MotoGP : Risorgimento pour Rossi ?

vendredi 12 juillet 2013
par  Guido
popularité : 3%

Renaissance pour le Dottore Rossi ? Depuis 15 jours, date de sa victoire à Assen (Pays-bas), le monde entier se prend à rêver d’un dixième titre. Le pilote italien est enfin parvenu à décrocher la timbale dorée, trophée qui lui échappait depuis près de trois ans. Cette fois, Valé a corrigé son défaut majeur : le retard à l’allumage.

Dès les qualifications, le roi fluo s’est placé en haut de la feuille de chronométrage. Dans le groupe de tête dès le premier virage de la course, il s’est débarrassé de ses adversaires avec panache. Le numéro 46 s’est fait remarquer par de meilleurs temps au tour en début de course et surtout par la virtuosité de ses dépassements. Tour à tour, Marquez puis Pedrosa, ont été débordés par la tortue ritale. Freinant tard sur une autre trajectoire tout en conservant une vitesse de passage hallucinante, le nonuple champion du monde a laissé les pilotes Honda sur le carreau, impuissants. Toujours sous le menace des Honda, Rossi n’a commis aucune erreur pour conserver une courte marge de manoeuvre jusqu’à au drapeau à damiers.

Si le paroissien Rossi est parvenu à communier une 80ème fois à la cathédrale d’Assen, sera-t-il capable de célébrer la messe de la vitesse les dimanches suivants ? Pas sûr...

Sans conteste, le champion italien a progressé depuis le lancement du championnat à Doha en avril dernier mais il a aussi profité des aléas qui se sont abattus sur la concurrence. A commencer par le highside de son coéquipier, Jorge Lorenzo.

Le Majorquin a en effet perdu le contrôle de sa machine lors d’une séance d’essai libre menée sous la pluie. Réaccélération, moto à l’équerre et chute sur l’épaule gauche. Bilan : une clavicule en kit. Après un bref passage à l’hôpital hollandais, direction l’aéroport pour une opération express à Barcelone et revenir aux affaires ! Anesthésie, plaque, vis et transport aérien n’ont pas ralenti le champion 2012. En course, Jorge même passé Bradl sur les freins et Crutchlow sur la trajectoire ! 7 tours à 100% avant de connaître la descente aux enfers. Dans un effort surhumain, il termine cinquième et conserve sa seconde place dans la course au titre. Vous avez dit : « dur au mal ». Laissez tomber la Préparation H et adoptez la lotion Por fuera 99 !

Rossi a aussi bénéficié de la baisse de régime de Pedrosa qui a été handicapé par ses pneumatiques et l’état de forme en retrait de Marquez qui avait tâté aux graviers lors des qualifications. Le jeune Espagnol décroche une seconde place devant Cal Crutchlow malgré deux fractures au doigt et au pied.

Il n’est pas sûr que lorsque l’infirmerie sera désertée, Rossi parvienne à contenir la fougue des prétendants à sa succession. Néanmoins, le plus fameux pilote moto de l’univers a de beaux restes. Ce week-end, en Allemagne, Rossi pourra faire sienne la devise de l’humaniste Erasme : Nulli concedo (« Je ne fais de concessions à personne »). Pour le moment, il ne lâche rien puisqu’il vient de terminer la première séance de qualification en troisième position derrière Lorenzo et Pedrosa.

Guido du Bourdon nippon (www)



Portfolio

JPEG - 568.9 ko JPEG - 369.2 ko JPEG - 866.8 ko JPEG - 987.4 ko JPEG - 1.5 Mo JPEG - 4.3 Mo

Commentaires

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 19h00
par weather.com®

18°C


  • Vent : 19 km/h - nord nord-ouest
  • Pression : 1011.5 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 19 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 20 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur