Essai rétro pour Motards En Balade : La Yamaha 1700 MT-01 modèle 2005.

mardi 23 avril 2013
par  Hippolyte Duhameau
popularité : 5%

Il y va de la moto comme de la bonne chère, certains par exemple aiment les tripes, d’autres sont, en revanche, incapables ne serait-ce que de les sentir. Pour les bécanes on retrouve ces mêmes contrastes.

Les adeptes purs et durs des hypersports ne voudraient pas être vus vivants sur un cruiser même si celui-ci affiche une cylindrée qui autrefois eut été celle d’une automobile de catégorie. De même les partisans de ces mêmes customs vont regarder les bombes roulantes comme des instruments de torture sur lesquelles ils seraient totalement incapables de prendre place.

Je caricature, bien évidemment, mais s’il existe une machine capable de rallier bon nombre d’opposants, la Yamaha MT-01 est bien celle-là.

Dévoilée en 2005, directement issue d’un concept-bike présenté en 1999 à Tokyo, cette machine a de suite impressionné par son gabarit, son moteur énorme et ses deux silencieux gros comme des canons. Les caractéristiques techniques étaient à l’unisson : bicylindre de 1670 cm3 issu du Road Star Warrior, 15,3 mkg de couple à 3750 tr/min, plus de 90 chevaux à seulement 4750 trs/mn.

Jusqu’ici il n’y avait que le V-max pour jouer dans la même cour des TRES gros roadster .. Un berlingue de folie, une gueule d’enfer et une poignée qui incite à être tournée .. mais pour quoi ?

Certes elle est intimidante avec son V-Twin issu des cruisers de la marque mais en fait la MT-01 est un bon gros matou qui ronronne.

Un matou pourtant sacrément bien conçu. Avec son cadre en alu, sa fourche et ses freins de Supersport, le greffier sait être agile lorsque la situation le demande. Cette brelle mérite l’essai et en surprendra plus d’un.

L’intimité est révélatrice, et c’est pourquoi il ne faut pas hésiter à prendre place au guidon de la MT-01, plutôt que de lui tourner autour. Le point de vue est non seulement différent, il est apaisant. D’abord, le siège est confortable, le guidon large offre une excellente prise en main, et une fois les petons bien posés sur les cales-pieds on se retrouve légèrement penché vers l’avant ce qui est juste ce qu’il faut pour affronter l’impact du vent, qui ne manquera pas de se manifester dès que l’on aura tourné la poignée des gaz car le roadster fait partie des purs et durs et pas question de jouer avec l’esthétique en l’affublant du moindre saute-vent.

Ce n’est pas un café-racer car le moins que l’on puisse dire c’est que la maniabilité n’est pas spécialement au rendez-vous. En ville hormis le fait que une minette sur deux se retourne au feulement des tubes d’échappement la conduite n’est pas spécialement une partie de plaisir.
Ce n’est pas une routière non plus car sur autoroute elle est inutilisable dépassé les 130, qu’elle ronronne à 3000 tours, mais dont les turbulences ont fortement tendance à t’arracher la tronche. A la même vitesse sur nationale on subit les mêmes contraintes. Certes la tenue de route est bonne et le couple présent dès les plus bas régimes répond à la moindre sollicitation mais pour faire du grand tourisme il y a quand même mieux. Sur départementales elle s’inscrit presque facilement dans les premiers virages mais quand cela devient enchainement de courbes, les difficultés commencent car la moto emmène le pilote plutôt que le contraire et demande à être apprivoisée.

A un rythme tranquille, elle enroule presque avec ses grosses vibrations et son couple de tracteur mais dès que le rythme s’accélère, il ne faut pas hésiter à y mettre puissance et muscle tout en anticipant bien… et à être toujours sur le bon rapport en effet, bizarrement le moteur monte volontiers dans les tours mais se trouve tout de suite en zone rouge à 5500 tr/min alors que la poussée s’est déjà arrêtée aux environs des 5.000 tr/min. Et comme il apprécie surtout d’être au-dessus des 3.000 tr/min la plage d’utilisation se révèle relativement réduite.
En bref ce gros machin est magnifique, impressionnant, en fait il à tout simplement de la classe et dénote dans le monde des machine aseptisées. Sa zone de confort se situe autour des 3, 4000 t/mn, si on se retrouve ailleurs, il faudra s ’adapter.
En fait sous des airs de racer la MT-01 aime surtout se balader au petit trot avec pour seul tremblement la vibration du V-Twin qui se veut rassurante. Comme il suffit d’une impulsion pour prendre son envol sans la moindre hésitation elle ne pose pas de problème pour s’intégrer au trafic.

Avec 265 kg tous pleins faits on pourrait la croire balourde, mais elle est capable d’enfiler les courbes avec une certaine aisance il faut dire qu’elle est bien aidée par son cadre rigide et la géométrie de sa fourche.
Visuellement, elle ne se gène pas pour faire étalage de sa musculation, mais certaines solutions pourraient être plus heureuses, comme ces couvercles de boîtes de sardines de chaque côté du réservoir, le feu arrière et les tubes recouvrant l’échappement aux allures de suppositoires. Mieux vaut rouler que la regarder, mais pour ça, elle est sans fausses notes.
Le bicylindre consomme environ 6, voire 7 litres en cas de conduite un peu plus soutenue, mais peut descendre à 5,5 litres en conduite souple. Le voyant de réserve s’allume en général un peu avant les 200 km. Avec une conduite souple le réservoir de 15 litres vous fera faire environ 220 km.

La MT-01 est un vrai concept-bike mis sur le goudron qui ravira ceux qui ont d’abord flashé pour sa gueule. A l’usage le moteur est un régal pour ceux qui aiment les sensations et les grosses vibrations. Au final, elle ravira les motards chevronnés qui veulent une moto d’exception mais qui ont quand même l’expérience de moto de caractère. Une fois que vous aurez été envouté par la sonorité des échappements vous ne voudrez plus la quitter mais elle sera bien mieux en seconde moto qu’en machine principale .. le gros avantage c’est que de sa sortie et ce jusqu’à la fin des temps elle fera toujours se retourner le pékin normal.

En occase on en trouve .. mais je préfère vous prévenir, ce n’est pas donné !!

Hippo



Portfolio

JPEG - 11.2 ko JPEG - 10.4 ko

Commentaires

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 20h00
par weather.com®

19°C


  • Vent : 4 km/h - nord
  • Pression : 1011.2 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 25 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 26 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur