Essai longue durée KTM 1190 ADVENTURE "R" : « Kolosal Touring Machine !! »

jeudi 29 mai 2014
par  Hervé
popularité : 5%

Cela faisait un bail que je n’avais pas posé mes fesses sur un engin provenant de la manufacture de Mattighofen aussi lorsqu’il me fut proposé d’aller tester la 1190 Adventure R nouvelle génération … vous savez bien, celle qui est équipée du fameux contrôle de stabilité MSC qui tient compte des données recueillies par le capteur d’inclinaison, bon allez, pour faire court on dira que c’est une moto qui a un ABS qui fonctionne au top même quand elle est sur l’angle … aller tester, disais-je, eh bien je n’ai pas hésité une seconde pour aller retrouver à St Priest toute l’équipe si sympa de KTM France.

Bonjour tout le monde …

Je suis monté de mes Cévennes avec mon antique Bonneville. Parti sous un joli soleil et avec une petite brise, je suis arrivé dans la capitale des Gones dans la grisaille et surtout dans un vent à faire regretter de convoler un jour. Tu parles d’une prise de contact !! De surcroit j’avais oublié la petite laine et sur la Katoche il n’y avait pas les poignées chauffantes .. disponible en option quand même.
Deux solutions pour mettre le corps à la température idéale, se cracher dans les pognes ou se faire la chaleur du siècle … Quand l’ami Gérard a sorti la bestiole du garage, je me suis instantanément dit que cela allait être la seconde option qui me guettait.

Le souvenir de 990 Adventure que j’avais précédemment essayée, même s’il datait de 2008, était encore bien présent et j’avais un souvenir ému pour le look si particulier de la moto, sorte de croisement improbable entre une girafe et un rhinocéros … Là j’étais scotché, j’avais devant moi une vraie moto, haute certes mais fine, belle, avec un design et des couleurs qui, je n’en doutait pas une seconde, allaient attirer le chaland. Magnifique, était la brelle. Le désigner de chez KTM avait du larguer sa bavaroise pour épouser une belle transalpine. Instantanément on devinait que la moto était conçue pour arpenter les lointains espaces.

L’effet de surprise avait œuvré, il est vrai que je n’étais absolument pas préparé car je ne lis jamais les revues « moto », je n’arpente pas les forums des divers sites de la toile et surtout je ne vais jamais dans les salons et autres « présentations de presse » ou l’on peut détailler à loisir l’aspect extérieur des diverses gammes, un kir dans la main droite et une pizza au fromage dans la gauche.

Un sourire béat m’envahit, j’avais quitté KTM sur une épopée wagnérienne, là, je retrouvais Mozart.

Mont’ là-d’sus …

Et tu verras bien où cela va t’entrainer … Après les consignes d’usage le contact fut établi. Bon, allez on va se la faire de suite comme ça on n’en parlera plus … la moto est haute et si vous n’êtes pas à la maille va y’avoir problème. Bon, entre nous si vous achetez ce truc et que votre béret sent les chaussettes c’est qu’au niveau intellect vous ne devez pas être gâté non plus ! Second machin, on va me la sortir instantanément … le coup de l’acatène !! Vous avez en face de vous une MOTO, pas une motomobile … Le cardan c’est typiquement bavarois … La belle autrichienne quand vous matez son arrière train vous ne voyez pas de pied bot … et puis entre nous, si vous devez arpenter le monde, sachez que la panne de cardan dans le grand sud elle est irrémédiable … Alors, terminé, on plie on range et on ferme.

La latérale est encore bien droite, je leur avait pourtant dit. Le large guidon, tout comme les repose pieds incitent à une position complètement naturelle, la selle semble confortable et se révèle relativement étroite. Elle est réglable en deux hauteurs : rugbyman et basketteur. Le levier de frein est également réglable, dans les mêmes proportions. Le tableau de bord se révèle très complet pour peu que vous ayez envie de découverte mais si vous vous cantonnez au minimum vital c’est très facile de compréhension. Le tachymètre digital est de bonne dimension, le compte tour vous fait de l’œil si vous envoyez du trop gros et si vous frisez la panne d’essence tout va faire le sapin de Noël …. En fait, il n’y a pas à s’en faire, on a tout sous la main. Même le petit malin qui m’a commuté l’arrêt d’urgence s’est bien fait avoir .. dès le contact mis la moto m’a annoncé .. « y’en a un qui se fout de ta gu.... !! » .. Non, je rigole !!

Pour brancher un GPS on trouvera une prise aux normes « allume cigares » sur le coté gauche … En ce qui concerne les rétros non seulement ils on un très beau design mais ils dégagent superbement l’arrière et ne vibrent absolument pas. Protège mains, grips aux cale-pieds, barre de protections, tout invite à l’aventure et à l’off road, cela tombe mal, j’ai horreur de cela.

Si cela vous tente sachez que vous pourrez régler à loisir les fonctions du fameux « track system », même en roulant, en programmant directement la bestiole et en coupant les gaz pour mettre en mémoire. Sachez aussi qu’à la prochaine remise en route tout sera remis d’origine automatiquement. Dernier petite concession à l’électronique que je vous accorde, un truc marrant .. la brelle qui réfléchit en cas de galère .. Tu grilles le feu AR, les clignos vont prendre le relais .. c’est à se demander si je commence à cligner des yeux si elle ne va pas m’apporter un petit noir !! La technologie quand même !!

Bon, on y va ou quoi ?

On a gagné un bon paquet de centimètres cubes par rapport à l’ancien modèle et cela se sent un peu si on démarre un rapport enclenché .. on a un peu l’impression que le démarreur force à tourner la manivelle .. bon, vous me direz je n’ai qu’à revenir au point mort .. eh bien là c’est l’un des rares petit défaut que je peux trouver à cette machine, 1, 2 .. 1, …. pour que le N s’allume au vert je me suis surpris à batailler une paire de fois .. faut croire que j’ai des gros pieds !!

En voiture Simone, moi je conduis .. en ce qui concerne le klaxon, il fait un peu mobylette .. mais ça c’est en passant. Les vibrations du gros twin vont te bercer instantanément et sur ce « pousse au crime » tu n’as qu’une envie, mettre la sauce pour voir où cela va t’entraîner .. Comme de nos jours on arrive plus souvent à la case prison qu’à celle de la Rue de la Paix je mets la pédale douce … et je tombe la 5 car en 6 à 90 km/h je frise le sous régime.

Circulez, y’a rien à voir.

Bon, on ne va pas dire que la ville soit la tasse de thé de cette moto quoique son rayon de braquage soit extrêmement agréable et sa maniabilité fabuleuse. Je me suis surpris à faire des demi tours sans poser le pied par terre, moi qui suis en permanence dans la crainte de m’en mettre une à l’arrêt.

Le large guidon, l’équilibre général de la moto et, je le pense, son centre de gravité placé assez bas sont autant de valeurs positives qui vont assurer une certaine sécurité dans les manœuvres risquées. La moto était juste équipée d’un top case façon pizzaiolo j’ai donc sans aucune difficulté réussi à me glisser entre les bagnoles qui s ’agglutinaient suite à un carton sur la voie rapide .. Bon point d’entrée .. Je pense quand même qu’avec les valoches cela doit être un peu moins fun !! Allez, tout n’était pas rose quand même car en dessous de 3000 le bi renâcle un peu et un bizarre claquement de chaine se fait entendre .. lorsque j’en ai parlé au retour au technicien KTM, celui-ci ne fut pas étonné et m’assura faire remonter l’info de ce mini problème techniquement remédiable. On oubliera le filet de gaz mais de toute façon, et ce dans tous les cas de figure même les plus extrême, je n’ai jamais pu faire caler le moteur … sacré bon point.

Monde des radars !!

Plus cela va moins j’y mets les roues .. alors c’est vraiment pour vous.

Sur les routes à oboles cet engin est un vrai pousse au vol. En six cela ne vibre absolument pas et on sent bien que c’est capable d’enrhumer tout ce qui traîne. Protection correcte sans plus, sensibilité au vent latéral quasi nulle, même avec le top case qui présente la particularité d’être monté souple ce qui va largement restreindre l’effet négatif de cette excroissance. Au bout de 20 bornes tu en as ras la casquette et même si la position haute te permet de dominer largement la berline moyenne et la puissance inhérente au 1190 t’incite à jouer de la poignée pour sauter bagnole après bagnole tu vas vite de te lasser de jouer avec ton permis en essayant de deviner à quel moment les chaussettes à clous vont te piéger. Bon allez, faut mieux prendre le train.

Sur les nationales c’est quasiment pareil. Tu roules en permanence avec le secret espoir qu’on te prévienne à l’avance que les services d’encaissement sont au milieu de la descente … Comme tu doubles tout le monde tu vas facilement te rendre compte qu’au dessus de la Loire ils n’en ont rien à braire de toi, ta moto et ta fragilité relative. Heureusement qu’il y a les routiers, bien souvent sympas, qui de plus en plus facilitent la route aux motards. Je me tire vite de cette galère, de toute façon y’a rien à voir !!

Terrain de chasse !!

Çà commence par D et c’est tout jaune sur la Michelin, c’est étroit, bouseux, habité d’engins agricoles et de vendeurs ambulants, c’est susceptible d’être traversé à l’improviste par moult machins à quatre pattes, voire à deux si vous évoluez hors de nos frontières ou que vous tutoyez une école ou une maison de retraite, cela tournicote, change de revêtement au gré des subventions régionales ou du bon vouloir des départements. C’est plein de trous, de bosses, de tondeuses de bas coté. On y trouves des ronds points à 600 000 zorros qui ne servent strictement à rien, des pistes cyclables qui s’arrêtent d’un coup parce qu’il n’y avait plus de ronds pour les continuer, des voies vertes où les joggeurs s’en donnent à cœur joie et des virolos pour peu que cela grimpe, réminiscence du tracé qu’un âne insouciant a établi il y a moult années.

Bon, vous l’aurez compris, on revient dans mon monde, celui de la cambrousse, du champ de coquelicot et du brin de ronce qui vient griffer le casque. Eh bien là elle est vraiment à l’aise la Katoche !!
Je vous sens joueur alors pourquoi ne pas faire parler l’électronique et s’aventurer à titiller du pouce gauche le sélecteur de mode. On passe en « sport », eh bien à vrai dire je n’ai pas remarqué grande différence .. Il faut dire que la machine est suffisamment typée sauvage pour ne pas en rajouter une couche … Çà c’est comme les suspentes, bien évidemment qu’il y a des réglages à tous les étages mais le gars qui a conçu la moto a également établi un réglage type qui sert de référence usine, alors à moins de transporter une armoire normande ou de vouloir absolument que votre passagère accouche en clinique pourquoi aller toucher à quoi que ce soit ? Certainement que cela va servir efficacement en off-road, bien évidemment que si l’ABS sur la roue AR se déconnecte cela ne va pas empêcher son efficacité sur la roue AV et pourra tout au plus entretenir une glissade provoquée, mais la fameuse glissade encore faut il la déclencher et cela je suis quasiment certain que cela ne peut être fait que par une infime partie de la clientèle .. en tout cas pas par moi !!

Bon alors, on en revient à un usage normal de cette machine. À près de 16 000 euros le bout je n’en connais pas des masses qui ont envie d’aller tester la solidité des barres de protection, c’est vous dire combien les options diverses et variées veillant à adapter la tenue de route en fonction des évènements, à part des essayeurs pointus qui veulent montrer qu’ils ont bien retenus la leçon, je ne vois guère qui pourra pleinement utiliser les capacités de cette machine .. Je vous accorde que mettre en position « pluie » quand il drache un max et que tu n’as pas envie de voir l’arrière partir en vrille à la ré-accélération c’est assez confortable, mais encore faut il avoir envie d’être joueur.

Le réel progrès dans les machines modernes c’est quand même l’ABS .. et surtout l’ABS sur la roue arrière quand l’autre andouille a décidé de tourner à gauche sans prévenir ou que tu te trouves face à un car de troisième âge dans un virage du désert des Agriates, eh bien là, chapeau KTM, la moto plante sur l’angle, elle ne se redresse pas …. Alors on en vient, après avoir effectué la petite miction qui s’impose et déposé le cierge qui va bien dans la première chapelle venue, à regarder à quoi sert vraiment ce système MSC …

Je vous livre cela in extenso :

En cas de freinage sur l’angle, le MSC empêche le dérapage des roues, va réduire le moment de redressement et va empêcher le basculement sur l’avant en cas de freinage d’urgence.
En gros et pour rester dans le concret, tu rencontres un car de « tamalous » dans une courbe alors que tu arrives à toc … Eh bien tu peux redresser tous freins plantés, la brelle ne part pas en sucette et il te suffit de mettre gaz quand tu touches le bas coté pour t’en sortir, avec le slip humide, mais toujours vivant car le même MSC empêche le patinage de la roue arrière en cas d’accélération sur l’angle et cerise sur le gâteau, il interdit le décollage de la roue avant lors de l’accélération.

Bon, vous avez compris, ce truc, si je ne l’avais pas eu, ce n’est pas du tout évident que je sois actuellement en train de vous raconter des bêtises !!

Levier de droite !!

Voir plus haut !!

Pneus :

Là j’ai découvert un truc, le pneu qui témoigne du fait que tu n’amuses pas le terrain, celui qui va dire aux pandores combien tu as joué avec les points de ton carton rose, celui qui mérite de finir dans un coin du garage pour prouver à ton petit fils combien le vieux avait de beaux restes dans la toute première partie du 21ème .. je veux parler du Conti Attack … Ce truc c’est génial, c’est comme le Port Salut, c’est marqué dessus … il faut jouer à effacer la donne .. en 2000 bornes, impec, j’ai enlevé la marque et fait les bouloches … et encore j’ai eu un peu de pluie. Tout cela pour dire que cette monte va super bien à la moto et ce quel que soit le type de temps. On pourra sans problème reprocher à KTM de ne pas avoir mis un train de pneumatiques plus adapté à un usage TT de la belle mais de toute façon comme l’immense majorité des acheteurs auront acquit une R simplement pour le cadre orange, les protections intégrées, le look racing et pour faire hiech leur pote qui a pris le modèle normal, autant l’équiper de pneumatiques ultra sécurisants.

Même pas mal au c... !!

Tapis volant qu’elles ont dit mes passagères, le confort de cette machine c’est limite bluffant. Pourtant croyez moi, les 30 bornes en travaux dans le Cap Corse ou les 40 qui joignent Porto à Calvi en passant par le bord de mer c’est limite chemin de mules. Tu en veux toi du pourri, du trou pernicieux, de la gravette qui traîne en sortie de courbe .. eh bien que ce soit pour le pilote comme pour le passager au guidon de l’autrichienne cela s’avale comme qui rigole, il est vrai que sur l’outil il y a un peu de matos et chez WP ils savent faire mais quand même. Avec cette moto tu as l’impression de pouvoir aller au bout du monde .. et en fait si je devais y aller j’avoue que l’Adventure 1190 R ne serait pas la plus mauvaise des compagnes !!

Et le sac de sable ?

L’avis général c’est l’impression de sécurité qui ressort de l’essai de cette moto en tant que passager. Tout comme pour le conducteur la position est assez naturelle, les cale-pieds n’imposent pas aux jambes des contorsions diverses et les poignées de maintien sont bien étudiées contrairement à l’ancienne génération des « « Adventure ». Deux petits reproches toutefois : le revêtement de la partie passager de la mono selle qui est particulièrement glissant et la trop grande proximité du top case qui crée une certaine impression de « trop serré ». Au point de vue vibrations celles-ci sont inhérentes au bicylindre mais ne sont en aucun cas désagréables. Que du positif en fait !!

Les petits plus …

En dehors de la prise 12V bien utile pour brancher le GPS l’Adventure dispose d’un petit, très petit, vide poche qui ne ferme pas à clé, sur la droite du réservoir. On peut y mettre une carte de crédit et un petit porte monnaie. Sous la selle il doit y avoir un peu de place mais ce n’est tout de même pas Byzance. On découvre même en tournant le guidon un amorto de direction installé d’origine.

La bagagerie est dispo en option et les systèmes de fixation équipent déjà la moto, comptez un sacré billet quand même pour pouvoir l’acquérir .. entre nous, à avoir tout prévu, pourquoi les autrichiens ne prévoient pas d’installer la totale ( valises et top ) d’origine, quitte à faire un tarif d’appel .. la moto serait ainsi complètement prête pour l’Aventure !!

Bonne surprise : la machine dispose d’une béquille centrale qui non seulement ne frotte pas à la moindre pris d’angle prononcée ( merci aux roues de 21 et 18 pouces ) mais qui est, contrairement à la précédente génération, vraiment utilisable. La bestiole se hisse dessus avec deux doigts et vous n’aurez ainsi aucune excuse pour ne pas entretenir votre chaîne !!

A boire, mordieu, à boire !!

Lorsque l’on fait le plein l’autonomie annoncée est de 340 km, nous nous avons fait 350 bornes avant de tomber en rade, mais c’était en Corse !! 30 bornes avant l’échéance le tableau de bord joue les sapins de Noël et vous annonce une séance de poussette dans une délai relativement proche … Faisant fi des indications du computer de bord qui annonçait 6,7 l nous nous en sommes remis à un simple calcul .. distance parcourue, dépense constatée et nous avons calculé un petit 6.4 litres aux cent sur 2000 km ce qui donne quand même une idée assez précise de ce que cela va vous couter !!

On a quand même vérifié l’huile .. pour que dalle, la bestiole n’avait rien consommé.

Le liquide de frein a une couleur mielleuse mais la technique de chez KTM nous a confirmé que c’était normal.

Refroidissement … je ne sais même pas où c’est !!

Et si on concluait ?

Oui, je sais je fus volubile et les photos que je vous propose ne sont pas géniales, que voulez vous c’est assez difficile d’être dessus et à coté .. !! Contentez vous de clichés en statique et de toute façon je suis tellement nul qu’à vouloir faire dans l’esbrouffe c’est un coup à m’en mettre une .

Sachez quand même que, en toute objectivité, je considère cette machine comme l’une des plus sympa de sa catégorie. Elle a beaucoup pour séduire : elle est belle, efficace, confortable, puissante, joueuse et elle faire retourner les gens sur elle. Elle a quelques défauts mais celui qui adopte la compagne parfaite à tous points de vue doit drôlement se faire chier au bout d’un certain temps.

J’avais déjà trouvé beaucoup de qualités à l’ancienne Adventure. Sur cette nouvelle mouture, non seulement on va les retrouver mais en plus une bonne partie des points négatifs ont été gommés ce qui prouve que chez KTM ils savent écouter les critiques et y remédier.

Les inconditionnels des cardans n’en feront jamais les emplettes mais je ne suis pas sans penser que pour aller faire un tour du monde, partir en vacances avec dame et bagages ou aller faire le beau sur la plage à Palavas cette moto serait sacrément bien adaptée. Dans le monde des gros trails elle se révèle d’une maniabilité et d’une légèreté incroyable et comme les capacités de son moteur ne pourront quasiment jamais être exploitées au max et que la fiabilité est désormais bien au rendez vous, dans le créneau, l’Adventure R a une bonne place à prendre.

Merci monsieur KTM, de m’en avoir prêtée une !!

Points forts :

Esthétique.
Tenue de route
Freinage.
Anti patinage
Confort.
Consommation.
Puissance.

Points faibles :

Un peu haute.
Bas régimes moteur.
Petits claquements de chaine.
Pousse au crime !!

Le petit plus de KTM !!

Pour permettre aux motards français de profiter de l’avancée technologique proposée par le nouveau système de contrôle de stabilité MSC une prime à la reprise a instaurée par KTM France :
KTM reprend votre ancienne moto quelle que soit sa marque avec une prime de reprise de 1 000 € pour l’achat d’une 1190 Adventure ou d’une 1190 Adventure R millésime 2014, neuve. Cela vaut sacrément le coup car les motos sont affichées respectivement en concession à 14 225 € et 15 745 € et face à la concurrence elles deviennent carrément plus qu’abordables !!
Attention cette offre n’est valable que si le véhicule repris est immatriculé au nom de l’acheteur depuis au moins six mois et se limite entre le 1er mai et le 30 juin 2014, selon acceptation du dossier chez les distributeurs KTM agréés participants, et dans la limite des stocks disponibles !

Ce qu’il ne faut pas faire, si vous n’êtes pas un réel enduriste !!
Une grande démonstration des capacités intrinsèques de cette moto !!

Merci au Repaire ...

Un grand merci au Repaire Des Motards avec qui nous collaborons efficacement et qui nous apporte sa caution afin de pouvoir tester des motos des différents "parcs presse" .
Vous retrouverez ce papier sur le site de RdM. Je vous invite à parcourir celui-ci et à découvrir pour ceux ( rares ) qui ne connaissent pas encore le premier site d’informations "moto" français. Une véritable mine de renseignements pour qui aime les deux roues. Et si vous voulez être tenus au courant de tout, n’hésitez pas, abonnez vous à leur lettre d’info.

Hervé




Portfolio

JPEG - 95.7 ko

Commentaires

Logo de eric mironneau
dimanche 11 octobre 2015 à 23h22 - par  eric mironneau

Belle analyse , detenteur d’une de ses superbes machines, la bagagerie est corect , sans plus mais fonctionelle, les positions pluies et sport sont exeptionnelles , en sport de la puissance immediate ds suspentions qui se rafermisses ,en position pluie trés sécurisée une conduite en style coulée , bref que du bonheur , 5 eme katoche de suite , je suis addict !!!

Logo de eric
lundi 13 juillet 2015 à 13h16 - par  eric

Bonjour, merci pour ce reportage, possesseur du 1190 depuis une année , je ne peut qu’etre d’accord avec votre analyse... et la bagagerie et de plus sympa et protectrice ( vu la hauteur de la machine !) Merci

Logo de Pierre
lundi 14 juillet 2014 à 11h37 - par  Pierre

Encore un excellent compte-rendu d’essai , Hervé .
Heureusement que KTM ne t’a pas fourni les valises , tu les aurais usinées comme
au Cent Cols 2008 ;)

Logo de Norbert
vendredi 30 mai 2014 à 17h07 - par  Norbert

Excellent ce témoignage très très poussé. Quel talent mon ami Hervé. Pilote hors norme et écrivain méritant d’être connu et lu plus souvent.

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 03h00
par weather.com®

12°C


  • Vent : 0 km/h - N/D
  • Pression : 1012.5 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 21 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 22 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur