La Triumphalite, c’est grave docteur ?

mardi 15 mars 2011
par  Hippolyte Duhameau
popularité : 3%

Quoi de mieux que de trouver des motards qui veulent bien nous parler de leur moto ?
C’est Jean Luc qui commence la série avec sa Triumph T-Bird Sport, une machine qui a vraiment une gueule d’enfer et qui s’arrache en occasion. Rappelons que cette moto ( type T398 ) a été au catalogue du constructeur britannique entre 1998 et 2004 et que ce sont surtout les modèles 98 et 99 qui sont les plus recherchés car ils bénéficient des deux pots d’échappement superposés sur le coté droit façon Hurricane. Ces millésimes ne furent distribuées qu’a un nombre relativement peu élevés d’exemplaires et dans deux seuls types de couleurs : Racing Yellow/Jet Black et Tornado Red/Jet Black. Si vous en possédez un surtout gardez le précieusement. Pour les amateurs d’anecdote il est curieux de constater que la T-Bird Sport fut la seule de l’ère Hinckley à avoir disparu du catalogue pendant deux années ( 2001 et 2002 ) pour ... devant la demande et la nécessité de placer des pièces en surplus avant l’arrêt de la gamme 3 cylindres à carbus .. y revenir en 2003 et 2004.
H.D.

Histoire de motard !!

Toute ma vie a été rythmée par le son des échappements, le cliquetis des culbus et le claquement sec des outils tombant sur le sol...
Je suis quasiment né dans un garage, mon père était carrossier peintre de son métier aussi il ne s’est pas passé une journée de mon enfance sans que j’aille fourrer mon nez entre les cylindres d’une voiture.

Nous sommes dans les années 70 : mon frère ainé, passionné de 2 roues m’entraîne sur son chemin et je rêve alors de vieillir afin de pouvoir conduire ses motos : 50 Itom, Suz T250 préparé piste, T350, et GT 750 2 temps ( la bien dénommée : bouillotte ) modèle K de 1972. Dès 74, je l’accompagne souvent à Rungis le vendredi soir.
Enfin 14 ans sonnent, je peux ainsi conduire cette mobylette bleue que je bricole depuis plus d’un an, le bonheur quoi !!
Quelques mois plus tard je remonte un 50 Gitane Testi, wouah, quel pied de passer ses 6 vitesses, tout comme une grande !!!
J’attends 16 ans pour faire l’acquisition d’un 125 Suz GT à retaper ; à moi les longs trajets, m’évader vers les campagnes qui me font rêver ; en 2 ans j’ai parcouru à son guidon 38000 kms...
La majorité et le permis A me permettent d’acquérir un 750 GT Suz ( et oui, comme le fréro ) modèle A de 1976, moto qui est un "retour de vol" ; beaucoup de travail dessus mais quel rêve !!! d’ailleurs, c’est la seule que j’ai toujours gardé et elle totalise désormais 165000 kms, je l’adore ... une autre fois je vous en parlerai peut-être ...

N.D.B. :
Pour info : http://jacques.masse.pagesperso-orange.fr/
Mais Jean Luc, nous sommes preneurs d’un essai en ligne !!

Une dizaine d’années se passent sans que je ne rachète d’autres motos, famille, construction, mutations, la vie quoi ...

Mon vieux démon me rappelant à l’ordre je reprends la restauration de machines achetées aux enchères ou après des crashs, de marques les plus diverses essentiellement japonaises. Kawa, Suz, Yam... une dizaine de motos au total pour m’apercevoir que finalement tous ces moteurs, en majorité tous des 4 cylindres avaient plus ou moins le même comportement et un total manque de caractère.

A 48 ans je re-saute le pas, j’achète une Guzzi calif de 98 en état moyen mais couleur guimauve italienne … 140 heures plus tard elle est flambant neuve et habillée d ’une belle robe rouge et blanc nacré. Je ne vais la garder qu’une seule année car je m’aperçois vite que je ne suis pas fait pour cette bécane, trop imposante pour mon petit gabarit (1,65m) et qui n’a pas assez de pêche à mon goût ; ça tracte c’est vrai, à très bas régime, mais avec trop de vibrations. Je vais rapidement la revendre à un ami du boulot qui bavait à chaque fois qu’il passait devant.

Je suis à la recherche d’autre chose et aucune moto moderne ne me plaît.

Un jour à Alès, je vois une Triumph Thunderbird version route ; ce n’est pas vraiment le coup de foudre mais ça m’interpelle. Je commence à regarder les annonces d’épaves, bon sang, ça court pas les sites de ventes et cette moto, qui, même avec 10 ans d’âge, reste très chère.

J’en trouve une, cadre et fourche à changer, mais après calcul du prix d’achat, plus les pièces, ça fait plus chère qu’une d’occasion. Et puis, il y a quand même quelque chose qui ne me plaît pas dans cette version, les pots sans doute, trop années 60 et pourtant elle est bourrée de chrome !!

Puis, un jour, sur « le bon coin », je vois une annonce d’une Tbird sport rouge et noir avec les 2 pots sur le côté... nom de Zeus, qu’elle est belle !! Beaucoup moins de chrome mais quelle gueule !! Le prix, aie...6000 euros ; j’ai le proprio au téléphone, je négocie, c’est bon pour 5700 .. cela payera le voyage pour aller la chercher.

Une demi- journée de train plus tard, car nous avons décidé avec mon épouse de la ramener par la route depuis Bordeaux, j’ essaie la moto , elle tourne super et n’a que 13000 km ; il faudra juste repeindre les tés de fourche et polir les fourreaux, la peinture imitation chrome est toute piquée ! Ce n’est pas grave !

Nous repartons de la Gironde vers 22h00 et faisons 50 bornes d’autoroute jusqu’à un " Formule 1" ; j’apprécie déjà la prise en main facile de l’engin et l’efficacité de l’éclairage.
Après le petit-déj, les choses sérieuses commencent : avec le jour elle m’apparaît encore plus belle, sa ligne est magnifique, la courbe harmonieuse que forme l’ensemble - pots, selle, réservoir est sublime, jamais à mes yeux, moto ne fut plus réussie...
Le bruit du 3 cylindres est magique, la mélodie des 2 pots, rauque à bas régime, mais hurlant dans les tours est un ravissement phonique, je n’ai envie que de rétrograder pour réaccélérer afin d’entendre toute la panoplie de sons qu’elle garde en secret.
Pas d’autoroute pour rentrer... sur les petits lacets, le Tbird est un peu dur à balancer, il faut jouer des bras, ben ouais, c’est une néo rétro et le centre de gravité est un peu haut ; par contre sa tenue de route est excellente en courbes rapides, même en duo. La selle a été remplacée par une Triumph "gel",confort absolu pour bibi, mais pour ma douce... aïe, ça coince, les reposes-pieds étant placés très hauts à cause des pots, à l’image des super-sport, la position est franchement mauvaise et elle se plaint vite d’un mal aux fesses terrible ; j’y ai remédié depuis en avançant et en descendant les reposes pieds ; de plus, j’ai confectionné un réhausseur arrière pour les moments où nous sommes chargés et là super !!!! Ma chérie est dans un vrai fauteuil ; je vais même faire habiller une 2ème selle rehaussée pour le duo ;
Le freinage est excellent à l’avant, puissant et stable, par-contre à l’arrière on se demande si le disque n’est pas là pour décorer tant l’action sur la pédale reste inefficace ; bon OK, ça sert juste pour stabiliser mais quand même, le phénomène est d’ailleurs commun à beaucoup de Triumph.
Au point de vue couple c’est l’extase, reprises très bas dans les tours, une grande souplesse qui n’est pas sans me rappeler ma vieille « bouilloire », et dès que l’on met la poignée dans le coin à n’importe quel régime, la moto envoie très fort ; j’ai enfin trouvé le bon compromis entre les bi-cylindres très coupleux en bas et la puissance en haut des 4 cylindres, et tout cela sans aucune vibration !!
La boite, un régal, les vitesses sont aussi douces à monter qu’à descendre.
La suspension encaisse très bien les défauts de route grâce à son amortisseur unique à grand débattement et à sa fourche réglable

Notre belle T-Bird Sport est sobre comme un chameau (paraît-il) 5 à 6 litres en moyenne en duo et relativement chargés, mais c’est vrai que l’on roule cool, jamais de grande vitesse sur autoroute et beaucoup de routes secondaires.

En juin dernier nous sommes partis en Alsace. Ce périple a fait que je me suis vraiment attaché à cette moto et ( restant extrêmement partial … ) je suis intimement persuadé qu’avec mon 750GT ce sont les meilleures bécanes du monde !!

Jean-Luc




Commentaires

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 20h00
par weather.com®

19°C


  • Vent : 4 km/h - nord
  • Pression : 1011.2 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 25 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 26 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur