MotoGP : Masbou de l’effort

dimanche 8 juillet 2012
par  Guido
popularité : 3%

Sur l’écran, la flotte tombait à seaux sur le circuit du Sachsenring. J’ai alors ressenti une puissante sensation de fraîcheur sur la terrasse chauffée à blanc par le soleil. Du coup, je comprends mieux les Allemands qui se précipitent sur les routes en direction de la première plage méditerranéenne venue.

Ce dimanche, la piste était sèche, enfin au début... La course de Moto2 a été sans surprise. Marc Marquez a taillé la route et les autres ont tenté de le suivre avec plus ou moins de bonheur. Mika Kalio a créé la surprise en défendant sa place de dauphin jusqu’au dernier virage contre un De Angelis très entreprenant. Pol Espargaro faisait la moue à l’arrivée car il n’a réussi à compenser le retard pris en qualification. Même s’il termine au pied du podium, il conserve sa seconde place au championnat. Luthi a limité la casse avec sa cinquième position à la différence de Scott Redding qui n’a pas bouclé le premier tour et de Iannone qui a perdu l’avant en bout de ligne droite.

La course de MotoGP s’annonçait longue comme un jour sans burn. Pedrosa prenait le meilleur départ sur le poleman, Stoner. Les deux coéquipiers creusaient rapidement l’écart sur les quatre Yamaha. Les six premières positions se figeaient dans cet ordre jusqu’au dernier tour : Pedrosa, Stoner, Lorenzo, Dovizioso, Spies, Bradl et Barbera. J’avais tout le temps d’aller me resservir une orangeade au frigo.

Dans l’ultime boucle, je m’attendais à l’attaque de Stoner sur Pedrosa car l’Australien ne pouvait pas laisser échapper cinq points si précieux dans la course au titre. Seulement, j’ai manqué d’avaler de travers quand le divin kangourou est allé surfer dans la gravelle pour avoir serrer la pince trop longtemps sur l’angle. Rossi, quant à lui, a mis un point d’honneur à placer la première Ducati dans la roue du local de l’étape, Bradl. Randy du Puniet a réalisé son objectif : reprendre la place de leader au provisoire à son coéquipier, Aleix Espargaro.

Contrairement à l’habitude, la catégorie Moto3 a clos ce dimanche de course afin de profiter de l’averse ! Il fallait voir les mécaniciens agenouillés devant les machines béquillées comme autant de adeptes devant des divinités en lévitation sur fond de ciel gris. Je me suis dit que les conditions étaient réunies pour la seconde victoire de Louis Rossi. Sur les terres de son équipe Racing Team Germany, le Sarthois pouvait renouveler son exploit du Mans. Bien parti, il se place dans la roue de Jack Miller mais ils sont rattrapés par Cortese et Masbou, déchaînés. Louis Salom colle au duo. Si Rossi chute à deux tours de l’arrivée, il y a tout de même un Français sur le podium car, après avoir enchaîné les records du tour, Alexis Masbou rivalise avec l’Allemand Cortese jusqu’au drapeau à damiers.
Maverick Vinales, dans un mauvais jour, perd sa place de leader au profit de Sandro Cortese qui a parfaitement réussi son Grand prix national. Alexis Masbou grimpe à la quatrième place du général tandis que Louis Rossi descend à la septième.

Le trombinoscope des pilotes internationaux a de quoi inquiéter tant la bannière française s’y fait rare. Toutefois, si la bassecour semble désertée, il est rassurant de compter encore quelques vaillants coquelets. Cocorico !


Guido du Bourdon nippon.



Portfolio

Alexis MASBOU (Moto3) Moto2 : Marc MARQUEZ impérial Podium MotoGP : Lorenzo, Pedrosa et Dovizioso

Commentaires

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 03h00
par weather.com®

12°C


  • Vent : 0 km/h - N/D
  • Pression : 1012.5 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 21 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 22 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur