Essai Tiger 800 XC .. une nouvelle moto pour MEB ?

mardi 3 mai 2011
par  Hervé
popularité : 3%

Le Triumph Tiger 800 XC 2011 … L’aventure est elle au coin de la rue ?
Allons nous franchir le pas et changer contre elle notre ancien et bien fidèle Tiger évolution 2006 .. pas sûr !!

Je ne vous l’ai pas dit, nous avons décidé de changer de monture pour guider les balades. Depuis 2006 je chevauchais mon fidèle Tiger évolution qui en 50000 km ne m’a jamais laissé une seule fois tomber, même si par deux fois, c’est moi qui l’ai laissé tomber .. à l’arrêt rassurez vous .. piégé que je fus par le centre de gravité de la moto placé très haut et surtout alourdie par une charge conséquente dans les valises. 50000 et cinq années c’est le bon moment pour envisager un renouvellement … Triumph a toujours été ma marque de prédilection, comme ils viennent de mettre sur le marché un trail de 800 cc, que je présage plus léger et plus facile que mon brave Tigre .. et suffisamment puissant pour nous emmener à deux à l’instar du félin précédent, avec quelques bagages, sur les routes d’Europe et les chemins d’Afrique à des allures quelquefois légèrement au dessus des limites autorisées … cela pouvait être une bonne base pour le renouvellement.

Pour s’en convaincre il fallait l’essayer …

J’ai donc demandé, comme je le faisais d’habitude, au service presse de Triumph France de me prêter l’espace d’une balade cette nouvelle machine .. bien évidemment j’allais en assurer l’essai rédactionnel .. Apparemment chez Triumph le succès est en train de faire gonfler les têtes .. et les ambitions .. Notre site ne doit surement pas être suffisamment couru ni suffisamment branché pour que nous puissions désormais prétendre à la mise à disposition d’une machine nouvelle .. Ce n’est pas grave, désormais nous ferons … tout au moins en ce qui concerne la firme d’Hinckley … avec l’aide des concessionnaires qui eux voient bien où peut être leur intérêt et qui nous font confiance.

Nous avons donc emprunté un 800 XC tout juste rodé chez Triumph Nimes pour rouler lors de la Cévenole 2011, un test sur 300 km de routes diverses et variées .. avec également une petite incursion sur la piste de Fage histoire de voir si ce nouveau XC allait aussi bien se comporter sur les chemins que sa devancière haut perchée.

Eh bien cela fut assez surprenant … mais on ne peut pas dire que ce fut enthousiasmant !!

De premier abord la moto est magnifique et , nous en fîmes l’expérience sur la place du village où se sont retrouvés une quarantaine de motards, avec le superbe Thruxton tout alu de notre ami Michel, nos deux machines attiraient tous les regards et tous les commentaires.

Au début on pense que la moto allait être haute comme un immeuble mais l’étroitesse de la selle fait que pour quelqu’un qui mesure au moins 1m75 les deux pieds sont bien posés par terre .. si vous faites moins, le problème inhérent aux trails haut perchés va se retrouver inexorablement et un jour ou l’autre vous allez rayer les carénages à l’arrêt !!

Vous me dire moi je m’en tape, je fais 1m76, en principe cela ne doit pas m’arriver !!

Contact ..

Intelligent .. car la clé est bien située au dessus du réservoir dans une petite encoche et de telle façon que le porte clé ne risque pas de pourrir le tête de fourche au bout de quelques milliers de kilomètres … Sifflement de l’injection, mise à zéro des diverses indications du tableau de bord et stand by pour le démarrage .. indicateur de température, de niveau d’essence, voyants divers et variés, des indications diverses en appuyant sur les petits boutons .. en fait il y a sur ce tableau les 4 choses primordiales pour qui drive un motorcycle .. La vitesse, le régime moteur .. et ce qui est nouveau et bien vu par Triumph .. le rapport engagé et le kilométrage restant avec l’essence contenue dans le bidon .. le reste je vous le laisse découvrir de toute façon faut appuyer par ci et par là et quand je roule je n’ai pas us de jouer avec les boutons !!

Démarreur ..

De suite beurck .. un bruit de moulin à café sort du pourtant magnifique pot Arrow ( option à 639 euros ) situé sur le coté droit de la machine .. Bon, allez on va s’y faire mais quelle tristesse par rapport au feulement sourd de mon vieux Tigre … La béquille latérale demanderait un ressort un peu plus tendu ( bien vérifier qu’elle est complètement remontée ) mais il est à signaler qu’elle est superbe esthétiquement, en alu brossé et qu’elle s’intègre parfaitement sur le coté gauche de la moto.

Première ..

La boite est remarquable de douceur et le claquement caractéristique du passage de la 1 sur mon ancien Tigre est bien révolu, à savoir si cela durera dans le temps. L’embrayage à câble est juste suffisamment ferme mais cela n’est pas gênant. La position de conduite elle l’est beaucoup plus. De suite on s’aperçoit que si on ne règle pas soigneusement le large guidon, et que l’on ne s’assure pas une assise de conduite un peu verticale cela risque de devenir galère au bout de quelques kilomètres .. on se posait instinctivement sur l’ancienne, il faut commencer à réfléchir et sortir les glingues sur la jeunette .. Les affres du temps !! Je n’ai pas d’outils sous la main je vais m’adapter, comme je n’ai jamais eu le temps de le faire du week-end .. comme 80% des futurs acheteurs le ferons d’ailleurs … Eh bien je me suis retrouvé au bout de 300 bornes avec des crampes dans mes vieux poignets comme si j’avais fait un après midi sur ma sportive sur le tourniquet d’Alès et de surcroit un mal de cul récurrent ( essentiellement la pointe de la fesse gauche ) c’est certain j’ai toujours penché vers ce bord !! On dira que c’est de ma faute, mais c’est quand même à noter pour les futurs acheteurs. Les repose pieds, eux, sont bien placés et le passager, même si à l’instar de tous les trails, a les jambes un peu trop repliées ( entre nous cela ne serait quand même pas difficile, lorsque un constructeur fait dessiner une brelle, d’imaginer un passager d’environ 1m70 de stature normale en place sur le siège arrière .. il pourrait ainsi non seulement étudier le confort de celui ci .. qui comme sur toutes confère au strapontin de ciné bon marché sur le 800 XC … mais également éviter une pliure des jambes bien douloureuse à la longue .. là comme ailleurs il faut rabaisser les cale pieds d’environ 5 cm sinon va y avoir du remue ménage dans les chaumières !! ). Sélecteur et frein arrière tombent parfaitement sous les bottes.

Roule ma poule …

La fine roue avant me fait penser à cet essai de KTM aventure que j’avais écrit pour le Repaire et où j’avais été bluffé par la justesse et la précision des trajectoires malgré cette roue de vélo. Là il en est de même et la machine est un véritable sabre qui se guide avec une précision absolue. La direction est légère, peut être un peu trop pour le TT mais nous verrons cela plus tard. Au sortir du bouclard deux solutions s’offrent à moi, je peux rentrer par la route traditionnelle comme je peux prendre les chemins de traverse .. bien évidemment la douceur de la température et le beau soleil aidant, j’ai opté pour la seconde solution .. Quelques feux plus loin et une mise en route du ventilo qui m’a de suite fait appréhender son efficacité en dirigeant direct sur les gambettes une température élevée .. je ne sais pas si impression sera aussi agréable cet été avec 40° au thermomètre .. j’avais pu tester la maniabilité de l’engin en ville .. RAS .. on circule entre les autos avec aisance, il faut dire que la meule est d’une étroitesse à faire pâlir d’envie un mannequin anorexique et que j’étais complètement à vide .. je demande à voir chargée avec femme et bagages mais je suppute que cela risque d’être quasiment aussi facile. Petite route de campagne avec bosses et nids de poules ou d’habitude je maintien une allure assez élevée avec mon Tigre .. La moto encaisse cela sans broncher .. mes poignets aussi .. La fourche, remarquable d’efficacité est un vrai bout de bois et c’est tout dans les mimines … Cà c’est un truc que je n’arrive pas à piger, les clients à venir ne sont pas forcément taillés comme des athlètes .. pourquoi ne pas effectuer, en usine, un réglage un peu plus soft ? Vous me direz comme le futur acheteur va automatiquement réclamer celui-ci au bout de la période de rodage .. à moins qu’il ne veuille se la jouer Peter ou qu’il vire maso .. cela va faire des thunes pour la concession. J’en reviens à ma route .. cet engin est redoutable d’efficacité mais ce n’est pas un tapis volant .. je m’en apercevrai à l’arrivée de la Cévenole .. d’habitude avec mon vieux Tigre je me roule un clop après 300 bornes de routes et chemin .. là je n’aspirerai qu’à prendre une douche !!
Le freinage, même non assisté par ABS .. le modèle n’était pas dispo en concession ... est redoutable d’efficacité. Le double disque avant se drive avec un excellent feeling et ne perd pas de sa puissance au fur et à mesure des utilisations. On retrouve sur le simple disque arrière ce que l’on considérait comme un défaut sur la Speed Triple et qui en fait, en cas d’urgence, évitait le blocage total de la roue par la tétanisation du pied du pilote façon « merd, merd, merd » à la Joe Bar Team .. je veux bien évidemment parler du rôle de ralentisseur. Bien utile toutefois ce frein arrière pour mettre en place la machine avant un enchainement serré ou en prévision d’un virage en épingle. Excellent stabilisateur il va asseoir la moto de l’arrière .. Un arrière qui tout comme l’avant réclame un réglage précis effectué par un professionnel .. Je me marre en voyant les possibilités de mise au point que propose cette machine pour le combiné arrière .. et le stock absolu imposé pour l’avant .. vous me direz étant donné que 90 % des pékins sont absolument ignorants du réglage des suspentes et même du changement comportemental que cela peut induire sur la conduite de la machine autant ne pas prendre de risques . J’en viens pourtant à regretter le combiné de ma vielle Sprint des années 94, bien protégé par un plastique qui allait lui éviter de recevoir les projections diverses en provenance du terroir et surtout qui comportait une petite molette aisément accessible même en roulant et qui permettait de régler selon la charge de la moto .. Il faut croire que chez Triumph on vire dans les économies .. Note en passant … l’absence d’un accessoire à six sous aussi indispensable que le warning en est bien la preuve.
Bon enfin .. Si on associe la dureté de la fourche et de la suspension arrière à la selle rembourrée avec des noyaux de pêche et à l’incapacité totale si la moto est stock d’emmener sous abri ne serait ce qu’un pantalon de pluie … vous comprendrez que cette machine a besoin de quelques modifs à faire en atelier et d’accessoires ( disponibles en option au catalogue … selle confort : 269 euros, kit deux valises : 895 euros, poignées chauffantes : 209 euros … etc .. le catalogue baptisé pompeusement « Create my Triumph » est pléthorique et fait tourner les yeux des concessionnaire comme les figurines d’un bandit manchot !! ) pour devenir la routière au long cours telle que l’était sa devancière, elle, au sortir de l’usine !! Entre nous c’est bien de proposer une machine à prix plancher par rapport à la concurrence mais si il faut envisager le hold-up du siècle pour rendre la moto au top de ses espérances là cela me laisse comme un goût d’inachevé dans la bouche !!

800cc .. trois cylindres .. ah bon, trois cylindres !!!

Cette machine se conduit entre 5 et 6000 tours, un régime qui présente un inconvénient, un défaut majeur et un avantage .. on va commencer par l’avantage ..

On est toujours dans le couple du petit trois pattes ..

Note au passage : Un trois pattes qui toutefois, pour un usage au long cours me paraît bien sous dimensionné .. voire même bien trop orienté sport pour satisfaire le vrai utilisateur de ce genre d’engin. Entre nous, cela ne m’étonnerait guère que l’on trouve moult 800 XCF de faible kilométrage, très rapidement sur le marché de l’occasion car les acheteurs se rendront rapidement compte que cette machine, malgré toutes ses qualités se contient dans un créneau bien plus réduit que n’en laisse présager la promotion et la publicité !! ..

J’en reviens à mon couple .. tu accélères et cela accélère .. cela fait un sifflement de machine à café expresso .. où de moulin façon perco en mal de grain à moudre .. mais cela pousse jusqu’à une limite que je n’ai pas désiré atteindre .. le 800 cc semble in-arrètable mais on a un peu trop tendance à se rapprocher de la façon de conduire un quatre pattes que de continuer à l’anglaise à faire respirer le triple en douceur !! Le couple même si il n’est pas énorme est toujours présent et que ce soit pour doubler ou pour reprendre sur n’importe quel rapport à la sortie d’une épingle serrée, le 800 cc tracte sans coup férir.

On va maintenant passer à l’inconvénient … Je viens de l’évoquer il s’agit du bruit de l’animal .. Cela ne grogne pas comme un bon vieux T3, cela ne feule pas comme un 955 .. ça miaule façon greffier à qui on a marché sur la queue .. on se croirait revenu au bon temps des coupes de marque .. C’est pour le moins surprenant, mais je pense que sur de très longues distances à une allure soutenue cela va sérieusement gonfler .. vous me direz je n’avais qu’à mettre des bouchons d’oreille .. Tiens je n’en ai pas vu sur la catalogue des accessoires .. comme quoi ils n’ont pas pensé à tout les anglais !!

Bon allez, je vous ai parlé d’un inconvénient, il est de taille à notre période actuelle. Je vais le résumer à deux chiffres et à une situation … 300 bornes à vide, à une allure de sénateur par moment car sur les petites routes cévenoles je roulais à 30 de moyenne … Très peu de piste, un aller-retour sur Nîmes un peu plus rondo ( soit 120 des 300 km accomplis .. eh bien j’ai consommé exactement 21 litres 59 … m’est avis que pour un 800 cela fait un peu .. il faut imaginer le même kilométrage avec 80 kilos de plus entre les bagages et la passagère .. à allure soutenue et une portion d’autoroute .. je pense que l’on ne devrait pas être loin des 8 litres .. cela fait chère la balade à notre époque !! Quand je pense qu’avec 955i je n’ai jamais réussi quelle que soit les circonstances à dépasser les 6 litres .. Çà c’est limite de la régression !!

Note .. en appuyant sur les boutons j’ai découvert un indicateur de conso instantanée .. enfin il me semble .. et surtout un indicateur de conso moyenne qui affichait 7 litres au 100, comme quoi même l’électronique embarquée me donne raison !!

Bricoles ..

- La roue arrière est scotchée au parquet, c’est surement un sacré avantage en terme de tenue de route mais pour de longues balades le fait de recevoir en permanence les affres du revêtement en direct sur la colonne cela peut limiter les espoirs d’endurance.

- La béquille centrale ( une option à 239 euros le bout quand même ) a vraiment tendance à claquer sur je ne sais pas trop ( un bon truc en ferraille quand même !! ) quand on passe dans un trou .. je pense que le dit machin ne va pas aimer le traitement à la longue .. ressorts plus durs svp .. et puis , oui je sais je radote, où est le bon moment où je posais sur sa centrale avec juste deux doigts mon vieux Tigre de près de 300 kgs bagages et pleins faits.

- Réservoir .. bof .. allez on va dire qu’on y colle pas tout à fait vingt litres de benzine, cela va nous entraîner entre 250 et 300 bornes plus loin .. je connais bien des coins au Maroc où il fallait bien les 340 kils d’autonomie de mon vieux complice pour rejoindre la station suivante !!
Sous la selle, quand on arrive à l’ouvrir, on peut mettre quelques outils de plus et si on est joueur une bombe anti crevaison ..

- Les accessoires .. Je n’ose pas calculer la note si je veux une machine un minimum équipée ..

En bref et au final ..

C’est une excellente machine pour qui veut donner l’impression à la sortie de la place de la Comédie qu’il vient de courir la spéciale de l’Oumkhaiden .. mais je demande à voir l’efficacité réelle de l’outil en situation de machine polyvalente comme elle se targue d’être. Nous allons peut être bien en prendre une pour le boulot, nous aurons ainsi l’occasion de vous en parler au fur et à mesure, mais cela ne sera pas pour cinq années comme avec notre Tigre bleu, je doute qu’elle nous convainc ni ne nous résiste ..
On va peut être l’acquérir juste histoire de faire le chainon entre notre vieux complice et ce futur Tigre au long cours qu’il me semble bien avoir entendu dire qu’il allait sortir fin 2012 et serait enfin le répondant crédible de la firme d’Hinckley à la référence en matière de GT « quellesquesoientlescirconstances » : la BMW 1200 GS !!

En ce qui concerne cette machine dont on nous avait promis monts et merveille, je suis désolé de le dire, c’est pas un triomphe .. Désolé !!!

Hervé.



Commentaires

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 03h00
par weather.com®

12°C


  • Vent : 0 km/h - N/D
  • Pression : 1012.5 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 21 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 22 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur