Rétro .. pas tant que cela .. Indian c’est éternel !!

vendredi 1er février 2013
par  Hippolyte Duhameau
popularité : 3%

Indian .. rien que le nom ... c’est déjà mythique, eh bien voila que la marque redevient au goût du jour. A savoir si avec ses tarifs hors normes elle va séduire dans nos contrées ... Si on vous en parle aujourd’hui c’est que pour nous, qui avons toujours préféré les indiens aux cow-boys, il n’y a pas photo !!

Ughhh !!

Chaque fin juillet, depuis 2008 se déroule l’Indian Never Die Rally à Traquair House dans le Pebbleshire et à chaque fois il y a de plus en plus de participants.

Indian qui renaît de ses cendres, beaucoup pensaient, et beaucoup pensent encore, que la marque a disparu depuis longtemps et qu’il ne subsiste que quelques exemplaires soigneusement conservés au fond de quelques musées.

Certes, les cinéphiles à l’estomac solide avaient pu découvrir en 2009 une de ces glorieuses motos chevauchée par un certain Channing Tatum dans ce movie pour les grands enfants, nommé "Le réveil du Cobra" .. un machin qui ne restera pas dans les mémoires mais qui avait eu le mérite de remettre à l’honneur la marque.

Puisque l’on parle "d’oeuvres" filmées, un DVD est sorti en 2010 sur le fameux évènement écossais .. il vaut son pesant ... en voici la bande annonce juste pour vous faire admirer de superbes modèles avec, d’emblée, une Indian Four, et se rassurer sur l’état de mécaniques vieilles pour certaines de près d’un siècle, même si comme vous le verrez le démarrage au kick n’est pas toujours évident.

Indian never die rallye.

Pourquoi vous parler d’Indian, eh bien parce qu’après le rachat en 2011 de la vénérable usine Indian, Polaris, qui rappelons le produit en série la Victory et qui commence à faire de l’ombre à Harley, a déplacé l’usine Indian de King Mountain (Caroline du Nord) vers son site de Spirit Lake (Iowa). C’est désormais la grande série au secours de l’artisanat.

Propriétaire de Victory, Polaris est déjà présent sur le marché du custom et dispose de capacités de production et de trésorerie indubitables. Spirit Lake emploie plus de 500 personnes qui y assemblent les motoneiges, quads, SSV (Ranger) du groupe, sans oublier les Victory.
De son côté, Indian, avec ses 25 employés, est la petite structure type de la moto de luxe, voulue par son précédent propriétaire Stellican Ltd, fonds d’investissement britannique. Spécialisé dans la reprise et la revente d’entreprises prestigieuses après remise en forme, Stellican a vu ses projets contrariés par la recession américaine, l’obligeant à revendre avant terme.

La marque Victory propose une vision moderne et touring de la moto américaine, le groupe du Minnesota a donc misé sur le côté historique de la marque à l’indien pour concevoir des motos plus traditionnelles et classiques.

Avec un tel nom et la légitimité qui en découle, l’objectif est bien évident .. et comme cela est associé à un sacré savoir faire .. Milwaukee a peut être bien du soucis à se faire !!

Mais ce n’est pas donné !!

Indian, très populaire par le passé avec les résolument économiques Scout (apparues en 1919), peut désormais compter sur un réseau fort de 25 concessions aux USA. Ces « dealers » ont montré leur foi dans le retour d’Indian puisqu’ils avaient investi en moyenne 2 millions de dollars dans leurs installations. S’ils voient d’un bon œil l’élargissement du réseau via les concessions Victory en termes de service client, certains se posent la question des éventuels conflits territoriaux, mais tous s’accordent sur un point : le besoin d’un élargissement de la gamme vers le bas, indispensable pour doper les volumes de ventes. Une Scout entre 18 et 22 000 USD ne serait pas pour leur déplaire.

Et c’est idem en France où une Chief Classic monoplace coûte 29 990 € en entrée de gamme. Dans ces conditions, difficile de menacer l’éternel concurrent Harley dont l’offre est bien plus diversifiée.

Et pourtant, dans nos périodes où garder un papier rose lorsque l’on conduit une moto confère à la véritable performance n’est il pas plus sage de se retourner vers ces pittoresques monture qui bénéficient désormais de toutes les améliorations dues à la modernité et qui ont un énorme avantage du à leur rareté .. elles n’ont pas de cote !!

Désormais nous ne sommes plus dans la mouvance de Burt Monroe et de son Indian Scout mais les machines à la tête de sioux sont toujours là pour perpétuer la tradition.

A savoir si Polaris va recentrer la marque sur son créneau originel ? Quelle sera sa prise de position par rapport à Victory qui a déjà fait sa place dans la vieille Europe ? Cela va t’ il permettre à Indian de se faire un nom de ce côté-ci de l’Atlantique, où elle fait encore jusqu’ici figure d’Arlésienne … C’est dans un avenir proche que nous le saurons.

UGHHHHHH !!! Le Long Fender n’est pas mort .. de toute façon un vieil indien c’est éternel !

A visiter impérativement : le site français des fans d’Indian .. anciennes comme nouvelles ..

Hippo




Portfolio

JPEG - 148.4 ko JPEG - 14.5 ko

Commentaires

dimanche 24 mars 2013 à 18h36

bonjour
je suis a la recherche d’une indian scout ou chief des années 1940 ou 1950
si vous savez ou vous pouvez en trouvée une faite moi signe merci mon adresse mail et
l.monard@hotmail.com merci

Météo

Nimes, 30, France

Conditions météo à 03h00
par weather.com®

12°C


  • Vent : 0 km/h - N/D
  • Pression : 1012.5 mbar
Prévisions >>

Prévisions du 21 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Conditions  |  Prévisions >>

Prévisions du 22 septembre
par weather.com®

Max
Min


  • Vent
  • Risque de précip.
<< Prévisions


Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur