La lettre info de "Motards en Balade"

lundi 1er octobre 2012
par  Hervé
popularité : 4%

Suite de nos petits conseils pour bien rouler à moto. Nous vous faisons également profiter des sites Internet qui nous ont vraiment plu durant cette quinzaine. Avant notre départ pour la Corse accordez nous un peu de lecture !!

Reprendre les bonnes habitudes ( 2 )

La petite trousse qui ne vous quitte pas :

On oublie tous quelque chose à un moment donné donc pourquoi ne pas se faire une petite trousse, qu’on emmène tout le temps sans se poser de question ? Elle pourrait ainsi se composer : une bombe anti-crevaison ( même type vélo .. plus petite) et un kit crevaison à mèches, de la colle époxy bi-composants ( type soudure à froid ), un câble de vélo, un rouleau de chatterton, des boules Quiès (pour l’autoroute ou les nuits entre potes ronfleurs), de la crème solaire, le double des clés, une petite brosse à dent, un tube dentifrice, un petit savon, un échantillon de shampooing, un stylo, une petite carte de France et 3 ou 4 sacs poubelle pour protéger les affaires en cas de pluie. On pourrait y rajouter un poncho plastique, une mini lampe à génératrice, une petite pharmacie de secours, une photocopie de nos papiers et un constat d’accident .. Tout cela tient dans une trousse type "toilette" on la range soit dans la sacoche réservoir, soit dans un coin de votre sac .. Cela ne tient pas de place mais contient l’indispensable.

Le confort à moto

Pour rouler longtemps avec plaisir il faut être à l’aise et en forme. Le bruit et une douleur quelconque (au bas du dos, aux reins, au bras..) sont des choses qui fatiguent. Voici des points à combattre.

Le bruit.

Outre la fatigue on se protège aussi des acouphènes en luttant contre le bruit. Pas trente six solutions de lutter, me direz vous. En fait si. Déjà le bruit va varier selon les casques, "fermants" plus ou moins l’oreille, émettant plus ou moins de bruits aérodynamiques. Ensuite le type de moto et la façon dont le vent est dévié joue beaucoup. Pour atténuer tout cela il y a bien sûr les bouchons d’oreille. Mais lesquels ? Les meilleurs sont ceux en mousse, qui permettent de mieux rétablir les différences de pressions (en altitude) et restent bien en place. On peut aussi se faire des bouchons sur mesure chez un spécialiste pour une centaine d’euros. Certains utilisent des bouchons d’oreille pour la natation ( fort efficaces ).
Note du toubib : Avant d’utiliser ces protections auditives il faut veiller à avoir les oreilles propres afin de ne pas tasser le cérumen au fond et de créer un autre bouchon bien plus gênant.

La douleur.

Contre le mal aux fesses  : soit on le tanne ( il s’atténue avec le temps ) soit on met un caleçon cycliste ( rembourré ), soit on fait modifier la selle par un pro. Mais la douleur arrive souvent lorsqu’on reste assis sans bouger trop longtemps (comme sur l’autoroute), pour contrarier cela les pauses doivent être plus fréquentes et les exercices d’étirement se révèleront bien efficaces. Si on se fait des routes en virages on bougera alors suffisamment pour que la douleur mette beaucoup plus longtemps à se manifester.

Contre le mal de dos : Cela peut arriver sur une nouvelle moto, ça va passer avec un peu de temps (celui nécessaire au dos pour s’habituer et s’adapter ). Certaines personnes seront mieux sur une sportive où le poids du corps est mieux réparti, d’autres ne seront bien que sur des trails. La morphologie de chacun joue beaucoup. On peut mettre une ceinture de maintien ou alors travailler la position en changeant de guidon ( plus ou moins près, plus ou moins haut, n’oubliez pas qu’il est souvent entièrement réglable et mis en place d’origine pour le conducteur lambda ). Jouer sur les repose-pieds influe aussi sur le mal de dos, pensez y pour votre passagère.

Mal aux bras : Si vous êtes crispé au guidon, les muscles fatiguent plus rapidement (c’est classique chez les débutants). Quelques autres points qui peuvent influer : il faut que l’embrayage ne soit pas trop ferme et que les leviers soient dans le prolongement des avant-bras. On doit rouler avec le buste détendu. Bougez donc les coudes en prenant tes virages, vous verrez instantanément votre position s’améliorer.

La fatigue.

Quand plus rien n’y fait, que la fatigue s’est quand même installée vous allez rouler en pensant à autre chose, les kilomètres défilent sans que vous ne vous en rendiez compte, bref, vous n’y êtes plus. C’est là que le danger est vraiment présent !! Une seule solution : se poser et prendre un truc sucré qui va vous donner un coup de fouet. On peut aussi prévoir le coup et manger des pâtes ou autres sucres lents la veille du départ. Un truc auquel on ne pense pas : être déshydraté joue aussi, la petite bouteille d’eau dans la sacoche est souvent un remède efficace. Attention également à toujours prendre la route pour un long périple dans un bon état de forme. Je ne saurais trop conseiller à ceux qui vont venir avec nous sur des balades un peu longues de se mettre en condition en faisant un peu de sport dans le mois qui précède.

Nous allons maintenant aborder les impondérables qui peuvent vous pourrir la vie pour peu qu’ils s’invitent lors d’une balade.

La météo

Quand on part en balade il y a souvent un pari de fait sur la météo. La forte chaleur comme le froid, la pluie, le vent sont des impondérables avec lesquels pourtant il faut compter. A moto nous sommes en permanence, et quelle que soit la protection du carénage directement exposés à toutes les intempéries et à tous les écarts de température. Il est indispensable de savoir s’en protéger par des tenues adaptées. Je ne saurais trop vous conseiller de consulter soigneusement la météo que vous allez avoir sur votre parcours. Prévoir vaut mieux que guérir !!

Contre la pluie.

La seule vraie protection est la combinaison, en une ou deux pièces. En ce qui me concerne je suis un adepte du blouson pantalon ... les meilleurs s’achètent dans le rayon "voile" d’un hypermarché pour article de sports. Si vous optez pour un ensemble moto étanche sachez que les meilleurs des équipements finissent par laisser passer la flotte au bout d’un moment. Un bon ensemble plastique vous coutera peanuts. Il sera des plus simple à enfiler (astuce : on peut mettre les pieds dans un sac plastique pour ne pas pourrir l’intérieur du pantalon pluie et le sien par ricochet). Et surtout il pourra également servir contre le froid (c’est un excellent et très efficace coupe-vent). Lors d’orages d’été le haut vous suffira. Vos jambes sècheront vite en roulant.
Lorsqu’on veut se protéger intégralement on peut aussi prendre des sur-gants et des sur-bottes. Les sur-gants ne sont pas agréables du tout et parfois même gênants, les sur-bottes sont une horreur aussi, risquant de se prendre dans le sélecteur ou dans le frein arrière.
Investissez plutôt dans une bonne paire de gants, voire deux si la première est trempée la seconde pourra prendre place dans la sacoche de dépannage et une paire de bottes bien étanches. Beaucoup de bottes de maintenant sont d’une étanchéité exemplaire, et certains gants aussi. Astuce ... Attention toutefois de bien prendre soin à bien mettre la combinaison de pluie par au dessus .. ne rigolez pas , je l’ai vu !! .

Contre le froid.

Tout dépend de la température bien sûr. Un Damart sous un jean ou un cuir sera une sous-couche appréciable. Une sur-veste ou un sur-pantalon de pluie aussi, car rien qu’en coupant le vent on se protège efficacement contre le froid. En ville c’est l’idéal, on ne craint ni le froid, ni la pluie. Un tour de cou jusqu’au menton sera aussi fort appréciable surtout que certains sont coupe-vent et imperméables. Les pieds seront au top dans de grosses chaussures ou mieux, des bottes imperméables. Les gants doivent aussi être généreusement dotés en ouate et étanches. Le top pour les mains en hiver reste les manchons, c’est moche mais bougrement efficace. La tête ne nécessite pas de protection pour peu qu’on soit en intégral et que l’on a pris soin d’enfiler auparavant une cagoule. Attention : indispensable, il faudra rajouter un anti-buée type PinLock pour pouvoir rouler visière fermée.

Contre pluie ou froid je pense que le confort maxi réside dans le fait d’équiper sa machine de poignées chauffantes et, selon le type, de protège mains. Il m’arrive bien souvent en plein hiver de rouler avec des gants d’été pour peu que la moto que je pilote en possède. Pour la pluie c’est génial, les mains sont toujours sèches !!

Contre le chaud.

Bien évidemment contre le chaud aussi il faut se protéger, c’est aussi terrible que le froid ! On peut déjà mettre une visière fumée, bien plus agréable je trouve qu’une paire de lunettes de soleil dont la monture vous gênera à la longue. Beaucoup de casques sont désormais équipés d’une visière solaire rétractable. Lors de l’achat, pensez à cet accessoire qui vous évitera bien des problèmes .. Vous me direz, vous laisserez plus souvent les lunettes de soleil sur la table du bistrot !! Pour le reste je sais bien que la tentation est grande de rouler façon kéké .. tee shirt et short .. Qui ne l’a jamais fait !! Mais pour avoir passé un été complet à l’ombre sans pouvoir me baigner avec des pansements pour régénérer la peau je peux vous assurer que je ne sors plus sans au moins un blouson d’été et un jean !!

Pour les gants l’idéal est le cuir ventilé. Pour la veste aussi d’ailleurs. Mais on peut se contenter d’un gilet de protection qu’on planquera sous un jean. Un simple pantalon jean protègera un peu mais il faut savoir que si lui résiste un peu en cas de glissade, la chaleur sera transmise à la peau et les brulures seront bien là ! L’idéal est donc de rouler en cuir ou en "Cordura" .. marque déposée ... si possible ventilé. Il existe des pantalons de protection qu’on glisse sous un jean suffisamment large pour le laisser passer. C’est assez cher mais d’un bon confort. Les bottes se supportent assez bien, donc on va éviter les baskets .. et mettez toujours des chaussettes sinon bonjour le soir à l’étape !! Astuce : lorsque le soleil tape sérieusement, n’hésitez pas à vous vider une bouteille d’eau sur la tête .. Vous verrez au bout de quelques kilomètres, vous serez de nouveau sec mais entre temps .. c’est le pied !!

Prochainement : Pour bien voyager à moto.

On a découvert sur le Web

The Raiden Files - Portland to Dakar - A Riding Movie
31 minutes de pur bonheur avec un quelques exemples de ce que l’on pourrait faire au guidon d’un Triumph Tiger 800 XC !!

Les képis vont rouler BM !!
BMW Motorrad France remporte l’appel d’offre Administration pour la fourniture de motos supérieur à 1000 cm3 ! BMW Motorrad va fournir pour les 3 années à venir des BMW R 1200 RT spécialement adaptées aux besoins de la Police, de la Gendarmerie, des Douanes et des Escortes.

Merci à L’Internaute :
L’Internaute vous présente les photos des plus beaux villages de France, une bonne introduction pour notre balade 2013.

Suisses bricoleurs :
Vous n’avez pas les moyens d’avoir un camping car et vous souhaitez quand même aménager votre monospace !!!

Travel Strom, le blog de Claire :
10000 kilomètres à deux motos ( un V-Strom et une GS ) un blog aux allures d’aventures qui donne envie de les suivre !!

Maxagaz... On y trouve tout pour la moto du plus utile au plus original !! ... En y allant de la part de MEB .. 10% de remise !!

11 Months, 3000 pictures and a lot of coffee.
Pour les férus de mécanique .. c’est une Triumph Spitfire !!




Documents joints

PDF - 4.6 Mo

Commentaires

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 03h00
par weather.com®

12°C


  • Vent : 0 km/h - N/D
  • Pression : 1012.5 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 21 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 22 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Sites favoris


3 sites référencés dans ce secteur