WET & Cie

samedi 12 juin 2010
par  Guido
popularité : 3%

« Mouillé », tel était l’avertissement adressé aux pilotes par le panneau disposé hier dans l’allée des stands du circuit de Lédenon (Gard). La météorologie incertaine de ce week-end pourrait-elle mettre à bas la domination d’Erwan Nigon en Superbike et de Gregory Leblanc en Supersport ?

Sans jouer les poules mouillées, il semble délicat de prévoir le temps qui régnera sur la quatrième manche de Superbike France qui se tient actuellement à Lédenon (Gard). A coup sûr, les pilotes devront composer avec les passages nuageux en croisant les doigts (et pas l’avant) pour que l’humidité atmosphérique ne gagne pas le plateau gardois avant les manches dominicales.

En 1000 Superbike, la pluie avait réussi à Julien Da Costa lors du premier passage du championnat à Lédenon au début du mois d’avril. Depuis lors, les conditions plus clémentes ont profité à Sébastien Gimbert (champion en titre) et surtout à son coéquipier, Erwan Nigon, tous deux pilotes auvergnats de l’ultra-compétitive BMW S 1000 RR.

Avec son allure d’homme des bois, le Riomois fait office d’épouvantail dans une compétition qu’il a déjà remportée en 2008. En effet, Nigon a fait main basse sur tous les points possibles lors des quatre dernières manches. En s’imposant par deux fois à Nogaro puis au Vigeant, l’officiel BMW a engrangé 4 fois 25 points. Mais comme il a aussi dominé l’exercice de la Superpole qui sert à départager les 20 puis les 8 meilleurs pilotes en deux séances d’un quart d’heure, il s’est vu attribuer un point supplémentaire. Ainsi, l’encasqué bougnat a gagné 102 points lors des deux courses précédentes ! Il est aujourd’hui crédité de 138 points, soit 27 de plus que son coéquipier ponot et 49 de mieux que l’officiel Suzuki, Vincent Philippe.

L’autre homme fort du moment est Grégory Leblanc qui a graduellement pris l’ascendant sur ses concurrents en catégorie 600 Supersport. Le Courneuvien débarque à Lédenon auréolé d’un double succès obtenu au Vigeant. Toutefois, pour entraver sa crâneuse domination, il pourra compter sur son second, Mathieu Gines ainsi que sur les vainqueurs des premières courses du championnat, Julien Enjolras et Peter Polesso. D’ailleurs, ce dernier aime à triompher sous les eaux comme il l’a jadis prouvé en 600 Promosport.

Le Trophée Pirelli continuera-t-il à échapper à Lucas Mahias ? Le frelon grolandais a obtenu un résultat blanc lors de la dernière épreuve alors qu’il avait remporté les deux premières courses de la saison. Piqué au vif et remis d’une épaule endommagée en entraînement à Lédenon, il aura à coeur de régler son sort au mauvais sort sur le circuit gardois.

Les courses de ce week-end mettront également aux prises les talents des catégories 125 cc, side-car mais aussi Top Twin (bicylindres de 848 à 1200 cc). Les essais débutent aujourd’hui à partir de 8h30. Les courses auront lieu dimanche à partir de 10 heures sous un ciel encore incertain. So, wait and see...

Guido du Bourdon nippon.



Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 03h00
par weather.com®

12°C


  • Vent : 0 km/h - N/D
  • Pression : 1012.5 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 21 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 22 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur