Essai sans complaisance, ni petits fours. La Triumph Tiger Explorer 1215cc

jeudi 22 mars 2012
par  Hervé
popularité : 3%

Il y a peu de temps les journalistes "reconnus" furent conviés à tester la nouvelle Explorer dans le sud de l’Espagne .. Ne faisant pas partie de la « gentry » nous n’avons pas eu cet honneur. En fait, deux jours d’agapes pour faire un tour de manège, le rapport arrosage / objectivité est quand même un tantinet faussé .. Alors pour les simples éventuels futurs acquéreurs que nous sommes à Motards en Balade, il nous suffisait d’attendre que la moto arrive en concession pour effectuer un essai qui ne serait pas « sous la houlette » on va vous en faire profiter.

L’opportunité de nous faire une réelle idée de la machine nous fut offerte par notre concessionnaire préféré .. en l’occurrence notre pote Gérard de Triumph Nîmes.. qui nous a confié la clé de la toute nouvelle production du constructeur d’Hinckley .
La moto sortait juste de caisse charge à nous de lui faire effectuer ses premiers tours de roue.

Je vous rappelle les consignes .. celles que vous retrouvez scotchées sur le réservoir de toutes les Triumph et qui, depuis le renouveau de l’usine britannique, n’ont jamais changé .. de 0 à 100 miles pas plus de 3500 tours, de 100 à 300 pas au dessus de 5000 et de 300 à 600 .. on ne dépasse pas les 6000 .. On s’arrêtera là en deux jours car je ne compte pas faire péter les chronos et je n’ai guère plus de temps disponible. Sachant que 3500 tours correspondent en 6 à 100 km/h, 4000 c’est 110, 5000 à un peu moins de 140 et 6000 un bon 160 .. On a largement de quoi se faire une bonne idée des capacités de l’engin.

C’était donc parti pour une belle balade en Cévennes et ailleurs … Mais juste avant, le petit tour du locataire …

D’entrée ce qui frappe sur l’engin c’est le coté massif bien mis en valeur, du trois pattes britannique, pour la première fois décliné en aussi forte cylindrée, qui garde toujours son aspect de cathédrale. Lorsque l’on regarde sur le coté gauche de la bestiole, là, c’est la transmission acatène qui surprend pas son aspect robuste .. en bref, chez les anglais on a bien voulu montrer que l’engin se pose là et compte bien bouffer une bonne part du marché .. Si avec le 800 XC les brittons avaient joué la carte de l’élégance et de la finesse là on faisait dans le costaud, le solide, le copieux .. cela faisait d’entrée penser au thé noir, au pudding aux amandes .. on la jouait rottweiler plus que lévrier afghan .. Et ce n’est pas faire injure aux écossais que de dire qu’il y a des allures de haggish dans le délicatesse de la présentation. En bref la bestiole se posait bien là d’entrée.

Je vous passe les détails d’équipement, agrémentés de moult options sur la version de lancement dont devraient disposer chaque concession. Cette « launch Explorer » rassemble un tas d’accessoires tous plus utiles les uns comme les autres .. mais a oubliée d’être équipée de poignées chauffantes et d’une prise supplémentaire pour les accessoires, deux options quasiment obligatoires pour qui veut faire ce dont la moto est essentiellement prévue .. du grand tourisme ... bizarre !!

Bon, enfin pour pratiquement 15000 zorros vous allez pouvoir disposer de ce qui se fait de mieux sur le point technologie .. ABS, contrôle de traction, régulateur de vitesse, contrôle de pression de pneus .. tout un tas de machins qui vont vous occuper sur l’autoroute quand vous vous ferez ch... à 130 et que vous aurez tout le temps de jouer avec l’ordinateur de bord en écoutant votre MP3 et guettant les indications visuelles de votre Coyote qui va vous signaler les zones « potentiellement dangereuses ».
N d R : Avant c’était quand même autre chose, on regardait la route, n’étant uniquement distraits que par le fait de devoir mettre le robinet de réservoir en position réserve .. on faisait gaffe aux changement de revêtement et perchés qu’on était on prenait un malin plaisir à mater les jambes des jolies filles que l’on dépassait dans le vrombissement de nos pots non homologués .. Bon allez, c’était le moment de nostalgie .. revenons en à nos bourrins !!

Si vous voulez savoir comment d’origine est équipée la moto allez faire un tour chez Triumph et le vendeur se fera un plaisir de vous l’expliquer et de vous donner le tarif des options ... vous comprendrez vite pourquoi elle est proposée à un prix plancher dans la gamme, chez Triumph ils sont bien dans le même esprit que les camarades teutons !!

Si vous voulez savoir comment tout ce bitonio fonctionne, attendez d’ avoir le manuel en main, et préparez vous à un sacré moment de découverte. Sachez toutefois qu’il y a du beau monde à bord et que si vous tombez en carafe du coté de Tamtatouch il ne faudra pas compter sur les frères Bennazi pour vous dépanner !!

Au passage, juste une remarque amusante .. Triumph a équipé cette moto, quasiment pour la première fois d’origine, d’une béquille centrale qui va doubler la latérale .. Oh merveille .. c’est quand même un peu bête d’y avoir juste pensé pour la seule brelle à consonance baroudeur… qui dispose d’un cardan .. cherchez l’erreur !! Entre nous, si vous la virez vous aller gagner quelques kilos, ça, plus le pot qui va bien et vous vous retrouverez au poids d’une .. mais c’est une autre histoire !!

Bon à part çà, avec mon mètre soixante quinze, je pose les deux pieds largement à terre, la selle à la fois large et taillée en biseau permet cette performance et va ainsi tranquilliser ceux qui avaient l’expérience de l’ancien Tiger et de son centre de gravité si haut placé qu’il fallait compenser de la seule pointe du pied si on ne mesurait pas la maille. Il paraît que le siège conducteur est réglable en plusieurs positions .. tant mieux.

Contact, le tableau de bord façon sapin de Noël est largement similaire à celui de la XC .. de toute façon au milieu de la bardée de voyants quatre indications vont prévaloir .. je roule à combien, je ne dépasse pas le régime de, il me reste combien de carburant et je suis sur quel rapport ? Eh bien, Ça, c’est bien visible .. le reste on s’en tape un peu .. La montre réclame des yeux de vingt ans et les chiffres qui s’affichent au fur et à mesure que vous presserez sur divers boutons vous donnerons surement quelques idées pour jouer au loto.

Cligno à droite et gaz pour se sortir rapido du parking .. oh put.. qu’est ce que c’est que ça .. Mais c’est vrai ils ont mis un accélérateur électronique .. La douceur de la poignée est plus qu’extrême et si je peux donner un conseil aux concessionnaires prévenez les clients car c’est quand même un coup à s’en mettre une au premier rond point !! Pas question de jouer avec le zinzin, ni même de laisser l’attention se dissiper quand la main droite est sur le guidon .. quand tu accélères, ça accélère et quand tu lâches, ça ralentis grave !! La préhension tactile et le contact quasi sensuel façon Ed la poignée .. c’est terminé .. Maintenant on est dans « Goldorak Go » !! En bref, c’est un tantinet spécial.. faudra s’y faire ..

Moi j’aime bien tester de suite les ralentisseurs sur une nouvelle moto alors histoire de voir si cela marche, juste devant l’école des gendarmes, histoire d’être de suite secouru si je m’en mets une, je bloque tout de l’avant .. Impec, la fourche ne s’enfonce pas plus qu’une autre, la roue ne glisse pas, l’ABS, vraiment le seul truc que j’estime être vraiment indispensable au point de vue sécurité sur les brelles modernes, pour peu qu’il soit débrayable et c’est le cas sur l’Explorer. L’ABS, disais-je, fait parfaitement son taf. Arrivé au croisement de Poulx .. je plante tout de l’arrière .. Là on retrouve les origines du Tigre avec cette propension à tout bloquer instantanément .. là encore l’ABS se déclenche opportunément et me conforte dans l’idée qu’il est bien né. Les deux fois la moto n’a absolument pas dévié de son axe et s’est avéré être complètement maitrisable au guidon .. sacré bon point pour un meuble qui tous pleins faits et avec moi dessus .. eh oui, j’ai un tantinet grossi !! .. va avoisiner les 350 kilos.

Re note : J’aime bien les constructeurs qui annoncent des poids à vide de leurs machines .. c’est quand même une grosse connerie et à la limite bourrage de crâne .. mais c’est repris allègrement par 80 % des professionnels qui vont ainsi jouer cette carte par rapport à la concurrence. Tenez regardez un peu l’exemple de l’Explorer .. 240 à vide, vous rajoutez les pleins ( huile, eau et benzine ) on arrivera à la louche à 270 .. une paire de valoches, un top, le tout bien chargé ( entre nous qui d’entre vous a lu les consignes affichées au fond de chaque bagage et indiquant le poids à ne point dépasser ? ) bien chargé disais je c’est à dire avec au minimum une douzaine de kilos par contenant .. on en est à plus de 300 kilos .. Mais la brelle elle ne roule pas toute seule .. Monsieur et madame, avec le harnachement, à moins d’être épais comme un sandwich SNCF, c’est environ 180 kilos de plus .. un peu d’équipement et je serais curieux de me peser quand je pars en balade .. sur une brelle type Tiger Explorer cela ne doit pas être loin d’une demi tonne qui se met en mouvement .. Alors avec le gain de 15 ou 20 kgs par rapport à la concurrence ils me font doucement rigoler ceux qui s’en gargarisent !!

Maintenant que j’ai testé les capacités de ralentissement de l’engin … en route pour la balade ..

Grande route .. RAS .. ça roule .. On a l’impression que c’est fait pour ça .. la protection de la bulle est excellente .. en fait c’est simple, pour tester cela, si vous ne disposez pas d’un casque jet, vous entrebâillez légèrement la visière de l’intégral et vous vous positionnez les coucougnettes collées au réservoir, le buste bien droit .. si vous ressentez ce filet .. de vent qui va vous coller une sinusite pour peu que vous fassiez plus de 150 bornes comme ça .. c’est que la bulle est une vraie mer.. si vous ne sentez rien sinon le doux parfum du foin coupé accentué par la petite pluie venu l’humidifier .. c’est que la bulle fait bien son office .. Eh bien là, sur les hauts de Nîmes il y avait même une bonne odeur de thym !! En grande courbe on va prendre des angles sans le moindre problème, cette machine est tellement sure qu’on se pose quelquefois la question de couper ou non .. la machine s’inscrit dans la courbe et si cela referme, il suffit d’incliner un peu plus. Tenue de cap .. RAS.

Départementale bosselée … On peut dire que ces dernières années les constructeurs ont sacrément fait du bon boulot en matière d’amortissement .. Certes chez Triumph ils ne sont pas dans le même cas de figure que les teutons avec leurs machin qui monte et qui descend mais en gardant les deux tubes conventionnels et le solo à l’arrière ils sont arrivés avec cette bécane à jouer dans la cour de l’excellence .. Envoyez les trous la moto s’en balance .. un tapis volant qui gomme toutes les imperfections de la route et vous assure de la plus totale des sécurité .. j’ai même été joueur au point de chercher l’itinéraire le plus pourri pour rentrer à la maison au grand dam de mon pote Christophe qui faisait le singe sur la selle de sa Katoche en me suivant !!

Virolos dans le col .. RAS encore.. On ne sent pas le poids de la machine et elle se révèle extrêmement rigoureuse et légère à balancer malgré son poids .. La limite semble être quand votre pied va quitter le cale pied faute de quoi vous allez y laisser une partie de la semelle .. çà c’est peut être un truc à revoir au niveau de la dimension !! Juste comme ça, en passant, les rétros sont vraiment des rétros, on y voit autre chose que nos coudes, comme de surcroit ils ne vibrent absolument pas on peut vraiment les considérer comme de aides à la conduite à part entière.

Petite route .. mais alors petite .. on ne peut guère faire moins, sinon c’est le chemin muletier !! Quand vous rajoutez à cela une petite dose d’humidité, vous savez, celle qui est bien piégeuse, qui surprend, qui rend le goudron noir bien noir et le rose bien glissant, celle qui a subsisté à la sortie du droite qui referme et qui, bien évidemment, est en pleine trajectoire .. la tache insidieuse, la flaque pourrie et qui a de surcroit été amplifiée par ce maudit tracteur qui a déposé de la boue … En bref une sorte de route où l’on se demande à quel moment on va s’en mettre une si on dépasse les 20 à l’heure, où l’on prie en silence pour que le père Albert au volant de sa C15 n’arrive pas en sens inverse après l’apéro .. Une de ces routes dont nous avons le secret en Cévennes et que l’on se plait à vous faire découvrir lors de la Cévenole ou du Cent cols .. Là c’est du bon test … Eh bien si l’Explorer ne se meut pas là dessus avec la légèreté d’un danseur étoile on n’en est tout de même pas au stade de la bourrée auvergnate .. l’outil passe allègrement de virolo en virolo à une allure que certains bleus pourrait dénommer suspecte, le freinage au top assure une sacré dose de sécurité et leur machin : le track control .. semble limiter les ardeurs de la roue arrière à se mettre à l’équerre pour peu que l’on soit un peu optimiste sur le mouillé avec la poignée de droite .. revenons en à cette put.. de poignée de droite, quelle purge pour la doser !! Là c’est vraiment ennuyeux de faire du quasi on off quand on a 20 mètres de lancement entre chaque virolo. Tenue de parquet .. rien à dire c’est à l’instar des suspensions .. !!

Chemin de terre .. Bon, il fallait bien y aller et nous y sommes .. mais très rapidement nous en avons conclu qu’il fallait oublier à moins d’être un pro faute vraiment de risquer de ramener la bestiole froissée .. Si on a pensé à déconnecter l’ABS, qu’on sait doser l’accélérateur, que l’on a l’expérience en tête d’avoir, ne serait-ce qu’une fois, essayé de faire glisser un train de bois sur uns schlitte dans les Vosges ou un voyage de touristes dans les rues pentues de La Valette .. Eh bien là, oui, on peut s’y aventurer .. Sinon faut mieux s’abstenir .. Ce truc çà ressemble à un explorateur, ça a le goût de l’explorateur, ça en a même le nom … mais en ce qui concerne l’exploration restez sur le tarmac faute de sanction immédiate .. Je me suis amusé à balader sur une piste pourtant facile .. j’ai regretté la descente de La Valette !!

Autoroute .. Là c’est la totale .. Une fois engagé le cruise control, on peut jouer au solitaire, compter les moutons, chercher les Subaru planquée derrière les piles de pont pour leur faire un coucou, regretter de ne pas avoir un allume cigare pour fumer un clop, vérifier que la pression des pineus elle augmente plus tu vas vite .. et qu’après pour qu’elle descende il faut un sacré bout de temps. On peut encore, regretter de ne pas avoir un vide poche pour coller la carte bleue et le ticket de péage, se dire que cela serait plus marrant si la bulle elle se réglait électriquement .. et penser que sur la future GT de la marque cela serait effectif .. On peut essayer de faire varier le cruise une fois qu’on a bien pigé comment il fonctionne .. Quand le voyant est allumé .. c’est bon .. Si on est joueur on peut, oh summum de la légèreté, dépasser un fourgon de bourres, calé à 130, dans une longue courbe à droite, en se frottant les mimines pour faire croire qu’elles étaient frigorifiées .. Vous l’aurez compris qu’est ce qu’on peut bien se faire hiech maintenant sur nos grands rubans, mais cette moto est un bon moyen pour passer le temps agréablement !!

Un tour en ville .. Si vous achetez ce machin pour balader en ville vous avez un grain ou vous n’avez pas très bien compris le film. En ville comme tous les deux roues cela passe entre les files pour peu qu’il y ait la place des rétros. Des rétros qui sont un peu plus haut que ceux des bagnoles les plus courantes mais qui viennent juste à la hauteur de ceux d’un Berlingot ou d’un gros 4x4. La souplesse du moteur fait que l’on peut reprendre sur un filet de gaz sur quasiment tous les rapports, le rayon de braquage très important est un plus et le débattement des suspensions va vous permettre d’enjamber la plupart des trottoirs, c’est donc jouable dans l’urbain .. Mais quand même ce n’est pas fait pour ça !!

On se gare .. Pas de problème .. béquille latérale facile à trouver, la centrale qu’est ce que voulez que j’en ai à faire sur le moment … j’ai contrôlé la pression des pneus au tableau de bord !! Blocage de direction vers la gauche, clé codée ( ne la paumez pas sinon jack pot !! ), toujours le sempiternel voyant rouge qui va se mettre à clignoter. Manœuvre à l’arrêt aisée, la moto est bien équilibrée. Remplissage du réservoir bizarre, on a vraiment l’impression de ne pas pouvoir enfoncer le pistolet dans celui-ce et de risquer d’en prendre plein la gue.. Eh bien non, il y a une sorte de compartimentage qui va dissocier les deux cotés du réservoir .. et par là même rendre un siphonnage vachement difficile .. mais pas une goutte ne va s’échapper, vous me direz par les temps qui courent, il faut mieux …
à y être on va vous en parler de la conso ( en période de rodage il est important de le préciser, plus tard cela va légèrement s’atténuer ). Sur un parcours de plus de 700 bornes nous avons consommé exactement 6.1 litres de moyenne ( ce qui fut confirmé par l’ordinateur de bord !! ), c’est bien dans les normes de la catégorie .. Quand le voyant orange s’allume il reste 50 bornes à faire avant de pousser .. et quand on fait le plein, si auparavant on a fait le vide, on va en mettre aux alentours de 20 litres c’est à dire qu’on va pouvoir faire un peu plus de 320 bornes .. On a connu mieux même chez le même constructeur mais cela reste dans la bonne moyenne !!

Gadgets :
Deux molettes sur le coté de la bulle vont vous permettre de régler celle ci si vous n’êtes pas dans la maille ou si madame veut préserver son brushing .. Les suspentes aussi sont réglables .. mais là, je reste persuadé que si vous n’êtes pas un pro de l’accord avant-arrière il faut mieux ne toucher à que dalle !! Un autre petit truc marrant, les phares possèdent deux positions commandées par un levier planqué dans le carénage .. une « normale » et une autre « éclaire vachement mieux mais fait chier ceux qui arrivent en face ».

Confort :
La selle avec cette taille en biseau qui va vous permettre de poser les petons à plat va surement vous faire vraiment mal au cul au bout de 300 bornes, c’est toutefois ce qui m’est arrivé et je ne suis pas du genre fion sensible .. Pour se délasser vous pourrez alors vous caler debout sur la moto, une position qui se révèle presque naturelle avec les mains bien posées sur le guidon, les genoux dans le réservoir et un équilibre qui donnerait presque envie d’y rester .. NdR : Dis donc, Monsieur Triumph, tu ne pourrais pas me faire une Explorer avec des roues plus fines, à rayons, sans tous ce matos électronique, avec un réservoir légèrement plus grand .. une brelle qui pèserait 40 kilos de moins .. Une brelle de baroudeur, quoi ? Un peu comme une 800 XC vitaminée. Bon, à part ça c’est fait pour faire de la route, mais avec des pauses !!

Une passagère : Elle sera très confortablement assise, mieux que le conducteur, et même si elle est de taille « mini » elle verra quand même bien la route car le décrochement de selle fait qu’elle va se retrouver, surtout si vous avez mis la selle conducteur en position basse, largement au dessus de votre casque. Cela veut dire qu’il va falloir soigneusement vous garder de dire que la bulle est réglable sinon vous en aurez pour deux heures et qu’il va vous falloir soigneusement choisir son casque sinon bonjour les perturbations engendrées par le votre. Apparemment les repose pieds passager sont à la bonne hauteur et il y a largement de quoi se tenir de part et d’autre de la selle.

Les bricoles en plus .. J’ai découvert un warning, un accessoire qui avait disparu des motos de chez Triumph depuis un bail, je me suis également aperçu que les phares s’éteignaient automatiquement lorsque vous lancez le démarreur .. bonne initiative qui va prolonger la durée de vie des batteries et surtout des roues libres de démarreur. Sous la selle on loge largement un U et une combarde de pluie, je n’ai pas pu tester les valoches elles n’étaient pas arrivées .. Un bon sac de chez Ortlieb se sangle parfaitement sur le porte paquet.

Remarques :

J’ai entendu un bruit .. d’alternateur ou d’embrayage .. une sorte de petit claquement qui emmerde à la longue mais qui semble absolument normal .. ce fut toutefois signalé.

Le pot fait un joli son rauque, surtout en reprenant à bas régime.

Au bout de 700 bornes et même en ayant du supporter la pluie, la moto n’était pas si sale que cela, un petit coup de jet et c’était redevenu tout neuf .. bon point .. Il faut dire que le moteur est dégagé de tout appendice et autres durites. Il n’y a pas d’excuse pour ne pas garder sa machine nickel !!

Les pneus Metzeler Tourance sont toujours aussi agréables à la conduite et aussi performants sur le mouillé.

Le cardan .. quel cardan .. Ah, il y avait un cardan ??? On ne ressent aucun effet du à la transmission acaténe preuve qu’elle est bien née.

Moralité :

Nous ne savons pas encore quelle moto de service nous allons prendre pour Motards En Balade. Cela sera sans nul doute une Triumph mais nous sommes vraiment dans l’expectative entre la 800 XC que nous avons testé en Espagne et qui nous avait complètement bluffé et ce 1215 Explorer qui présente énormément de qualités mais que nous souhaitons tester un peu mieux avec bagages et passagère sur une balade au long cours ..

Après cette petite promenade de 750 kilomètres, je ne peux pas le nier, la bête semble bien née pour faire la nique à une bonne partie de la concurrence. Elle a du couple, des watts, trois pattes .. et un cardan .. N’est ce pas ce que beaucoup réclamaient à cors et à cris depuis des lustres ? Son seul défaut est peut être d’être une vraie moto, un engin qu’il va vous falloir découvrir, apprivoiser, apprécier ..

Le Tiger Explorer est bien dans la lignée du constructeur britannique, c’est une machine un tantinet atypique qui devrait, pour peu que vous vous en donniez la peine, devenir votre fidèle compagne au long cours .. Une moto qui va vous faire revenir au « Trusty Triumph * » !!
http://www.youtube.com/watch?v=HghID8guAUY

Hervé

D’aucuns m’ont demandé pourquoi diantre se faisait-il que je n’avais point mis de fiche technique ni de liste des options .. Eh bien sachez que vous trouverez tout cela chez votre concessionnaire Triumph le plus proche .. une bonne occasion pour aller découvrir la bestiole de près !!

* ma fidèle Triumph




Commentaires

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 19h00
par weather.com®

18°C


  • Vent : 19 km/h - nord nord-ouest
  • Pression : 1011.5 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 19 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 20 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur