Essai rétro : Triumph Daytona 955i modèle 2002

jeudi 22 avril 2010
par  Hervé
popularité : 3%

Fin 2001 Triumph a sorti la nouvelle mouture de son modèle Daytona 955i. Même moteur, même performances, mais disparition du mono-bras et relooking façon japonaise.
Certes la machine était dans l’air du temps mais elle avait perdu l’originalité qui faisait de la Dayto une moto un peu à part. Dix ans après sur le marché de l’occasion entre un Dayto première édition et un modèle post 2002 .. Il n’y a pas photo !!

Je vous propose une reprise de l’essai que j’avais effectué au mois de Juillet 2001 lorsque le premier modèle de la Dayto New look était arrivé en concession.
Les " mauvais " clichés sont de l’époque !!

Jour 1 :
Hier soir, premiers tours de roues avec le nouveau Dayto .. Il faut que je rode le modèle démo du bouclard.
Impression générale : belle moto, bien mieux qu’en foto, bien finie. Une impression de vide à l’intérieur du carénage : en fait TriumpH a repris l’ensemble compteur compte tours du RS et du TT ... Super bon point à la facilité pour régler les phares ... Je suis rentré de nuit et ce n’était pas terrible au départ ... Pourraient faire un réglage optimal à l’usine ... quatre vis cruci à faire jouer et on se retrouve avec des projos de cinéma !!
Selle un peu dure mais suspension relativement souple. Bonne position, un peu moins en appui sur les avants bras que sur l’ancienne Dayto ... mes deux poignets pulvérisés et ressoudés à la ferraille n’ont pas pleuré misère comme ce fut le cas sur le TT et sur l’ oldie".
La bestiole est en rodage et on sent bien le bridage au niveau de la poignée de gaz ... De toute façon on ne dépasse pas 4000 tours ... A ce rythme, c’est souple, on sent qu’il y a du couple ++ mais aucune sensation... normal. A l’accélération un son rauque et feutré, même sans le pot racing, cela doit faire un joli bruit une fois rodé. La boîte, contrairement à mes précédents démarrages à 0 km est précise et il ne faut pas une heure pour trouver le point mort. Les commandes tombent bien sous la main. BT 010 AV et AR, on annonce la couleur. Dans les derniers kils avant d’arriver at home, j’ai un peu joué sur le couple, la brelle ne se dérobe pas même quand je suis passé sur une série de bosses en courbe que je me garde bien d’éviter lorsque je rentre plus fort, m’a l’air très sain ce châssis. Pas eu le temps de faire un accord de suspension, on va essayer cela aujourd’hui avec ma douce en passager.
Sous la selle passager y’a de la place, j’ai pu y coller le U, la " petit" combarde de pluie ... Qui ceci dit en passant ne me sert que de coupe vent lorsqu’on rentre tard le soir ...
Avant le départ on a démonté et soigneusement graissé le câble d’embrayage qui, comme sur toutes, est complètement sec au départ ... De toute façon j’ai mis un câble sous la selle !! La protection, à 120 à l’heure !! est excellente, on verra plus tard et plus vite. Pas de remous parasites sous le casque la bulle semble bien étudiée.
Certes ce n’est pas le RS dans lequel je m’étais senti chez moi de suite mais cela me semble être une excellente moto ... Un petit défaut, ce matin quand mon pote Phil l’a vue dans le garage ... Il m’a dit : " Tiens tu t’es enfin décidé, tu as acheté une japonaise !! " Font chier, va falloir que je colle des Union Jacks partout ... La suite au prochain numéro ... Aujourd’hui, essai avec passager, je vais passe le cap des 350 bornes, fait un peu de vent, je vous parlerai de la sensibilité au latéral .. Tien à propos de latérale, la béquille est un peu droite et l’assise pas très grosse, va falloir faire gaffe quand on va la poser sur du goudron fondant ..

Jour 2 :
Suite du feuilleton ...
350 bornes aujourd’hui sur de toutes petites routes de Cévennes entrecoupées de portions rapides me confortent dans l’idée que cette moto est bien née. Couple ultra présent, "puissance" utilisable sur toute la pauvre gamme du rodage et surtout un changement radical en ce qui concerne la suspension AR, plus de coup de raquette et la roue ne quitte plus le sol. Mise sur l’angle facile et mes pôvres poignets ont beaucoup moins souffert qu’avec l’ancienne Dayto. On a une sorte de position de repos qui évite de se trouver continuellement en appui. La passagère, même si c’est aux antipodes du Tigre n’est pas si mal lotie que cela, il faudra voir avec une poignée de maintien car la petite sangle est symbolique et mes poignées d’amour ont quelque peu souffert. Le freinage AV est redoutable et l’AR pour peu que l’on charge un peu dessus est suffisant pour stabiliser la brelle en entrée de courbe. Ce n’est pas une moto facile, sous des airs de jap on retrouve un caractère purement wellingtonien, en enchaînements serrés il faut la bouger la bestiole mais elle est saine et pour peu qu’on en soit maître ne fait pas de coups de Trafalgar. Un petit hic, y’a une sorte de faux point mort entre la 5 et la 6, c’est le seul reproche que je peux adresser à une boîte qui me semble avoir été très bien travaillée. Je n’ai toujours pas galéré pour trouver le point mort. Même truc que sur le TT600, on a là le plus gros sèche-cheveux du monde ... A l’arrêt le ventilo fait se retourner les foules ... Ce qui n’est pas le cas de l’esthétique qui a fait rentrer le new dayto dans le stylus vulgaris de l’hyper sport branchée, mais cela je vous l’avais déjà dit. Garde au sol très au dessus de la moyenne, en enroulant j’ai usé les pompes mais à aucun moment raclé quoi que ce soit ...On verra quand les watts seront là ! Les BT 010 AV et AR sont scotchés au parquet, les tétines ont disparu et même sur deux plaques de gravier et une flaque d’eau les boudins ne sont pas pris en défaut. Il faudra sûrement faire un sérieux accord de suspension pour atteindre les perfs maxi mais à peine on touche aux vis de fourche et à celle de la susp AR l’influence est immédiate ... Vous allez me dire c’est normal la brelle est neuve ...
L’éclairage est bien réglé maintenant et se révèle redoutable.
Pour en revenir au frein AV faut se gaffer, c’est du solide et il manque un peu de feeling ... J’ai levé la roue AR en arrivant un peu vite sur un gendarme couché .. Sont barjos en Cévennes, il en fleurit dans tous les patelins et j’avais perdu l’habitude de m’en préoccuper avec le Tigre. Consommation ridicule ... en rodage à moins de 5000 tours je le précise ( 18 litres pour 350 bornes !! ) Pas de vibrations intempestives .. Ce qui n’avait pas été le cas sur les TT et les RS ... apparemment ils savent maintenant serrer les boulons. Toujours pas de jeu dans la colonne de direction. Un bon point de plus les rétros sont utilisables, j’avais souvenir d’hyper sport qui me faisaient admirer mes coudes toutes la journée ...
Demain il faut que je passe le cap des 600 ... à 600 j’essayerai de voir ce que cela donne à toc sur une accélération, juste pour voir ... Le me languis de voir ce que cela va donner passé 8000 !!
Pour un vieux clou comme moi, je me sens une nouvelle jeunesse .. Les bienfaits des sportives ... c’est mieux que le Viagra ... Tiens du coup je vais inviter la belle au restau ... J’y vais en bagnole car ils ont un petit Morgon dont je vous dit pas la qualité ... C’est ma douce qui va ramener ... Et elle n’a pas le permis moto !!
Allez à demain pour la suite !!

Jour 3 :
J’en suis à 650 bornes, ça commence à pousser.
En fait, la brelle s’avère assez redoutable dès que tu mets les pôvres watts sur l’angle .. Sûrement que les BT 010 n’y sont pas étrangers !!
Le frein AR s’est rodé, il me permet de mieux en mieux de stabiliser la moto avant d’entamer un virage serré, mais ce n’est pas un effort de lopette, t’as drôlement intérêt à appuyer sur la pédale .. On se croirait sur ma Terrot 37 !!
Une remarque : c’est une moto qui se conduit sur l’avant, les coucougnettes dans le tank. Comme ils ont drôlement amélioré la suspension AR on n’a plus besoin de le charger pour garder la roue au contact avec le sol. Maintenant je peine un peu plus des avants bras, je ne peux plus retrouver la position de repos que j’avais signalé précédemment. Çà y est j’ai fait toucher le cale pieds gauche, oh pas grand chose, un léger frottis ... même pas vaginal ... C’est pas encore du Doohan !!
Y’a plus de tétines sur les boudins, faut dire que les routes cévenoles sont sacrément abrasives.
Ça ne consomme toujours rien mais je commence à être un tantinet gavé par le bridage .. Vivement les 1000 ... Le son du pot est de plus en plus rauque ... Et il commence à passer de toutes les couleurs de l’arc en ciel . Température de fonctionnement optimal : 87 °, mais en ville, eh oui j’y ai mis les pieds aujourd’hui, la moto chauffe pas mal, faut dire qu’on avait pas loin de 35 ° à l’ombre !!
Petit claquement au niveau de la colonne de direction, elle se met en place, demain je la fais resserrer. La selle aussi se met en place, j’ai un peu mal au cul aujourd’hui.
En fait cette moto s’apprend. Et je commence à sérieusement apprécier le coté sportif de la chose. Tiens j’ai réglé la montre, j’avais oublié qu’il y en avait une. La chaîne s’est un peu détendue, normal, demain il faudra y penser en même temps que la colonne.
Y’a au moins deux types qui se sont retournés pour voir ce que c’était .. Demain je mets le zonblou TriumpH ...
Allez la suite au prochain numéro ...

Jour 4 et 5 :
Ça y est, j’ai dépassé les 1600 km avec ce nouveau Dayto .. et donc dépassé la période de rodage ... On en a profité pour enlever la bride qui va mal ( il suffit tout simplement de démonter la rampe d’injection et de virer le morceau de plastoc !! ) et j’ai repris la bestiole pour voir ce qu’il en était de cet engin une fois dépucelé ...
Alors là, je me suis aperçu de ce que c’était qu’une totale hérésie .. Fini les trous à bas régime, les à-coups à la reprise ... et des watts t’en veux toi, y’en a plus que je ne saurais jamais me servir .. La brelle est saine mais dans ses limite réelles elle montre quand même certains signes de faiblesse .. Guidonnage à la mise franche des watts, passages en courbe à grande vitesse qui nécessite une belle mise sur l’angle et surtout, mais alors surtout, ne pas couper ... sinon l’engin se redresse et cela devient périlleux. Pour le coup que l’on apprécie le freinage car le cul de la Clio sur laquelle on arrive à une vitesse supersonique prend des allures d’aimant ... La bestiole est redoutable, le miaulement du Trois pattes relègue les quadrupèdes japonais au rang d’orchestre de bastringue .. et encore on n’a pas mis le pot qui va bien et la carto adaptée ... On va constater un joli petit trou entre 6500 et 8000 tours mais quand on passe les 9000 jusqu’à 12000 ( rupteur ) c’est l’enchantement ... enfin un enchantement qui vous propulse à des vitesses que la décence et la seule peur de regarder le compteur ne me permettent pas de vous indiquer ... Entre deux virolos, en 3ème, si vous mettez watts, cela va vous faire tout drôle, va falloir vous jeter sur les freins sinon c’est le loupé assuré ... Le frein AR se révèle suffisant pour restabiliser la brelle, mais il ne faut pas hésiter à appuyer sur la pédale .. de toute façon cela va tellement vite que inconsciemment on accentue la pesée ..
Ce truc c’est un pousse au crime mais je crois que sur route il n’y en aura pas des masses qui oseront le pousser à ses limites ... cela friserait l’inconscience !!
Avoir réussi à composer un cocktail alliant la souplesse du trois pattes et la patate du quattreux, sur une partie cycle tonique et nécessitant une bonne connaissance du pilotage, le tout avec un freinage d’enfer .. voilà ce qu’on réussi les ingénieurs d’Hinckley .. Un reproche toutefois, il va falloir une bonne dose de mise au point pour accorder soigneusement les suspensions .. condition sine qua non à la conduite en toute sécurité du missile
En bref, une super brelle pour des couillus ... mais à ne pas mettre entre toute les mains en version libre .. Dommage qu’elle soit si tarte !!
Et en plus ma douce trouve qu’elle n’est pas si inconfortable pour une sportive !

Juillet 2001 ..



Portfolio

Dayto 955i Dayto 955i 2002 Triumph Daytona 955i modèle 2002

Commentaires

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 03h00
par weather.com®

12°C


  • Vent : 0 km/h - N/D
  • Pression : 1012.5 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 21 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 22 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur