Les Infos N°5

dimanche 18 avril 2010
par  Hervé
popularité : 3%

Réflexions de printemps, un Burt Munro à la française, l’actualité de nos balades et un petit nouveau dans la rédaction !!

C’est l’printemps !!!

J’ ai redémarré mon petit motoculteur afin de bien mélanger la corne broyée et la tourbe à la terre pas trop grasse qui compose mon jardin… Avec un peu de chance et beaucoup de soleil, dans un petit mois à notre retour de Croatie nous allons commencer à manger nos légumes !!

Les grenouilles qui grossissent tranquillement dans le bassin se régalent déjà des premiers moustiques .. Elle sont très heureuses car nous avons complètement revu leur habitat et maintenant une petite fontaine coule en permanence.

On a rentré le bois pour l’hiver prochain, en dehors du fait que le chêne sec encrasse bien moins la cheminée l’aspect esthétique de ce tas soigneusement rangé n’est pas négligeable.

Les jours augmentent et l’horaire d’été aidant on peut rester dehors à bricoler jusqu’à tard

… suffisamment tard pour éviter le journal TV de 20 heures !!


Un record du monde en moto de 1952 ?

Publié le dimanche 18 avril 2010 dans le quotidien Nord Éclair. http://www.nordeclair.fr repris ici avec leur aimable autorisation

Christophe Marquis et sa Peugeot 52

Pour ses 50 ans, Christophe Marquis va tenter, au mois d’août sur le lac salé dans l’Utah aux États-Unis de battre deux records du monde en moto. Avec une Peugeot 175 de 1952. Un symbole pour le centenaire des motos Peugeot.
Christophe Marquis va s’offrir un joli cadeau d’anniversaire. Deux ans après un terrible accident où il va frôler la paralysie et où les opérations chirurgicales se passent mal, il va tenter, quelques jours après ses 50 ans, au mois d’août, de battre deux records du monde. Cela se passera à Bonneville, sur le lac salé, dans l’Utah aux États-Unis.
Et vu les nombreux symboles qui entourent ce défi, Christophe Marquis est persuadé qu’il va pouvoir être l’un des rares Français à inscrire son nom dans le livre des records de la speed week (semaine de la vitesse), grâce à sa Peugeot 175 cm³, semi carénée, de 1952. « On fête cette année les 100 ans de Peugeot moto (un secteur depuis longtemps abandonné), explique-t-il. C’est en 1952 qu’une Peugeot a gagné pour la dernière fois le bol d’or ». Il voit même dans son dossard, 846, les chiffres clés, inversés, de sa naissance.
Une aventure humaine
Le secrétaire général de la fédération du bâtiment a trouvé dans cette tentative de record un remarquable défi. Et peut-être plus encore, une aventure humaine, qui le dépasse.
« Il se passe quelque chose d’inimaginable autour de mon projet, commente Christophe Marquis. Je ne m’attendais pas du tout à ça. Des gens de toute la France me soutiennent, me donnent des coups de main ». Il y a ceux qui lui achètent stickers ou T-shirts - les noms de tous les donateurs figureront sur le garde-boue - pour financer le projet (une partie des bénéfices étant reversée à SOS Villages d’Enfants). Il y a encore celui qui lui a créé un site internet ou celui qui a préparé un petit dossier, envoyée à toute la presse. « Mon projet fédère beaucoup de gens. Ça met un peu plus de pression », sourit-il.
Au milieu de nulle part (Salt Lake City étant à plus de 200 km), sur le lac salé, sous des températures avoisinant les 40 ou 50°, le Cominois tentera de battre deux records du monde : un avec une essence du commerce, un avec une essence de compétition. Avec sa moto de 1952, pouvant aller à 80 km/h, il espère, avec les modifications effectuées (tout en respectant une réglementation draconienne), dépasser la barre des 100 km/h. Un run de 1,5 mile, un autre en sens inverse, et la moyenne des deux déterminera s’il y a record ou non.
Là-bas, il sera entouré de sa femme et de son team. Un team qu’il partage avec les deux autres Français qui participeront à cette speed week où durant une semaine, des records tenteront d’être battus dans plus de 250 catégories. « Cela reste une structure familiale, reprend celui qui s’est installé à Comines il y a 20 ans. Pendant une semaine là-bas, on va vivre en camping-car ».
À attendre d’être appelé pour rejoindre l’une des deux traces pour les records moto. Sans savoir comment allait se comporter sa mythique moto, sur une surface si particulière, où la réverbération est telle qu’il faut des visières aux normes américaines drastiques. Dans les malles, des pièces de rechanges permettront de refaire quasiment une seconde moto. Depuis qu’il se prépare, c’est déjà plus d’une centaine d’heures passées sur la moto. Pour s’offrir un joli cadeau d’anniversaire.

Florent Steinling

Le site de Christophe Marquis : http://www.marquisracing.fr/


L’actualité de nos balades.

Le voyage en Corse s’est super bien passé, la petite douzaine de participants est revenue de l’Ile de Beauté avec des souvenirs pleins les sacoches et une indescriptible banane aux lèvres .. ils sont prêts à repartir !!

DERNIÈRE NOUVELLE : Nous allons renouveler l’expérience Corse en Octobre avec non pas un seul séjour comme prévu mais deux !! En effet nous avons décidé de mettre au point une balade réservé aux motos contemporaines antérieures à 1995, une sorte de remake de la Corsica Classic de 2009. D’ors et déjà nous avons quelques intéressés. Je suis certain que nous ne peinerons pas pour trouver les 15 machines pour participer à ce 70’s-90’s Bikes Corsica Tour. ( du 21 au 26 octobre 2010 )

Nous sommes à bloc au point de vue hébergements en gîtes pour la Cévenole. Si vous désirez vous joindre à nous cela ne pourra être que pour la balade de la journée avec éventuellement la possibilité de camper offerte par la municipalité de Monoblet sur le terrain communal.

Nous sommes au complet pour le voyage en Croatie avec deux inscrits de dernière minute.

Pour le Cent cols il ne reste plus qu’une place et les road-books sont dans les starting-block .

En ce qui concerne le Provence de Septembre nous en sommes aux reconnaissances avec quelques petites routes sympas que nous n’avons pas l’habitude de prendre. Tourisme, découverte et gastronomie sont au programme. Ne tardez pas pour vous inscrire !!

Et pour la Corse Open, comme d’habitude, nous avons eu tout un lot de participants qui se sont inscrits très rapidement, la balade se remplit petit à petit sans aucun souci.

Détails et programme de tout cela sur le site ou sur simple demande à meb@motardsenbalade.net


Vu sur le Web ... à découvrir !!

http://www.leblogmoto.com/2010/04/la-femme-la-plus-rapide-du-monde-en-moto.html

http://www.youtube.com/watch_popup?v=tE_5eiYn0D0#t=109 


Du nouveau dans l’équipe de Motards en Balade.

Vous pouvez désormais apprécier la plume de notre nouveau rédacteur - photographe : Guillaume. Si vous aimez ses articles ne manquez pas d’aller visiter son blog .. http://bourdonnippon.sport24.com/ vous y trouverez plein de trucs originaux et surtout très bien écrits !!


L’apologie de la sieste ....

JPEG - 276.3 ko En fait la sieste c’est une thérapie, C’est un bienfait au point de vue physique car cela permet de se reconstituer après les agapes. C’est un bienfait au point de vue intellectuel car cela permet aux neurones de se recharger avant le surcroît de travail de l’après midi. La sieste, c’est le privilège du Midi, le souffle des vacances, le point d’égalité entre le riche et le pauvre, La revanche du petit, le souci du balayeur, le cantique du Marseillais. La sieste c’est sur le dos, avec une température un peu fraîche, sans tirer la couverture sur soi, comme pour se donner bonne conscience,
La sieste c’est laisser la trace sur le lit, comme pour faire envie à ceux qui ne l’ont pas faite et qui vont voir les reliefs de cette quiétude. La sieste c’est tout habillé, pour ne pas qu’on la confonde avec le sommeil réparateur. Cela peut être en compagnie mais là ce n’est plus une sieste et d’ailleurs cela ne redevient une sieste que lorsque l’autre a évacué. La sieste, en fait, c’est seul dans le lit conjugal, sans remord en pensant à l’autre qui bosse. Ou alors, c’est au bord d’une route, avec le grillon au bord de l’oreille et le bandana sur les yeux. C’est encore, volée, sur le coin d’une table en se disant qu’on n’a pas le droit mais que c’est si bon. C’est sur une plage, en regardant sous son chapeau les dames qui bronzent et en s’endormant avec des relents de mignardises. La sieste c’est une culture, c’est un savoir ne rien faire, c’est une transmission génétique, une envie incoercible qui devient un privilège. La sieste c’est intemporel, in saisonnier, impossible à ne pas faire.
La sieste c’est un temps volé à certains mais que l’on gagne à la sueur de sa paresse. La sieste on peut vous la reprocher mais quelle importance !!

Ma sieste, c’était trop bon .. j’ai presque envie d’y retourner ...


La pensée du jour .. signée Michel Audiard :

On est gouverné par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui ne sauraient pas faire pousser des radis.




Portfolio

Prochain essai rétro : La Ténéré !! Groupe Corse Spring 2010 JPEG - 554.9 ko JPEG - 300.2 ko JPEG - 479.4 ko

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 03h00
par weather.com®

12°C


  • Vent : 0 km/h - N/D
  • Pression : 1012.5 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 21 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 22 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur