Le Cent Cols ? Ce sont nos amis qui en parlent le mieux.

samedi 11 janvier 2014
par  admin
popularité : 3%

Pour des raisons sur lesquelles nous ne nous étendrons pas Wyll et Sheffield n’avaient pas pu terminer le Cent Cols 2012. Comme les normands sont têtus et qu’ils ne veulent pas rester sur un échec il ont décidé de se le refaire cette année, juste avec un bon pote ...
Ils nous racontent ....

Texte : Willy, Photo : Sheffield

Note : Pour visionner les photos de notre super reporter photographe cascadeuse acrobate, j’en passe et des meilleurs ... cliquez sur les jours !!

Trajet aller Rouen/Clermont Ferrand

Le départ d’Evreux, halte à Chateauroux (dodo), visite d’Aubusson le lendemain et arrivée à proximité de Clermont Ferrand pour la visite technique effectuée gracieusement par Moto Plus à Aubière. De belles petites routes sympa pour ce premier jet avant d’attaquer le sérieux...

J-1

Première journée :

Départ aux aurores pour une étape riche en émotion, c’est celle que je n’ai pas finie en 2012, arrêté dans mon élan à 60 kms de l’arrivée par de la gravelle sournoise. Une mise en jambe de qualité, 375 kms et 14 cols qui se révèleront plutôt 16 ou 17 sur le trajet. Comme on me l’avait fait remarquer lors du dernier 100 cols, le dernier col était vraiment en trop, à 7 kms de l’arrivée, prendre à gauche une petite route qui finit en pierraille sur 2 km avant de retrouver un semblant de bitume, ..., méa culpa Sylvain...

Jour 1

2 ème étape :

Après une nuit d’hôtel réparatrice et avec un accueil très chaleureux, une étape encore de mise en condition nous attend ce jour. 278 kms et 14 cols. L’étape originelle faisait dans les 320 kms, mais l’indisponibilité des hébergements nous a raccourci cette étape (et rallongé d’autant celle de demain). Sortie du Haut Vivarais et de l’Ardèche par une multitude de petites routes bien sympathiques (à part les gravillons, cheval de guerre de ces départements afin de "sécuriser" les infrastructures... No comment )...
Une traversée de Valence pénible et enfin la haute montagne à l’horizon... Après un passage un peu flippant dans un tunnel obscur (très obscur), arrivée très tôt à l’auberge où nous avons poireauté 1 bonne heure avant que l’on nous reçoive enfin, mais comme des chiens dans un jeu de quilles... Une adresse à oublier bien vite, et ce sera le seul accueil douteux de ce périple. Pour les paysages, que du bonheur ...

Jour 2

3ème étape :

418 kms au programme et 11 cols à franchir, les choses sérieuses commencent.
On commence donc par une déviation d’une quarantaine de kilomètres, la route à travers la montagne étant fermée pour cause d’éboulement... Qu’à cela ne tienne, suivons donc ces panneaux jaunes... Passage à St Pierre d’Entremont (lieu de départ du précédent 100 cols) avec deux bonnes heures dans les choux...
Une petite sueur pour Sylvain qui trouve que les routes ne sont pas assez larges, alors il rabote les talus à coup de pédale de frein AR, quelle drôle d’idée ...
Direction la Suisse via Chambéry, Mégève et Chamonix.
Le col de la Forclaz en Suisse, et on passe en Italie où l’on s’en paye une bonne tranche en compagnie d’un groupe de bolides que je vous laisserai découvrir sur les photos... Retour en France par le P’tit St Bernard et arrivée à Séez au relais des Villards (dans les temps), une excellente adresse à garder.

Jour 3

4 ème étape - 410 kms - 13 cols :

Une journée riche en cols, en nombre et surtout en qualité. On commence par le col de l’Iseran (2764 m) et une montée toujours aussi magnifique, impossible de la faire en mode cool, je craque à chaque fois.

Cette journée enchainera les cols de haute et moyenne montagne avec des paysages bluffants. Un temps aux p’tits oignons, sauf sur les derniers kilomètres où nous avons "évité" le dernier col pour cause d’orage bien couillu - à 17h00 il faisait déjà presque nuit, à la mi-juillet, c’est troublant... Une arrivée à Pra Loup sous des trombes d’eau mais un accueil des plus chaleureux au Prieuré.

Jour 4

5ème étape : 425 kms - 31 cols

Une journée que j’avais un peu craint lors de l’élaboration du parcours en 2012...
Les contre-forts du pays Niçois, la route du rallye de Monte-Carlo ... et 31 cols à s’enfiler dans la journée, c’est chaud...
Un picnic sera au menu de ce midi, le temps nous est compté sur cette étape.
On commence par le plus beau, le col de la Bonette (2715 m) dans un paysage lunaire à vous couper le souffle. Et au petit matin, avant l’arrivée des Tamalous, c’est encore mieux. La descente en évitant les roches tombées sur la voie est aussi d’anthologie.
4 kms après, on enchaine sur le col de Raspaillon (2513 m) et la journée va se dérouler ainsi, routes de montagne, corniches, cols, etc.
Une pause déjeuner à Ste Agnès et nous voici repartis sous un soleil bien Méditerranéen qui ne nous lâchera plus de la journée. Quelques difficultés pour suivre les enchevêtrements de routes dans le haut pays Niçois et quelques demi-tours pour mettre Sylvain de bonne humeur, mais nous sommes arrivés à bon port et bien dans les temps à Moustiers Ste Marie dans les gorges du Verdon.
J’avais envisagé un petit tour des gorges rapido après le diner, mais la batterie de la Sprint de Sylvain a eu l’air de poser quelques problèmes, que l’on remettra au lendemain.

Jour 5

6ème étape : 467 kms - 13 cols -

Enfin c’est ce qui était prévu ... Une étape de transition passant par les Baux de Provence, Arles, le moulin d’Alphonse Daudet, la Camargue, Lunel, Lodève et Lacaune.
On aura ainsi évité les moustiques ...
La Sprint de Sylvain n’ayant démarré qu’à renfort de poussette, nous décidons de filer dare-dare à Nimes, chez Triumph afin de résoudre ce problème. Après une tentative de prendre au plus court par les départementales, à la vue de la circulation un peu chargée et au risque de s’en prendre une (une prune) direction Nimes par l’autobeurk. Ne connaissant pas l’adresse de la concession, un gentil poisson pilote en KTM, (un ancien Triumph quand même) nous guide jusqu’à chez Triumph où nous arrivons "just" avant midi.
Après présentations, les mécanos prennent la belle de Sylvain en main... Nous, nous partons déjeuner sous le cagnard à quelques enjambées de là.
Nous épiloguons sur notre situation, escomptant un départ vers les14h30 - 15h00 et reprendre le road book à Lunel. C’était sans compter sur un conflit interne à la concession, qui n’a pris la Sprint en main seulement qu’à 14h00, et avec une charge de batterie neuve seulement à ce moment là, nous étions donc dans les choux.
Départ seulement après 16h00, on pouvait dire adieu au road book pour cette journée.
Après une traversée de Nimes toute touristique et embouteillée, nous avons rejoint l’autobeurk pour tracer au plus haut (sortie au pas de l’Escalette) et redescendre sur Lacaune les Bains par les routes normales...
Arrivée à Lacaune un peu avant 19h00, nous étions attendus avec impatience par nos hôtes.
Un repas bien mérité après cette journée bien fatigante, en compagnie d’amis venus de pas très loin qui nous ont rejoins pour l’occasion.
Une bonne soirée, nous avons même fermé nous même le restaurant avant de monter dormir.

Jour 6

La 7ème et dernière étape de ce 100 cols nous conduit vers les Châteaux Cathares et la cité comtale de Foix. 253 kms - 14 cols

Une petite étape sur les belles routes pyrénéennes de basse montagne, le point culminant étant le pic de Norge à 1153 m. Nous avons serpenté dans des vallées ombragées, des petites routes sinueuses à flanc de montagne, avec en fond d’écran, les majestueux Châteaux Cathares. Un p’tit resto sympa au bord de l’Aude et reprise en direction des Pyrénées Ariégeoises.
Arrivée à Foix, cité comtale, dominée par son château datant du X ème siècle.
L’hôtel Lons (point de départ du prochain 100 cols) nous accueille avec sympathie et nous partons en ville voir un peu à quoi qu’ça r’semble la ville de Foix.
Car vous savez, qu’il était une fois dans la ville de Foix une marchande de foie qui se dit : ma foi, c’est la première fois et la dernière fois que je vends du foie dans la ville de Foix...
Un resto pas terrible qu’on nous avait pourtant recommandé... mais une belle ville, ma foi ...

Jour 7

Le retour au bercail.

Départ vers 9h00 pour un trajet Foix / Clermont-Ferrand par les p’tites routes.
Passage obligé par la grotte du Mas-d’Azil haut lieu préhistorique des Pyrénées Ariègeoises.
Quelques cols qui trainaient de ci-de là...
Quelques belles courbes voluptueuses sur fond de rivière, et une arrivée chez notre hôte (Pierre dit On/Off - Pack leader de Moto Plus à Aubière) à Clermont avec une petite Leffe pression maison bienvenue.
Une bonne soirée en sa compagnie et hébergement dans un gite nec plus ultra juste sous Orcines (hôtel de notre point de départ).
Départ à 9h00 le lendemain pour l’étape la moins passionnante du retour. On prend quand même les départementales (j’aime bien les départementales...) jusqu’à Châteaudun, puis après, les RN 10 et 154 jusqu’à chez Sylvain, et après une petite pose binouse bienvenue, retour maison.

Le retour

Et un 100 cols de plus terminé, près de 130 cols, 4500 km effectués avec les trajet A/R, un train de pneus sur ma Diva et une pédale de frein et une batterie sur la ST de Patator27. Des souvenirs plein la tête et l’envie de passer vite au prochain 100 cols en juin 2014 avec MEB.

A tout bientôt les aminches...

Wyll et Sheffield.

Ne serait ce que pour vous en remettre une petite couche .. sachez que le prochain Cent Cols se déroulera du 14 au 22 Juin 2014 avec un départ de Foix et une arrivée du coté de Munster. Vous trouvez les détails ... là : http://www.motardsenbalade.net/spip.php?article1142 et soyez en certains, Wyll et Sheffield en seront !!




Documents joints

col de l'iseran

Commentaires

Logo de panpacific
mardi 19 avril 2016 à 00h01 - par  panpacific

Belle vidéo
J’échangerai la musique de la vidéo ..... contre la musique du moteur

A+

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 16h00
par weather.com®

26°C


  • Vent : 8 km/h - sud
  • Pression : 1012.2 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 23 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 24 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions