maxime-barat.com (218) www.maxime-barat.com (217)

C’est tout simplement un raid de 250km en courant en plein désert pendant 6 jours. Vraiment Hard Core !

www.maxime-barat.com (219)

Il y a 3 autres épreuves dans le désert du Sahara, le désert de Gobi et en Antarctique pour ceux qui ont terminé les trois premiers raids. J’aime bien la course à pied mais là les gars sont des OVNI. Incroyable. J’ai ensuite pris la route de Lima. Via la longue et ennuyeuse Panaméricaine qui traverse le Nord Chilien.

www.maxime-barat.com (220)

Pour me motiver lors de cette première étape je suis parti du principe de faire étape dès que je trouve un coin sympa. Résultat : 800km d’une traite. San Pedro – Tacna (Pérou) dans la journée. Oui ce n’était pas vraiment intéressant ! Le lendemain je suis allé à Arequipa en longeant la côte après avoir interverti mes pneus avants et arrières.

www.maxime-barat.com (221)

Une route entre mer et désert, Le Dakar est passé à droite dans les dunes cette année. Je poursuis tranquillement ma route vers Arequipa où je trouve un vieil hospedaje plein de charme. Je vais me balader et demande à un type ce qu’il y a à faire ici.

www.maxime-barat.com (222)

Il me dit d’aller d’aller absolument à la plaza VEA.

www.maxime-barat.com (223)

Il parait qu’il y a plein de choses à voir. Je n’ai pas été déçu. C’est quand même énorme ! Ici les supermarchés, c’est tout nouveau et ce n’est pas la première fois qu’on me dit d’aller y faire un tour.

Le lendemain en revanche je suis allé visiter un vrai truc sympa. Le monastère Santa Catalina, une vraie ville dans la ville. On peut voir comment y vivaient les recluses jusqu’en 1970 dans leurs cellules complètement coupées du monde extérieur. Plusieurs restauré, on y découvre l’évolution de l’architecture d’Arequipa à travers un dédale de ruelles plus colorées les unes que les autres. Magnifique !

www.maxime-barat.com (226) www.maxime-barat.com (225) www.maxime-barat.com (224)

A la base lieu de prière austère, le site est devenu au 18ème siècle un lieu luxueux où les riches veuves pouvaient terminer tranquillement leur vie. D’ailleurs pas de dortoir mais de charmantes cellules avec cuisine tout équipée, des places, des fontaines,…

En début d’aprem j’ai repris la route pour Chivay. Je suis bien content de quitter le bord de mer pour la montagne et retrouver les routes et pistes sinueuses que j’affectionne particulièrement. Je passe non loin du fameux canyon de Colca mais je n’ai pas vraiment le temps de m’arrêter dans le parc. Tan pis aussi pour les condors. La route d’Abancay me tend les bras. Rapidement la route devient étroite et vertigineuse. Je ne m’attendais pas à ce que ma moyenne tombe aussi bas, va falloir rouler longtemps pour arriver à temps à Lima.

www.maxime-barat.com (227) www.maxime-barat.com (228)

En revanche gaffe aux éboulements et glissements de terrain en saison des pluies, ce camion est coincé là pour encore un bon moment s’il ne dégringole pas avant. Ne pouvant rien faire pour aider, je continue et pose ma tente à l’abri derrière une maison abandonnée.

www.maxime-barat.com (229)

Le lendemain en revanche je suis allé visiter un vrai truc sympa. Le monastère Santa Catalina, une vraie ville dans la ville. On peut voir comment y vivaient les recluses jusqu’en 1970 dans leurs cellules complètement coupées du monde extérieur. Plusieurs restauré, on y découvre l’évolution de l’architecture d’Arequipa à travers un dédale de ruelles plus colorées les unes que les autres. Magnifique !

Je poursuis ensuite vers Santo Thomas où je m’arrête manger un bout sur le pouce.

www.maxime-barat.com (230)

Les paysages sont époustouflants, vraiment je ne m’attendais pas à ça. Puis là pas un touriste, ils font tous la queue à Colca. En revanche je pensais arriver ce soir à Abancay mais je suis encore à un jour de route. Après un bivouac à la vue imprenable et avoir eu une nouvelle visite.

www.maxime-barat.com (232) www.maxime-barat.com (233)

Je suis reparti à 7h30 du mat un record pour moi mais il y a de la route et quelques photos à faire.

J’arrive finalement à 14h à Abancay après 6h de route et piste et 150 km. Je suis de retour sur la route entre Cuzco et Nazca. Un sacré détour mais qui en valait la peine comme c’est souvent le cas. Je me tape 200km en 3h, ça fait bizarre de re-rouler à 90, quelle impression de vitesse ;) avant de me réfugier dans un resto pour cause de pluie verglaçante. Je suis à plus de 4000m… Le lendemain je profite d’une éclaircie pour m’échapper vers Nazca, au bord de la mer là où la saison des pluies est déjà finie. La route est viroleuse à souhait. A Nazca je m’arrête manger des grillades et me fait quelques potes le temps d’une pause.

www.maxime-barat.com (236) www.maxime-barat.com (237) www.maxime-barat.com (238)

Puis repars vers Pisco où je ferai une dernière étape avant Lima. D’ailleurs au moment où vous lirez ces quelques lignes j’aurai déjà repris la route pour la capitale.




Commentaires

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 03h00
par weather.com®

12°C


  • Vent : 0 km/h - N/D
  • Pression : 1012.5 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 21 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 22 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions