Essai rétro pour MEB : Un mythe qui roule toujours : La Honda 750 XRV Africa Twin 1991 !!

samedi 17 août 2013
par  Hippolyte Duhameau
popularité : 9%

Si aujourd’hui Honda est bien présent dans le segment des trails avec ses CB500X, NC700X, Crossrunner et Crosstourer, aucun de ces modèles ne présentent de réelles capacités off-road. Il se dit que le premier constructeur mondial pourrait bientôt présenter la descendante de la mythique Africa Twin, une moto qui a emmené, et qui emmène toujours des générations de motards autour du monde. C’est le moment de vous en parler.

Quand on croise une Africa Twin , on sait que c’est une Africa Twin ! On ne la confond pas avec une autre machine, un look inimitable, un design qui accroche, des couleurs qui ont fait date et un double phare a fait sa place dans le monde des deux roues !!
.
C’est en 1988 que l’Africa Twin a fait ses débuts sur le marché. Elle est d’entrée présentée comme la plus polyvalente des trails existants. Honda avait soigné l’image de ce robuste trail grâce aux performances africaines du NXR qui obtint de glorieux succès dans les rallyes raid les plus prestigieux aux mains de Cyril Neveu.

Pourvu d’entrée d’un bicylindre de 650 cc sa motorisation fut jugée un peu juste par la clientèle qui se servait plus souvent de la machine comme une excellente alliée en ville plus que sur les pistes qui pourtant lui aurait permis de mieux s’exprimer.
Souscrivant à la demande de la clientèle le constructeur sortit en 1990 la 750 XRV Africa Twin (748 cm³ (81 x 72 mm)), la 650 restant toujours commercialisée. Les deux modèles resteront au catalogue jusqu’en 1992.

En 1993, les 750 XRV Africa Twin reçoivent un nouveau cadre, un nouvel habillage et la puissance du moteur est poussée à 62 chevaux. La tête de fourche sera redessinée en 1996 et de nouvelles couleurs feront leur apparition pour ce millésime. Puis, hormis quelques modifications mineures et de nouveaux coloris, la machine n’évoluera plus jusqu’à la fin de sa commercialisation en 2003.

Il nous a été donné d’essayer un modèle 1991 qui accusait pas loin de 100000 km et qui semblait sorti droit du magasin … Il tournait comme une horloge et aux dires de son proprio ne consommait guère qu’un verre d’huile au 1000 ... peanuts !!

En selle .............

L’esprit Africa Twin c’est pouvoir rouler longtemps et loin sans se poser de question, à part celle de mettre de l’essence et de trouver un endroit pour dormir ...

Comme tous les trails, si vous faites moins d’1m70, abstenez vous .. Vous me direz maintenant la marge est montée d’au moins 5 cm !!

Aux commandes on est assis le buste droit et les jambes détendues, ce qui semble permettre de longs trajets sans fatigue, on est assez haut ce qui nous fait largement dominer la situation. La selle d’origine est rembourrée avec des noyaux et notre bref essai confirme que ceci n’est point une légende. Les commandes tombent bien sous les doigts. Le tableau de bord est complet et comme il est bien protégé par la bulle cela évite les reflets toujours désagréables.

Dès les premier mètres le V Twin montre de suite son coffre, si ce n’est pas exactement une sportive on sent que le moteur est bien plein et qu’il invite à faire des bornes.

Seul ou en duo, elle semble capable d’avaler les kilomètres sans sourciller. Petites départementales bien bosselées, nationales rectilignes, il n’y a que sur l’autoroute ou elle pêche un peu par son CX d’armoire normande, mais au bilan, rien ne lui fait peur.

Sa très bonne tenue de route et ses suspensions confortables permettent les plus longues virées. Même ce sympathique petit chemin en sous-bois légèrement rocailleux comme nous avons pu la tester en Cévennes, pas de problème ! Bien sûr, son poids élevé, qui avoisine en ordre de marche les 250 kg et son centre de gravité élevé demandent une bonne prise en mains sur les chemins.

En cas de faute de conduite faites gaffe au porte monnaie car le prix des pièces est plutôt au dessus de la moyenne.

Les pneus Metzeler Tourance qui l’équipent ne sont peut être pas la panacée en TT, mais ce sont certainement les meilleurs pour toutes les situations. Attention de ne pas trop jouer quand même de la poignée de droite sous la pluie ou sur le gras car le couple du 750 (11,2mkg quand même !) peut vous faire amorcer quelques virgules, rassurez-vous quand même il n’y a rien d’irrattrapable.

En fait cette machine, malgré le poids de ses années se révèle une vraie compagne de toutes les balades ! Où vous voudrez poser ses roues, elle ira. Notre expérience sur près de 350 km dans les Cévennes gardoises et lozériennes nous en ont persuadé !!

Entretien ....

C’est une moto qui vieillit bien, inutile de penser aux réparations avant 75 à 80 000 km. Cette machine est une véritable " roule toujours " à condition d’y mettre un peu d’essence car il faut dire qu’avec ses carbus elle aime bien cela (7,5 l en moyenne).

D’après Christophe qui a mis sa moto à notre disposition, l’entretien est relativement limité :
Vidange : tous les 5 000 km, avec de l’huile semi synthèse. Penser une fois sur deux à changer le filtre. Plaquettes AV changées tous les 35000 km et plaquettes AR à 45 000 km. Le kit chaîne d’origine a tenu 40000 km en respectant les graissages tous les 700 km, et après une sortie sous la pluie. Pour le reste c’est du courant en veillant à ne point la passer au lavage pression car les roulements de roues et les joint spy de fourche n’apprécient guère .. ce fut d’ailleurs les seuls problèmes que Chris a eu avec sa machine ( achetée d’occase en 93 avec seulement 5000 km !! )

Alors en bref …

Eh bien cette Africa Twin est une machine qui supporte bien le poids des années. En occasion elle se revends très facilement et se négocie à une côte très correcte. On vous conseillera les modèles 91 ou 92 avec le moteur 750 cc, la moto a un peu plus de « kniacke » et les couleurs sont vraiment sympa. Privilégiez, si c’est possible une machine qui aura moins de 60000 km mais le kilométrage pour peu que l’entretien ait été bien fait n’est pas rédhibitoire. Le propriétaire d’AT est souvent une personne soigneuse qui s’occupe bien de sa machine. Même si celle ci a un petit passé en TT cela ne porte pas à conséquence. Vérifiez les pneumatiques, les plaquettes et le kit chaine. On a vu quelques traces de corrosion au niveau de la béquille latérale mais le cadre et les plastiques ont bien souvent très bien supporté les années.

Pour vous donner un exemple .. notre pote Renaud a fait la balade des Cent Cols, qui n’est pourtant pas une chose facile .. avec une Africa Twin 650cc de 1990 .. et il a enchainé sur la balade en Italie ( 3500 km ), toujours avec la même machine .. Pas le moindre problème … Un tracteur on vous dit !!

Hippo

Serait ce la future Africa Twin ?



Portfolio

JPEG - 180.7 ko JPEG - 12.2 ko JPEG - 11.3 ko JPEG - 20.2 ko JPEG - 18.7 ko

Commentaires

Logo de Reno
dimanche 18 septembre 2016 à 23h37 - par  Reno

Ah le fameux couple de 11.2 mkg de l’AT 750 ! Qui a commencé ?

mercredi 20 juillet 2016 à 16h17 - par  christophe

HONDA AFRICA TWIN C’EST PAS QUE POUR LES GRANDS !!!
mon Africa twin est de 1988 et affiche aujourd’hui 109000km au compteur et tourne tous les jours,pourtant son pilote ne mesure que 1M65 ce qui est loin des 1M80 conseillé.... et oui les motards cours sur pattes comme moi doivent savoir qu’il y a une biellette réglable au niveau du bras oscillant.
Bon soyons clair vous ne serez pas les deux pieds bien a plat au sol mais avec un peu de technique et l’habitude de sa machine cela ne pose aucun problème !!
N’oublions pas que des grands messieurs du rallye raid comme Cyril Neuveu était pas bien plus grand que moi et quand on voit leurs palmarès alors on peux se dire que l’on a également le droit de profité de ce mythe si agréable.
Pour ma part ça fait 8 ans que je chevauche la bête ,et j’en reprend une avec moins de kilomètre car en plus du confort de conduite et de tous ces avantages je trouve dans l’ Africa Twin une multitude de plaisirs à rouler sur toutes les routes et chemins de France et de Navarre.
bon Ride a tous !!!!!

Logo de raphael
mardi 22 juillet 2014 à 07h13 - par  raphael

Bon test, deux petites objections cependant :

- cette moto va très bien sur autoroute, avec un 170-180 km/h en pointe, je ne vois pas en quoi l’autoroute lui poserait un problème...

- je consomme entre 5 et 6 litres aux 100 km avec mon Africa Twin de 1996 (en conduite normale et mixte). Si vous faites du 7,5 litres aux 100, c’est que vos carburateurs sont mal réglés ou bien que vous conduisez au-dessus de 6000 tours/min en permanence, ce qui est inutile avec le XRV 750. C’est un moteur économique au contraire.

Logo de Papimoto
vendredi 13 juin 2014 à 10h13 - par  Papimoto

Cette moto est vraiment un mythe et un mythe ça se respecte !
Je m’explque : Si vraiment elle devait ressembler à ce que vous profilez alors soyez en sûr les puristes comme moi ne s’y intéresseront pas. Le secteur est déja saturé de ces motos aux lignes futuristes style KTM et bien d’autres...

Par contre si vous avez le bon goût, messieurs les concepteurs, de nous faire une Africa Twin 750 avec pour le moteur la même géométrie mais avec injection directe et allumage électronique là ce serait le TOP !
Pour le chassis un centre de gravité plus bas avec une hauteur de selle de 10 cm en moins ça ne gênera personne car cette moto est majoritairement utilisée sur route et quelques rares fois sur chemins ; donc la garde au sol n’est plus un critère déterminant. Si en plus elle garde le look de l’ancienne alors là RE TOP ! Ce n’est que mon avis de vieux motard comblé avec son Africa twin 750 de 81 qui a 130 000 Km et qui continue son rôdage d’origine.
UN AUTHENTIQUE MUST !!!

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 19h00
par weather.com®

18°C


  • Vent : 19 km/h - nord nord-ouest
  • Pression : 1011.5 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 19 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 20 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur